Le forum des joueurs de l'Empire à Warhammer Battle, 9e Âge et Age of Sigmar !


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Processus de sélection des officiers

Aller en bas 
AuteurMessage
Oleg von Raukov
Comte Électeur de l'Ostland
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 25
Date d'inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Processus de sélection des officiers   Mer 27 Jan 2016 - 18:02


Et voilà un titre peu engageant! Le sujet peut sembler inintéressant, mais il me semble que, lorsqu'un joueur veut écrire le background de son armée, il développe celui de ses personnages plus particulièrement. Et une question m'est venue ainsi: Comment devient-on Capitaine de l'Empire? L'origine du personnage a une influence, mais je me pose cette question principalement pour les nobles.

En effet, il me semble que le seul moyen pour un roturier de devenir officier, c'est dans le cadre des troupes régulières, en étant "sorti du rang après avoir commencé [sa] carrière une hallebarde à la main" (LA v7 p34). On aura alors un vétéran ayant gravit les échelons par ses qualités (dont, peut-être, la capacité à courir vite), et c'est là que se trouve sa légitimité.

Mais par ailleurs, on a des Capitaines de troupes régulières qui sont de jeunes nobles d'Altdorf, avec plus d'expérience pour faire des courbettes devant un trône (oui, c'est un préjugé ostlandais) que pour diriger une armée.  Je vois alors plusieurs possibilités: elles coexistent sans doute dans l'Empire, mais j'aimerais déterminer laquelle est majoritaire. Rappelons ce qui est présenté comme un début de carrière pour la plupart des nobles: pistoliers vers 15 ans au sein d'un pistolkorp (organisation semi-officielle dont le mécène est l'Empereur), puis sélection par un ordre de chevalerie. Le choix de l'ordre se pose surtout en question de rang (du noble en question et de l'ordre), de richesse (il faut être très riche pour intégrer la Reiksguard), de foi et de région géographique. Ensuite le noble peut gagner du galon au sein de l'ordre.

On peut alors faire une autre division: entre les ainés possesseurs de domaine, et les cadets qui n'ont pas de terres à gérer. On peut imaginer que ceux-ci ont plus de temps pour faire la guerre, et donc peuvent prendre des responsabilités dans un ordre permanent (D'après Warhammer Armies pour la v3, il existe des ordres de chevalerie permanent et d'autres réunions de chevaliers plus "à la bretonienne"). Par exemple Hans Leitdorf est le grand maître des Chevaliers du sang de Sigmar, alors que son frère ainé Marius était Comte électeur d'Averland.

De leur coté, les propriétaires terriens peuvent sans doute organiser des régiments de soldats issus de leurs domaines (sans que ce soient des serfs, on n'est pas aussi arriéré!) et se promouvoir eux-même capitaine. Dans un WD, les deux frères von Brumderhack (Otto, l'ainé et Karl et cadet) dirigent une compagnie de soldats qui servent leur lignée de duc au Talabecland depuis 70 ans. Ce recrutement local me semble en désaccord avec l'idée d'uniformes provinciaux: quand tu as 100 soldats qui viennent de ton château, tu apprécies sans doute qu'ils portent ta livrée.

Mais y a-t-il une sorte d'académie pour apprendre à diriger des troupes? Je n'en ai vu nulle mention, mais je ne vois pas beaucoup d'autres intérêts aux pistolkorps (envoyer les futurs barons en cavalerie légère pour mieux se faire tuer, c'est brillant! Surtout quand c'est des Ulricains et qu'ils ne peuvent s’empêcher de charger). Mais alors, cela implique de donner ces notions a à peu près toute la noblesse, dont une bonne partie ne sera "que" chevalier et ne les utilisera jamais (perte de temps et d'argent).

Une autre possibilité est que certains postes de capitaine soient des charges, dans le sens du XVIIe siècle: on paie une fois et on a un poste fixe, qui ne demande pas de travail mais donne du prestige, pendant longtemps (la méthode de Louis XIV pour renflouer ses caisses). ça irais dans le sens d'un Empire bien corrompu. Je ne suis néanmoins pas sûr qu'historiquement, ce mode de fonctionnement ait été utilisé pour les postes militaires

Pour résumer, comment pensez-vous que ça marche entre:
- Fonctionnement par charge
- Recrutement des troupes par les nobles locaux
- plan de carrière: Pistlokorp comme Académie militaire, chevalier dans un ordre puis appointé comme capitaine par l'état-major ?

Voilà c'est plutôt long, j'en suis désolé. Merci à ceux qui m'ont lu et qui y ont trouvé un intérêt quelconque!

Oleg


Je ne l'avais pas remarqué celui-là, mais il déchire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reveka
Lancier
Lancier
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 39
Localisation : bourg en bresse
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: Processus de sélection des officiers   Mer 27 Jan 2016 - 23:32

Salut.

Un débat intéressant pour qui comme toi ou moi aime le fluff :)

Alors selon moi, deux manières coexistent pour devenir capitaine:
 - Sortir du rang par acte de bravoure ou prédisposition à la course à pied ! Je pense d'ailleurs que cette option du mérite pour monter en grade doit être la règle dans pas mal d'ordres de chevalerie.
 - L'héritage par noblesse de sang ou autre.

La troisième option que tu suggère, soit le fonctionnement par charge, doit selon moi être plus anecdotique, notamment par pots de vin ou autre.

Une autre réflexion me vient à l'esprit en écrivant ces lignes.
Le grade de "capitaine" selon nos standards de joueurs, n'est finalement qu'un terme générique regroupant les divers personnages aptes à diriger une force de taille moyenne ou standard.
Un lieutenant ou un commandant aura plus de chance de sortir des rang qu'un maréchal par exemple.

voilà, s'était ma modeste contribution  au débat, en espérant avoir fait un peut avancer le schmilblick.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Calirion
Chevalier
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 210
Age : 29
Localisation : Saint Brice sous Forêt (95)
Date d'inscription : 18/08/2014

MessageSujet: Re: Processus de sélection des officiers   Jeu 28 Jan 2016 - 2:02

Très intéressant ce sujet!

Je te remercie de nous avoir livré tes réflexions instructives.

Je verrais les choses ainsi : ce qui me paraît le plus plausible (dans le background que nous connaissons) serait la possibilité pour un noble de faire un choix parmi plusieurs possibilités.

1- souhaiter devenir chevalier et rejoindre le pistolkorp avec l'objectif d'être accepté au bout du compte par un ordre de chevalerie.

2- profiter de son sang noble pour intégrer l'armée de sa province en tant qu'officier. Fait rendu possible parce que les hommes instruits et formés sur la guerre (par sa famille ou un précepteur) sont rares et parce qu'être bien vu à la cours de son comte électeur peut aussi aider.

On serait dans le cas de nos officiers de l'armée issus de la noblesse qui rechercheraient un revenu régulier (solde) et/ou le prestige.

3- s'occuper de la gestion économique de son domaine et éventuellement de ses activités commerciales.

Ceci n'est que ma vision naturellement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagnanXXIII
Reiksmarshall
Reiksmarshall
avatar

Nombre de messages : 2298
Age : 24
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 22/01/2013

MessageSujet: Re: Processus de sélection des officiers   Sam 30 Jan 2016 - 17:28

Ma vision rejoint celle de Prince Calirion concernant l'orientation des nobles.

Pour le capitaine je verrai 3 origines:

- Le soldat lambda qui sort du rang et qui a gravi les échelons.
- Le fils de bourgeois qui aurait intégré une académie militaire (je suis sûr que ça doit exister au moins dans une ville de l'Empire, au même titre que les académies d’ingénierie et de sorcellerie).
- Le noble pas très fortuné qui va tenter sa chance dans l'armée et qui commencera forcément sa carrière avec un haut grade.

Pour le général (haut maréchal, commandant etc) je dirai:

- Un capitaine vétéran noble qui à fait ses preuves sur le terrain.
- Le noble très important ayant un titre prestigieux ou faisant partie de la famille du comte électeur.

Le général, tant pour son implication militaire que politique doit être un noble. Mais il peut y avoir des cas d’exceptions ou un bourgeois propriétaire, très riche et influent peut atteindre ce grade, mais il aura de porte chance qu'il soit anoblie un jour ou l'autre surtout s'il a atteint le rang de général.

_________________
«Apportez l'espoir aux gens en cette heure sombre et ne trahissez pas leur foi.»
Karl Franz

Pour l'Empire ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oleg von Raukov
Comte Électeur de l'Ostland
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 25
Date d'inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Processus de sélection des officiers   Sam 30 Jan 2016 - 22:39

Pour le point du roturier qui ne peut pas devenir général en chef, je suis d'accord avec vous. Mais pas GW: dans The End Times, Thanquol livre 1 page 138, le Grand Maréchal Erkstein, surnommé le lion de Nuln, nous est présenté comme le défenseur de la ville contre les skavens. Pour information, dans la description de Nuln pour le JDR, le général en chef des armées de Nuln a pour titre grand maréchal (à Middenheim, c'est un triumvirat de généraux titrés différemment, à Talabheim ils sont 4 dont des grands maîtres, cela semble donc systémique). Vous avez déjà deviné ce que j'ai à dire: en effet, Erkstein est "un roturier qui s'est élevé dans la hiérarchie au fil des campagnes victorieuses au nom de Nuln".

Non, je n'ai pas appris par cœur les livres de la fin des temps, j'ai juste relu les parties qui incluent des impériaux récemment. Par ailleurs, oui The End Times c'est assez nul, mais je considère que les informations qu'on y trouve peuvent être utilisées.

Considérons que ce personnage est l'exception qui confirme la règle.

Je te remercie, Prince Calirion, tu as mis le doigt sur un point que j'avais omis: les précepteurs. Le fait que ce soit le nom des champions des chevaliers (mais pourquoi, d'ailleurs? C'est parfaitement illogique!) m'a fait oublier leur véritable rôle: former les jeunes gens dans le cadre familial, y compris pour les arts du combat et de la guerre. Je suppose que c'est la façon la plus courante de former les futurs officiers. Mais un autre point qui me chiffonne encore est: les capitaines sont-ils chevaliers? Pour moi, s'il sont nobles, oui, cela fait partie de leur légitimité de noblesse d'épée. Alors, est-que le passage par un ordre de chevalerie est "obligatoire"?

Enfin, Magnan, je ne crois pas aux académies militaires dans l'Empire, pour une raison un peu complexe: Les académies d'ingénierie et de sorcellerie existent, nous sommes d'accord. Mais je n'ai vu aucune mention d'une académie militaire dans les diverses sources. Jusque-là c'est simple. Mais si, pour nous qui en avons dans notre société (même si elle n'en porte pas le nom, Saint-Cyr en est une) ou dans l'histoire, nous avons donc l'idée d'une telle institution, nous la concevons comme possible. Je ne suis pas sûr que les conditions de possibilité d'une telle structure soient présente dans l'Empire (ou plutôt dans la tête des dirigeants, et oui je fais de la psychologie de comptoir appliquée à des bouts de plastique): en quelque sorte, l'idée n'est pas exportable depuis les domaines scientifiques, culturels et magiques vers le militaire, car personne n'a songé à le faire.

La raison peut être simple: les alternatives existantes sont considérées comme efficaces. Quand tu es noble, tu es théoriquement destiné à être soldat de naissance, et le cadre familial est majoritairement du même bord, et peut donc te former. Mais on nait sorcier dans un cadre où la sorcellerie est un crime: l'enseignement ne peut se dispenser dans le même cadre. Quand au travail d'ingénierie, je suppose que les outils sont coûteux (canons, ...) et que finalement il est donc préférable de laisser l'enseignement de l'usage de ces outils à de véritables spécialistes.

En fait, je vois bien plus un groupe d'une dizaine de jeunes nobles servir d'adjoints autour d'un état-major d'un comte électeur, et apprendre ainsi, que les mêmes nobles, en plus grand nombre, dans une université dédiée.

Et encore un pavé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Processus de sélection des officiers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Processus de sélection des officiers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Blog] Sélection de Stop-Motions pour Festi'Briques 2011
» legende PTC le processus est facile!
» Collection Officiers et Soldats (H&C)
» Annuaire des cercles des officiers (liste des clubs par département)
» [ARC]Procédure de promulgation d'une loi - 08/10/1454

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Conseil Impérial :: Notre chère terre : L'Empire :: La Bibliothèque Impériale :: L'Empire en général...-
Sauter vers: