Le Conseil Impérial

Forum des joueurs de l'Empire à Warhammer Battle, 9e Âge, Age of Sigmar et même Kings of War !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ligue d'Ostermark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oleg von Raukov
Comte Électeur de l'Ostland
avatar

Nombre de messages : 282
Age : 25
Date d'inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Ligue d'Ostermark   Lun 9 Mai 2016 - 0:41

La Ligue d'Ostermark




Dans la langue de l'Empire, Ostermark signifie marche orientale. Cette région porte ce nom depuis la création de l'Empire. Les indications démographiques donnés dans les Héritiers de Sigmar sont absolument aberrantes pour cette région: environ 10 000 habitants au total. Il n'y a donc aucun scrupule à avoir lorsqu'on invente ou agrandit une ville dans cette région.

La région

Description

L’Ostermark est situé à l’extrémité orientale de l’Empire, à la frontière garnie de forts du Kislev au nord et des royaumes des nains, comme le fort des Tueurs Karak Kadrin , dans les Montagnes du Bord du Monde. Sa frontière Ouest communique avec le Talabecland, et au sud avec la Sylvanie. C’est une région sombre et désolée, composée de vastes landes qu’encadre  la Grande Forêt. Un tapis de neige couvre le pays pendant l’hiver, et au printemps, le dégel transforme ses routes en bourbiers. Même en été, le soleil semble intimidé et affaibli.

Son gouvernement est constitué d'un conseil de nobles dirigé par un chancelier qui est le comte électeur. Les principales exportations de la région sont les articles en laine, la bière, le bois d’œuvre, et les chalands. La région est aussi célèbres pour l'élevage des chevaux, ovins et bovins.

L’Ostermark est divisé en quatre régions principales.Au nord, c’est la portion de la Grande Forêt qu’on appelle bois du Griffon (il n'est pas aussi dangereux que d’autres régions forestières), qui abrite la capitale, Bechafen, où les réalisations des charpentiers navals comptent parmi les meilleures de tout l’Empire. Les principales exportations de la région sont le bois d’œuvre et les chalands, construits sur place pour ces derniers.
Au sud, le long des rives du Stir, la partie de la Grande Forêt qui arrive près d’Essen est appelé le bois Mort car Mordheim, l'ancienne capitale détruite en 1999, repose en son centre. Les routes commerciales font des détours pour l'éviter, car rien de naturel ne vit plus aujourd’hui dans ces bois. Parfois, une chose s’en échappe et vient dévaster les fermes et les villages.
Entre ces deux régions et au sud de la Brunwasser sont les Landes Désolées et les collines de l’Effroi (site d'une bataille contre les vampires). Les deux régions accueillent une population clairsemée, la plupart des villes et des villages étant situés au bord des cours d’eau. Les élevages de bovins et d'ovins sont fréquents. Ce sont de vastes étendues de terres marécageuses et de lacs peu profonds.
Au nord de la Brunwasser, entre les Montagnes du Bord du Monde et l’orée du bois du Griffon, on trouve de larges bandes de prairies vallonnées: cette région a pour nom Veldt. Propices à l’élevage des chevaux, ces terres ont  été l’objet de combats entre les Ostermarkers et les kislevites. Les chevaux ostermarkers sont célèbres pour leur grande taille et leur force,et des acheteurs viennent de fort loin au marché à chevaux d’Heffengen pour en ramener quelques-uns dans leurs écuries.

Bechafen

Située sur la rive sud de la Talabec supérieure, Bechafen est une cité dense et très peuplée protégée par une enceinte. Ses édifices sont étroits et élevés, et se penchent à des angles vertigineux sur des rues qui ressemblent à des tunnels sombres. Bâtis à partir du bois noir de la Grande Forêt, les bâtiments de Bechafen ont un aspect menaçant que nulle couche de chaux ou d’enduit coloré ne peut dissiper. Bechafen est la capitale de l’Ostermark depuis la destruction de Mordheim en 2000 CI. Bechafen est réputé pour ses chantiers de construction navale, où sont bâtis certains des meilleurs navires de l’Empire. On y trouve également deux scieries hydrauliques, présent du roi de Karak Kadrin. Elles transforment les troncs transportés par voie fluviale en planches plus faciles à transporter. Malheureusement, ce sont aussi les endroits préférés des criminels de Bechafen qui y font disparaître les corps de ceux qui se dressent contre eux. Bechafen contient le Collège Elementaliste de Feu, ce qui est dangereux dans une telle ville.

Essen

Ville isolée située le long du Stir septentrional au niveau d'un guet, Essen a une situation peu enviable entre le bois Mort à l’ouest, les collines de l’Effroi à l’est et Hel Fenn de l’autre côté de la rivière au sud. Sous la direction du margrave Gotthold Schurz, Essen a acquis la réputation du village le plus hanté de tout l’Empire. Il ne fait aucun doute qu’Essen a été autrefois menacée par les morts sans repos. La Bataille du Guet d'Essen en 2060 CI  a vue s'opposer Konrad von Carstein et un nécrarque. Depuis peu, Essen abrite le Chapitre Principal des Templiers de la Lumière Éternelle.

Fortenhaf

Avant-poste isolé dans le nord-est de la province, Fortenhaf est important en raison de son bac,le plus grand de la Talabec supérieure après celui de Bechafen. Dirigée par le margrave Konrad Röntgen, la forteresse de Fortenhaf est un lieu hautement stratégique permettant de défendre l’Ostermark contre une invasion. Il assure de surcroît la collecte des revenus issus de tout le commerce frontalier.
Fortenhaf est la plus kislevite de toutes les communautés de l’Ostermark. Les mariages mixtes de part et d’autre de la frontière sont répandus. À Fortenhaf, le grand prêtre de Taal et Rhya, Sergei Maximov, est lui-même originaire de Kislev.

Heffengen

En plein centre de l’Ostermark, à l’orée des landes Désolées, Heffengen est dirigé par le margrave Richard Dornier, l’un des plus importants éleveurs de chevaux de la province. Les services de la communauté sont essentiellement tournés vers le marché aux chevaux qui attire des acheteurs de contrées aussi lointaines que l’Estalie.
Le margrave Dornier supporte mal la domination politique exercée par Fortenhaf sur le Veldt, qu’il perçoit comme un archaïsme ne reflétant en rien la réalité économique.

Eisberg

Durant la Guerre des Comtes Vampires [2010 CI], la petite ville d'Eisberg en Ostermark se trouva sur le chemin d'une armée de morts-vivants placé sous le commandement de Vlad von Carstein. La ville était petite mais bien défendue. Des marécages infranchissables bloquaient le nord. Le sud était protégé par une profonde crevasse, appelée le Gouffre d'Eis, franchissable uniquement par un pont de pierre. L'ouest était barré par de hautes falaises mais un chemin escarpé conduisait du sommet à la ville elle-même en empruntant un réseau de cavernes.

Duché de Bachenhoff

Le troisième duc de Bachenhoff était considéré par ses compatriotes nobles comme un fanatique religieux. On dit de lui qu'il pensait avoir été destiné à purger la Sylvanie de la malédiction de la non-vie qui l'affectait. Avec l'aide d'un répurgateur nommé Macarbiond et de sa fortune, il monta une armée. Sa croisade traversa la Sylvanie sans rencontrer rien d'autre que des paysans superstitieux et le mena jusqu'au Solland et à la colline Dalvern où il affronta le vampire Stryge Davagos l'Impur et ses morts-vivants. Le tank à vapeur "Délivrance", prêté par les ingénieurs d'Altdorf, cherchant à s'attirer les faveurs de l'église de Sigmar, finit par gagner la bataille. Le duc ne survécut pas à son face à face avec le vampire.

Alderfen

The End Times: Nagash
Village du nord de l'Ostermark où se déroule l'une des principales batailles de l'invasion Chaotiques pendant la Fin des Temps.

Forteresse de Rackspire

The End Times: Nagash
Cette forteresse se situe là où les Montagnes du Bord du Monde rencontrent la frontière impérialo-kislévite, à l'extrême Est de celle-ci. Elle est fortifiée principalement contre les assauts venant du Nord. Au moment de la Fin des Temps, le commandant Roch dirige le fort et la garnison se compte en centaines d'hommes de l'Ostermark. La forteresse a sa propre bannière.

Les habitants

Description

Occupée à l’origine par la tribu mineure des Ostagoths, l’Ostermark était souvent la proie d’attaques des peaux-vertes avant que Sigmar ne fonde l’Empire. Les Ostagoths apprirent la valeur de la coopération entre les clans, cela les ouvrit à l’appel à l’unité de Sigmar.
Une fois la bataille du Col du Feu Noir achevée, leur chef Adelhard et ses hommes prirent des épouses  parmi le peuple d’Averland,de Stirland et de Talabecland.  À ce mélange s’ajoutèrent des ungols durant les invasions du milieu du XVIIIe siècle, ce qui ouvrit le Veldt à l’élevage des chevaux. Les Kislevites traversèrent aussi la frontière, mais en fuyant le tsar et les catastrophes naturelles. Tous ces éléments se conjuguèrent pour former un peuple qui, s’il se montre toujours impérial en termes de culture et de langue, propose des différences caractéristiques par rapport à ses cousins occidentaux.
Les Ostermarkers sont corpulents et trapus, et leurs yeux révèlent souvent les traits orientaux qu’ils ont hérités des Ungols. Les hommes ont l’habitude de se laisser pousser une longue et épaisse moustache, et un haut couvre-chef en fourrure remplace les chapeaux mous dureste de l’Empire. Les femmes portent les cheveux détachés quand elles sont célibataires, et tressés en une longue natte attachée derrière la tête quand elles sont mariées. En raison du climat froid, les Ostermarkers ont tendance à porter plusieurs couches de vêtements.
Les Ostermarkers sont des individus passionnés, habités par l’amour de la vie, des chevaux, de la vodka et de la danse. Les femmes sont renommées pour leurs humeurs ravageuses et leur nature passionnée.
Issus d’une province régulièrement pillée, rasée et mise à sac, les Ostermarkers comprennent que la mort fait partie intégrante de la vie, aussi ont-ils une  tradition de désespoir flamboyant. Quand ils sont au plus bas, ils font preuve d’une obsession presque théâtrale de la mort et de ses attributs. Les veuves se remarient rarement car aucun Ostermarker ne resterait dans le royaume de Morr s’il savait qu’un autre homme est avec sa femme. Ils sont célèbres pour leurs interminables beuveries, leurs funérailles complexes et parfois le mélange des deux.
Comme chez les habitants de l’Ostland, l’accent des Ostermarkers a quelques points communs avec celui des Kislevites. Leur langue a une certaine musicalité. Des mots archaïques et oubliés sont souvent utilisés, ainsi que des termes empruntés aux Kislevites. L’accent est facile à imiter tant il est particulier.

Religion

Les habitants de la Ligue honorent tous les dieux, mais ils ont le plus grand respect pour Ulric, Morr, Sigmar, Taal et Rhya.  Par ailleurs, les dieux mineurs locaux sont  Arvala (charpentiers), Eldalt (le Veldt), Gid (col du Pic), Kavarich (chevaux), Millavog (danse), Urvijak (gelées matinales).

Notables


Comte Électeur Wolfram Hertwig, chancelier de la Ligue de l'Ostermark, prince de Bechafen.
Il porte le Croc Runique Pourfendeur de Trolls (Normalement, c'est un nom sans signification; pourtant lors de la fin des temps, ce croc runique semble avoir la capacité d'annuler la régénération) et monte le Griffon Plumesang. En 2485,  il a 15-20 ans et refuse de laisser le commandement d'une armée au Grand Maître des Templiers de la Lumière Éternelle, qui repart avec ses chevaliers. La bataille est gagnée au prix de nombreuses vies. C'est la "Folie de Hertwig". En 2523, il est décrit comme un général connu pour sa vision très stratégique de la guerre.
Les princes de Bechafen, les membres de la famille Hertwig, détiennent traditionnellement le poste de chancelier depuis lors, en remerciement de leurs services après le désastre. Bien que cette charge soit héréditaire, elle doit être confirmée par un vote unanime des autres membres du conseil. Par décret de l’Empereur, le chancelier est également nommé comte électeur de l’Ostermark. Le comte électeur a un frère, Matteus.



Les nobles titrés connus sont:
Le Baron Stefan Husserl qui gouverne depuis Bissendorf.
Le Margrave Herman Mach qui gouverne depuis  Eisental.
Le Margrave Gotthold Schurz  qui gouverne depuis Essen.
Le Margrave Konrad Rôntgen  qui gouverne depuis  Fortenhaf.
Le Margrave Richard Dornier qui gouverne depuis Heffengen.
Le Comte Edmund von Blùcher qui gouverne depuis  Nagenhof.
Le Margrave Oswald Cranach  qui gouverne depuis Remer.

Godfrei Talb est un Général d'Ostermark.

Vicomte Gerhard Grossekirche von Katzeweg
Il est le deuxième fils d'un noble du Stirland, et était destiné à la prètrise ou l'université. Comme il ne le voulait pas, il prit sa part d'héritage et partit. Il dépense son argent a visiter des lieux perstigieux jusqu'à ce qu'il croise la route de zombies, qu'il tue. Il décide alors que sa vocation est de chasser les mort-vivants. Comme le temple de Morr ne veut pas de lui (il recherche trop la gloire, qui n'importe pas au dieu des morts), il le fait en solitaire. Il a une armure légère et 2 pistolets.

Marco et Humbert Pleissman
The End Times: Nagash
Peu de gens le long de la frontière kislévite éprouvent de la sympathie envers les frères Fleissman. Ces Seigneurs Sorciers Flamboyants accomplis usent principalement de leurs talents pour faire du chantage aux honnêtes gens, au lieu de les utiliser pour faire le bien. Plus d’une échoppe de marchand a été détruite lors d’un incendie inexpliqué lorsque son propriétaire a refusé de céder au racket des deux frères. Malgré tout, leur instinct patriote les pousse à prendre la défense de l'Empire lorsque l’ennemi se présente.

Andréas von Esslingen
Il est l'actuel Grand Maître du Collège Élémentaliste de Feu. Il a 55 ans, des cheveux gris acier et des yeux bleu perçants. Il se montre très strict avec les étudiants et ne supporte pas la moindre mention du Collège Flamboyant (d'Altdorf), ou des "sorciers de Feu renégats" comme il les appelle.
Von Esslingen devient paranoïaque quand il s'agit des Mutants, et insiste pour que les étudiants potentiels soient examinés sous toutes les coutures. La raison de cette peur, c'est que lui-même est un Mutant - il a une oreille supplémentaire sur la cuisse gauche. Il l'a coupée à plusieurs reprises, mais elle a toujours repoussé. Désormais, il porte tout le temps des robes trop grandes à motif de flammes jaunes et orange.  C'est pourquoi il est devenu un Élémentaliste plutôt qu'un Pyromancien : il avait peur d'être démasqué et de découvrir, s'il allait combattre le Chaos, qu'il était un de ses représentants.
Bien qu'il soit paranoïaque et malheureux, ce n'est pas un mauvais homme. Il passe une partie de son temps à faire des démarches auprès de la noblesse, qu'il tente vainement de convaincre de financer la reconstruction du collège.


Les forces armées


Symbolisme




Les troupes régulières portent le jaune et le violet comme couleurs.
Le symbole de la Ligue représente une manticore en mémoire de celle qui a tué le premier Comte électeur. Elle porte le croc runique et la couronne, symboles que la province est électrice. Un autre symbole de l'Ostermark associe des étoiles et un griffon.
Par ailleurs, à cause des nombreux malheurs qu'a subit la province du caractère de désespoir local, et des combats contre les Vampires, les symboles associés à Morr sont fréquents, mais moins qu'au Stirland.

Troupes régulières


Les chasseurs de vampire de l'Ostermark sont célèbres pour leur obstination et leurs prouesses.

La revanche de Nordberg 
Cette unité réunit des arquebusiers originaires de la ville de Nordberg après sa destruction.

La garde Augerast
2 compagnies d'épéistes, 1 seul détachement de lanciers. Il s'agit probablement de la garde du corps du Comte électeur.

Garnison d'Alderfen 
1 compagnie de lanciers, 1 de Hallebardiers, 1 d'épéistes, 1 d’arbalétriers et 1 d'arquebusiers.

Les colons de l'ostermark
3 compagnies d'archers

La garde d'Oldo
1 compagnies de lanciers, 1 détachement d'arquebusiers, 1 d'épéistes
1 compagnies de lanciers, 1 détachement d'arquebusiers, 1 d'archers

Garnison d'Heffengen
1 compagnies de lanciers, 2 détachements de hallebardiers
1 compagnies de lanciers, 2 détachements d'arquebusiers
1 compagnies d'épéistes, 2 détachements d'arquebusiers

Les Hallebardiers de Bechafen
Le Capitaine Volkmann mène ce régiment contenant au moins une unité de 50 hallebardiers dirigés par le Sergent Oberwald. Ils participent au massacre de Volganof, en Ostland. Ils se sont couverts de gloire contre les démons.




Autres Régiments de l'Ostermark participant au massacre de Volganof:
Les Traits Noirs des Plaines  (probablement des arbalétriers)
Les Manticores de Mannstein
Des épéistes issus de la garde personnelle de l’Électeur (donc, probablement, de la garde Augerast).

Le guet d'Essen
1 compagnies d'épéistes, 2 détachements de hallebardiers

La garde des marche de Bechafen
1 compagnie d'épéistes, 2 détachements d'archers

Les Têtes de mort d'Ostermark
Ce régiment a été formé pendant le reigne de Vlad von Carstein, qui cherchait à étendre son influence au-delà de la Sylvanie. Ceux qui cherchait à le combattre disparaissaient, car les informateurs étaient nombreux. Pour se prémunir contre eux, les Têtes de Mort ont remplacés leur uniformes par d'autres, rouges et noirs, et ont mis des masques représentant des têtes de mort. Après avoir libéré Essen, ils ont gagné beaucoup de notoriété sur différents champs de bataille, dont celui de Hel Fenn. Ils recrutent à présent dans tous l'Ostermark et ont gagnés une réputation de bravoure. Ce régiment comporte au moins des hallebardiers.  


Ordres de Chevalerie


Templiers de la Lumière Éternelle
Connus dans tout le Vieux Monde, les Templiers de la Lumière Éternelle sont damnés et doivent supporter le faix d'une vieille malédiction. Malgré tout, ils sont nobles et fidèles à Véréna (déesse de la Justice), et si l'on parle régulièrement de la malédiction qui les frappe, on aborde tout aussi souvent leur courage et leur héroïsme. Cependant, ils finissent toujours par connaître une triste fin malgré les efforts désespérés déployés pour repousser leur malédiction. C'est certainement leur sens du sacrifice qui les rend très populaires aux yeux des gens.
Les Templiers de la Lumière Éternelle  furent fondés pendant les croisades en Arabie. Après avoir massacrer tous les habitants d'une bourgade, ils furent maudits par la matriarche locale. A priori, ils cachent l'origine de la malédiction, parce que bien peu, même parmi les chevaliers, sont au courant. Depuis, l'ordre a été victime de nombreux revers de fortune. Presque tous les Chevaliers connaissent une fin atroce et de nombreux récits parlent de ces guerriers héroïques qui survivent à de terribles batailles pour succomber à une maladie, à un quignon de pain avalé de travers, à une chute malencontreuse dans un escalier, etc. A chaque fois la mort est des plus banales et rares sont les Chevaliers de la Lumière Éternelle qui connaissent une fin honorable.
Les Templiers de la Lumière Éternelle sont connus pour leur courage. Du reste, ils sont épris de vérité, de justice et de liberté. Souvent, ils prennent la défense d'un individu ou d'une cause que nul n'oserai soutenir. Ils se livrent rarement aux activités d'ordinaire réservées à de nombreux templiers comme la garde d'un temple ou la protection d'un prélat. Ils entreprennent constamment quêtes et croisades, dans un souci de justice ou pour tenter de lever la malédiction, en imaginant que cela soit possible.
Les Chevaliers de la Lumière Éternelle sont généralement issus des rangs de l'aristocratie. Il s'agit bien souvent des cadets de nobles familles trouvant un compromis entre une carrière militaire et une vie religieuse.Les Templiers ne sont jamais à cours de recrues, car la plupart des nobles sont prêts à tout afin de faire partie d’un ordre célèbre, aussi malchanceux soit-il, plutôt que de se contenter d’un autre moins connu.
Les Chevaliers font le serment d'observer les valeurs de Verena que sont la vérité et la justice. Cependant, lorsqu'on est noble, ces valeurs sont parfois faussées. Les roturiers auprès desquels ils "rendent justice" ne sont donc pas toujours d'accord avec leurs décisions.
Après une série de désastres, comme des incendies, des tremblement de terre, et des chutes de comète, le chapitre principal est actuellement dans la cité d'Essen en Ostermark. Ils ont aussi une commanderie à Altdorf.
Les Chevaliers de la Lumière Éternelle manient l'épée à deux mains, symbole de l'épée de justice, et portent de très coûteuses et complexes armures de plaques, qu'ils polissent jusqu'à ce qu'elles soient fortement réfléchissantes. Ils ont aussi des boucliers, sur lesquels le symbole de la roue de magie est fréquent.



Ordre des chevaliers de l'épée de Lumière
site internet GW france août 2007, pour une campagne qui décide du destin de l'ordre.
L'histoire de cet ordre mineur de chevalerie est au cœur de cette campagne, et ses origines sont aujourd'hui la cause de bien des tourments au cœur de l'Empire. Mais pour cela, il faut revenir à une époque reculée, qui vit naître l'Ordre.
La fondation de cet ordre mineur il y a plusieurs siècles se fit sous de terribles auspices, dans le sang et la guerre. Tout débuta avec l'accusation portée sur Hernst Bekkelund, successeur du Grand Maître des Chevaliers du Soleil. Hernst fut accusé d'avoir empoisonné son seigneur, qui vivait encore les dernières heures d'une longue et lente agonie. Tout cela n'était que mensonges tissés par des opposants souhaitant barrer la route de son accession annoncée au statut suprême de maître de l'Ordre. Cette terrible machination scinda l'Ordre en deux, avec d'un côté les partisans de Hernst, et de l'autre, ses farouches détracteurs. La forteresse des chevaliers se transforma en champ de bataille et nombre de chevaliers perdirent la vie dans l'affrontement qui s'ensuivit.
Hernst Bekkelund et ses fidèles prirent la fuite et se réfugièrent auprès du Comte Électeur de l'Ostermark, qui décida de leur donner refuge. L'humiliation pour l'Ordre du Soleil était terrible, d'autant plus que le traître avait emporté l’Épée de Lumière, un des artefacts les plus sacrés en possession de l'Ordre. Le Comte Électeur diligenta une commission d'enquête patronnée par les instances des Collèges de Magie d'Altdorf, qui fit la lumière sur la terrible machination qui s'était tramée au sein de l'Ordre. Hernst Bekkelund fut disculpé de toutes les accusations contre lui. Il décida cependant de ne pas retourner au sein de l'Ordre du Soleil, pour ne pas avoir à côtoyer ceux qui s'étaient ligués avec ses opposants. Au lieu de cela, il fonda avec ses fidèles son propre ordre de chevalerie, auquel il donna le nom de l'épée sacrée en sa possession, et il s'installa dans un château abandonné, offert par la province de l'Ostermark.
L'Epée de Lumière est une longue épée bâtarde, gravée de fines runes naines, dont les entrelacs recouvrent toute la lame. C'est également un objet puissant, forgé par le Seigneur des Runes Alaric le Fou, et offert à l'un des plus grands guerriers de l'Empire, comme les Crocs Runiques furent offerts aux dirigeants politiques.
Cette épée fut transmise de  génération en génération à des guerriers dignes de la porter au combat, et finit par rejoindre l'Ordre des Chevaliers du Soleil, qui prirent grand soin de cet héritage.

Sebastian Keitz , Grand Maître de l'Ordre des Chevaliers de la Lumière. Grand Maître avec L’Épée de Lumière (cette épée magique lui ajoute +1 en CC, en F et en A), une armure de plates complète et bouclier, chevauchant un destrier caparaçonné.
Ruppert Vandelstadt, Grande Bannière de l'Ordre des Chevaliers de la Lumière. Grande Bannière avec Bannière d'Acier et armure de plates complète, chevauchant un destrier caparaçonné.

Chevaliers de la Comète à deux queues
Ces adorateurs de Sigmar sont présents dans les Montagnes du Bord du Monde et les Monts du Millieu. Ils seront décrits dans le sujet sur l'Ostland.

Osterknacht
The Claws of Chaos (Roman Black Library de Gavin Thorpe)
Ordre de chevalerie de l'Ostermark, qui a prêté allégeance au Comte électeur.
knacht signifie chevalier en allemand, on a donc un mélange de cette langue et de pseudo-allemand warhammer pour donner "les chevaliers de l'est".

L'ordre des Chevaliers du Corbeau
Cet ordre de templier de Morr a le rôle de combattre les mort-vivants, alors que le but de la Garde Noire est surtout de défendre les temples. Il possède une abbaye à Essen, jumelle du chapitre principal de l'ordre à Siegfriedhof (voir le sujet sur le Stirland).


Autres
D'autres ordres ont bien sûr des commanderies en Ostermark. En particulier, la Reiksguard recrute parmis les hauts nobles de tout l'Empire et les Templiers du Loup Blanc sont présents partout où il y a un temple d'Ulric.

Le Collège Elementaliste de Feu

Le Collège de Feu se trouve dans la cité de Bechafen, dans la province d'Ostermark. Contrairement à la plupart des collèges magiques, ce n'est pas un édifice spectaculaire proche de temples ou de palais, ou dans le quartier universitaire. Au lieu de cela, c'est un petit bâtiment ordinaire dans une ruelle du quartier le plus pauvre de la cité. Seuls quelques maîtres vivent ici ; les autres possèdent leur propre maison en ville.
Très peu d'Élémentalistes cherchent à se spécialiser dans la magie de Feu. Ceux que cela intéresse abandonnent généralement leur filière pour rejoindre le Collège Flamboyant d'Altdorf, qui paraît très proche au niveau enseignement et où l'admission est plus facile. Parmi ceux qui optent pour le Collège de Feu figurent certains des sorciers les plus traditionalistes et les plus excentriques du Vieux Monde. Et même parmi ce petit nombre, très peu sont admis. Les étudiants y apprennent des sorts de Feu, pour la plupart presque identiques à ceux du Collège Flamboyant. Le collège ne possède guère de sorts spécifiques. Les maîtres s'intéressent plus à la théorie de la magie qu'à sa pratique : ils ne créent pas beaucoup de nouveaux sorts, et préfèrent consacrer leur temps à la recherche pure. De ce fait, ils possèdent une bibliothèque d'ouvrages uniques qui renferme tout le savoir du collège.
Le Collège de Feu a vu se réduire sa popularité et ses ressources depuis l'époque de Teclis. La raison essentielle est simple : au moment de la création du Collège Flamboyant, le Collège de Feu s'est scindé ; les sorciers plus attirés par la pratique et plus doués pour les enchantements, et qui étaient intéressés par l'idée de rejoindre les armées ou de se mêler à la politique dans la capitale partirent pour Altdorf, emportant la connaissance et les sorts du Collège de Feu. Les plus bornés, qui ne se souciaient que de la théorie pure de cette magie, restèrent sur place.
Le collège occupe cette maison depuis 25 ans, après que son précédent refuge, un château dans les bois en amont de Bechafen, a été réduit en cendres. Plusieurs maîtres ont péri dans l'incendie, et plusieurs autres ont quitté l'ordre après une dispute, car certains voulaient reconstruire sur place et d'autres s'installer en ville. La présence du collège dans la ville est loin d'être appréciée.

Quelques piste
Vous avez choisi les couleurs chatoyantes de l'Ostermark? C'est bien! Ce n'est pas une province riche, ni même très inspirante pour les concepteurs visiblement.
- Les templiers de la lumière éternelle: des chevaliers avec des armes de Joueurs d'épée (les épées droites, pas les zweilhanders ondulées, car les épées de ces templiers rappellent l'épée de justice, qui se doit d'être droite!) Leurs armures resplendissent. Pour les boucliers avec le symbole de la roue de magie, il y en a 2 dans la boite du char magique Games Workshop.
-Pour les masques à têtes de mort, regardez les exécuteurs/gardes noirs elfes noirs. Comme c'est un double kit, pleins de joueurs elfes noirs doivent avoir ces masques dans leurs rabiots. Et les joueurs d'épées ont des chapeaux qui ne demandent que de surmonter une tête, qu'elle soit masquée ou non. Cela peut permettre de jouer les Têtes de Mort d'Ostermark (rien ne dit, d'ailleurs, que ce régiment ne comporte que des hallebardiers).
- Proximité avec les Kislévistes. ça coûte cher, mais vous pouvez toujours en utiliser. Par ailleurs, les règles du 9th age pour l'empire donnent la possibilité de jouer des cavaliers légers avec lance et bouclier, et donc des lanciers ailés kislévistes (ou autres cavaliers légers non équipées des armes de riche que sont les arquebuses à répétition). Pour les figurines, il y en a pas mal chez les polonais dans les games historiques.
- L'Ostermak n'est par riche, mais ils ont de bons chevaux. Pas mal de cavalerie peu être utile pour le représenter.
- Les chapeaux habituels de l'Ostermark sont les coiffes présentes dans la boite d'archers.
- des Sorciers du feu peuvent représenter le collège élémentaliste.
- L'Ostermark est adossée aux montagnes, dans lesquelles il y a pleins de monstres. Tous ne sont pas méchants à priori, il doit bien y avoir des pégases, des griffons et des demi-griffons.
-Il y a aussi des nains, surtout des tueurs, dans les montagnes à coté.
-Il y a des répurgateurs. Le 9th age vous permet même de les spécialiser contre les vampires.


Dernière édition par Oleg von Raukov le Ven 18 Aoû 2017 - 1:09, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théobald Hertwig
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 314
Age : 26
Localisation : Ostermark (78)
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Ligue d'Ostermark   Mar 10 Mai 2016 - 14:27

Au top ! Merci pour toute ces infos, et gloire à l'Ostermark !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Calirion
Chevalier
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 210
Age : 28
Localisation : Saint Brice sous Forêt (95)
Date d'inscription : 18/08/2014

MessageSujet: Re: Ligue d'Ostermark   Mer 11 Mai 2016 - 21:58


Génial!

J'ai appris pas mal de choses finalement!

Théobald Hertwig a écrit:
gloire à l'Ostermark !

Gloire à l'Ostermark !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ligue d'Ostermark   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ligue d'Ostermark
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Ligue d'Ostermark !
» La Ligue d'Ostermark à 2000 points !
» Ligue d'Ostermark
» Warhammer V2 - par Ronal
» 2009-10: [DEUXIEME SAISON LIGUE MLF - INSCRIPTIONS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Conseil Impérial :: Notre chère terre : L'Empire :: La Bibliothèque Impériale :: Descriptions des Provinces...-
Sauter vers: