Le Conseil Impérial

Forum des joueurs de l'Empire à Warhammer Battle, 9e Âge, Age of Sigmar et même Kings of War !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 une histoire de sous-couche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tresmals
Lancier
Lancier
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 52
Localisation : Lot et Aude
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: une histoire de sous-couche   Jeu 24 Déc 2009 - 20:40

je viens de parcourir les posts de modélisme et je suis étonné que vous sous couchiez les figurines en noir.
pour ma part j'utilise du blanc, je m'explique lorsqu'on peint un visage par exemple ou une couleur claire, le noir en sous-couche assombri l'ensemble, les couleurs sont plus fades ou alors pour les faire ressortir il faut en mettre des tonnes et alors on empâte les détails. le blanc permet de travailler en couche fine et rend la peinture plus lumineuse. peut-être qu'a l'acrylique c'est moins flagrant quoique mais à l'huile c'est clairement visible. pour ma part je n'utilise le noir en sous couche que pour les métaux il permet d'avoir plus d'éclat.
un autre ch'ti conseil pour éviter de se prendre la tête (et qui rejoint un peu le problème) il vaut mieux peindre de la couleur la plus claire vers la plus foncée pour éviter la aussi d'empâter la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://batailledemalemort.org
Fred
Joueur d'Epée
Joueur d'Epée


Nombre de messages : 168
Age : 32
Localisation : Pas de Calais
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: une histoire de sous-couche   Ven 25 Déc 2009 - 13:32

Je soutiens l'ami Tresmals.
Essayer la sous-couche blanche, c'est souvent l'adopter. Surtout quand on utilise des couleurs vives (comme ça peut arriver avec des impériaux). Autant elles sont difficiles à faire ressortir à partir d'une sous-couche noire, autant c'est facile avec une sous-couche blanche.

J'imagine que la sous-couche noire a son succès car dans un sens, elle peut rendre la peinture plus facile en utilisant que du brossage à sec ou presque...?

Je connais aussi certaines personnes fanas des sous-couches grises de prince August. (mais je n'ai pas été convaincu, en ce qui me concerne).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karl Magnus
Epéiste
Epéiste
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 26
Localisation : Marsannay-la-côte (Dijon)
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: une histoire de sous-couche   Ven 25 Déc 2009 - 19:21

Je suis les deux avis précédents, je suis un adepte de la sous couche blanche même pour des pièces qui comportent du noir.
Autrement il m'arrive de combiner les deux sous couches pour les jeux de lumières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althaniel
Milicien
Milicien


Nombre de messages : 21
Age : 31
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: une histoire de sous-couche   Lun 28 Déc 2009 - 3:12

en sous couche originale: le bestial brown dilué marche remarquablement bien en sous couche de red gore dilué et éclairci par les étapes classiques (blood red, fiery orange,...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hariwald
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 749
Age : 32
Localisation : Pas loin d'Ailleurs
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: une histoire de sous-couche   Lun 28 Déc 2009 - 14:12

je suis un fervent adepte de la sous couche noire (esprit de contradiction ^^).

Mais ça va avec ma technique je pense. Je pars toujours d'une base sombre puis j'éclaircis. Pour ceux que ça intéresse, il suffit d'aller voir la section concours et mes ouvres (floues...) pour voir que ça marche même avec le blanc ou les couleurs claires (le ice blue est excellent aussi).

C'est vrai que le moment ou cette sous couche me pénalise, c'est lors de la peinture des visages. Je suis obligé de ne pas trop dilué et doit être vigilant à ne pas perdre de reliefs par bourrage de peinture...fines couches donc, mais répétées.

Après je peins pas de l'impérial pur, donc pas de couleurs vives et chatoyantes. La sous couche noire donne cette aspect sombre et sauvage aux couleurs vives (le rouge ou le jaune par exemple) et permet de rester sobre.

Ceci dis, faudra que j'essaye un jour une SC blanche sur un héros pour qu'il se démarque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anton Ludenhof
Empereur
Empereur
avatar

Nombre de messages : 1575
Age : 27
Localisation : Prés de Toulouse
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une histoire de sous-couche   Lun 28 Déc 2009 - 21:40

Toujours du noir, pour ma part

Mêmes arguments qu'Hariwald, à l'exception que je n'ai jamais eu le moindre soucis pour le visage, partant d'une simple base de vermin brown

Le seul problème, c'est pour le jaune. Mais ça, hein, je crois qu'on l'a tous ce problème

_________________
Soutenez la Menace du Stirland : http://auteur-mds.skyrock.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arou
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 202
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: une histoire de sous-couche   Mar 29 Déc 2009 - 16:12

Pour ma part, j'adapte la sous couche au style de peinture de la figurine. Je pense qu'il ne faille pas se contenter uniquement de l'une ou l'autre.
Pour la majorité de mes figouzes de l'empire je sous couche en blanc parce que mes uniformes et mes visages sont très vifs.
Pour une piece d'artillerie, le noir me semble incontournable etant donné l'omniprésence de bois et de métal.
L'exemple le plus marquant de l'adaptation de la sous couche est ma cavalerie. Certains chevaux a robe sombre ont été sous couchés en noir alors que d'autres a robe plus claire ont été sous couchés en blanc.
Bref, pour moi, pas de sous couche mieux que l'autre mais une remarque reste vraie: la sous couche noire donnera toujours un rendu plus sombre et plus terne que la sous couche blanche (sauf peut etre pour le blanc qui ressort beaucoup plus flashy sur un support noir). Tout dépend donc du résultat escompté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althaniel
Milicien
Milicien


Nombre de messages : 21
Age : 31
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: une histoire de sous-couche   Mar 29 Déc 2009 - 16:39

Et pour le doré ?
couleur vive et néanmoins métallique...


Je suis un peu lassé du mien que je trouve trop clinquant et j'aurai aimé en faire un plus pâle, un peu comme celui de la nouvelle version de Ludwig Schwarzhelm. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tresmals
Lancier
Lancier
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 52
Localisation : Lot et Aude
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: une histoire de sous-couche   Mar 29 Déc 2009 - 19:30

Althaniel a écrit:
Et pour le doré ?
couleur vive et néanmoins métallique...


Je suis un peu lassé du mien que je trouve trop clinquant et j'aurai aimé en faire un plus pâle, un peu comme celui de la nouvelle version de Ludwig Schwarzhelm. ^^

pour les métaux j'utilise du noir comme SC et ensuite (à l'huile) j'ombre en terre d'ombre brulée pour l'or et pour le métal blanc cela dépend de l'effet voulu ombre en noir+ bleu ou Terre d'ombre brulée, tu verras cela avec le prêtre de Sigmar qui va sur le décor en prépa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://batailledemalemort.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une histoire de sous-couche   

Revenir en haut Aller en bas
 
une histoire de sous-couche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une histoire de sous-couche
» Histoire de Sous-Couche et de Machine de Guerre !
» Double sous couche
» [PEIN] sondage sous-couche
» Sous-couche et carosserie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Conseil Impérial :: Notre chère terre : L'Empire :: Modélisme-
Sauter vers: