Le forum des joueurs de l'Empire à Warhammer Battle, 9e Âge et Age of Sigmar !


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Grande Baronnie du Hochland

Aller en bas 
AuteurMessage
Oleg von Raukov
Comte Électeur de l'Ostland
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 25
Date d'inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Grande Baronnie du Hochland   Mer 11 Mai 2016 - 1:38

La Province du Hochland


Hoch signifie haut en allemand. C'est le haut-pays,  appelé ainsi parce qu’il est en amont du Talabecland, dont le peuple est cousin de celui du Hochland. Les principales sources utilisées sont Les Héritiers de Sigmar, pour le Jeu de Rôle v2, et Uniforme et Héraldique de l'Empire.
Note sur la densité de population: les villes et villages mentionnées ici proviennent en général du répertoire géographique du Hochland. Il est important de comprendre que ces répertoires géographiques sont incomplets: ils donnent des exemples et des ordres de grandeur. Par comparaison historique, en France, la notion de baronnie est apparue au XIVe siècle. Une baronnie comporte alors une trentaine ou une quarantaine de villages et hameaux, avec plusieurs vassaux.En bref,il ne faut pas hésiter à ajouter des villes, des villages et des seigneuries. Cependant, faites-le avec mesure, en évitant d'inventer une ville de 50 000 habitants au cœur du Hochland. En règle générales, les plus grandes villes d'une provinces sont déjà identifiées.

La région

Généralités

Géographiquement, le Hochland est bordé par les rivière Drakwasser à l'Ouest, la séparant du Middenland, Talabec au Sud, la séparant de Talabheim et du Talabecland, et la Louve à l'Est,qui avec les Monts du Milieu (pics menaçants revendiqués par beaucoup, mais contrôlés par personne) la sépare de l'Ostland.
Le Hochland, qui est une province très boisée ,comprend l’extrémité orientale de la forêt de la Drakwald, ainsi que les collines de Weiss, une contrée dangereuse qui mêle coteaux et marécages, à l’intérieur des terres. Seul Fort Schippel surveille cette zone peu peuplée, qui pour l'essentiel appartient au domaine royal des comtes du Hochland.
Bien qu’elles soient principalement recouvertes de forêt, les propriétés agricoles qui longent les cours d’eau et encadrent les villages sont fertiles grâce à l’irrigation importante que l’on trouve au sud des hauteurs des Monts du Milieu. C’est ainsi que le Hochland assure son autosubsistance, malgré les inondations fréquentes, dont les dégâts sont peu à peu limités par une série de digues.
Le bois d’oeuvre et les objets en bois constituent l’essentiel du commerce du Hochland. D’épais chênes et platanes poussent au sud, tandis que le nord est plus propice aux pins et aux cèdres. Les guildes de bûcherons s’occupent de la coupe des arbres et de l’élagage, ainsi que de l’acheminement des troncs par la rivière jusqu’aux moulins d’Esk, de Bergendorf, de Krudenwald et de Hergig. Le bois est ensuite acheté par des courtiers, chargé sur des chalands et expédié. Les forestiers du sud attendent que le comte Ludenhof fasse construire un moulin sur la Talabec pour ne plus avoir à envoyer leur bois jusqu’à Ahlenhof dans le Middenland.
Le système de gouvernement du Hochland est féodal:le comte électeur est cependant entouré d'une assemblée de barons, de citoyens et d'ecclésiastiques.

Hergig

Capitale du Hochland, Hergig est la demeure de la famille Ludenhof et accueille une forteresse prestigieuse. On y trouve également le collège de magie du Hochland, école reconnue par l’Empereur pour l’étude académique de la magie et de sa théorie. Disposant de carrières à proximité, la ville deveient une cité de pierre et de brique, son petit quartier Nain apportant sa grande habileté en matière de bâtiment. C’est également à Hergig que l’on trouve le pont de la Porte de l’Est, qui a par le passé été le théâtre des affrontements entre le comte expansionniste d’Ostland et les Hochlanders.  Hergig compte environ 9200 habitants. Les ressources de la ville sont, outre le gouvernement de la province, le commerce, l'agriculture et le bois d'oeuvre, ce qui fait que la plus grande ville du Hochland n'est pas très riche.

Bergsburg

Ancienne capitale du Hochland, elle appartient à la baronne Tussen-Hochen.
Selon Empire at War, la ville a été dévastée par la peste en 2514 CI.
Non-Officiel: des fans anglais du Jeu de Rôle v1 ont fait une description poussée de Bergsburg et de la famille Tussen-Hochen qui la contrôle. En voici un résumé:
Au XVIe siècle, pendant la guerre civile impériale, Roland von Tussen, un noble vassal de Talabheim, combat des brigands et découvre une cascade miraculeuse. Son eau guérit les blessure. Le lieu est déclaré sanctuaire de Shallya. Il fait construire son château au-dessus des chutes et au cours du temps, le château, le temple et le village grandissent et prospèrent. Les autres sources de prospérité de Bergsburg sont la prospection dans les Mont du Milieu et la route de pèlerinage vers Middenheim. La Drakwasser, issue des chutes, passe au cœur de la ville. La ville est régie par un conseil de 5 personnes représentant : la famille Tussen-Hochen, le Temple des Chutes, les citoyens, le Guet et les guildes. Les Tussen-Hochen ont un problème: pour construire le château, Roland avait contracté un emprunt sur 1000 ans aux nains et ce contrat arrive à terme sans que toute la somme ait été remboursée...

Esk

Esk est une petite ville de mineurs et de bûcherons, connue essentiellement pour ses mines de cuivre. Le minerai brut est fondu en lingots avant d’être acheminé par voie fluviale jusqu’à Bergendorf pour le commerce, cette voie de communication s’avérant plus sûre que la route, pourtant plus rapide. Un château proche accueillait le gouverneur d’Esk, serviteur du comte Ludenhof. Cette ville est sise dans une passe traversant les Monts du Milleu. Elle est fortifiée et entourée de tours de guet.

Gruyden

Ce village, dirigé par les dévots Auerbach, se situe le long d’une ramification de la route Nouvelle qui mène à Hergig. Disséminés parmi les demeures et les foyers de la population, on trouve d’incroyables sanctuaires à la gloire de tous les dieux importants de l’Empire, ceux de Sigmar, et de Taal et Rhya étant les plus imposants. De nombreux autels sont recouverts de feuilles d’or et décorés de pierres précieuses et semi-précieuses, tandis que les murs sont agrémentés de superbes vitraux. Les habitants  sont payés pour les entretenir et sont persuadés que les sanctuaires protègent le village. D’ailleurs, n’est-il pas vrai que les armées du Chaos ont tout simplement ignoré Gruyden comme si la communauté n’avait pas existé ?
Gruyden est bien entendu devenu un site de pèlerinage de premier plan en raison de ses sanctuaires extraordinaires, mais la grande curiosité du village est ailleurs : Klaus Homstedt, qu’on appelle le prophète de Gruyden, vieillard parcheminé qui prétend avoir plus de 100 ans. Il vit dans une hutte des bois environnants et des gens affluent dans l’espoir d’obtenir une audience. Il ne semble pas y avoir de logique dans le choix des personnes reçues. Les divinations sont elles-mêmes très énigmatiques, leur signification véritable n’apparaissant qu’a posteriori.

Fort Denkh

Vieux de plus de mille ans, Fort Denkh domine la frontière entre le Middenland et le Hochland. Construit durant la période tumultueuse de l’Âge des Trois Empereurs, il servait à protéger le Middenland contre les soldats du Hochland qui tentaient de passer en catimini par la Drakwald. Depuis, cette ancienne forteresse a changé de mains à de nombreuses reprises, tout comme la terre sur laquelle elle s’élève. Le Hochland y maintient une garnison soutenue par un petit contingent de Gardes Teutogens qui font office de conseillers. La raison principale pour laquelle Fort Denkh est resté en service est son système de tours de signalisation qui permet aux défenseurs de donner l’alarme en cas d’attaque. La garnison de Fort Denkh est de 200 hommes.

Breder

L'essentiel de la ville est bâti sous terre, dans les contreforts des Monts du Milieu. Les catacombes s'étendent sur 750 m au-delà de la ville. La ville dirigée par le Comte Torsten von Schiller  contient environ 500 habitants

Fort Schippel

Les Héritiers de Sigmar
Livre d'armée Démons du Chaos v7 page 20, 21 et 29
Fort qui surveille les collines de Weiss, une région de coteaux et de marécages au centre du Hochland. Il a une garnison de 300 soldats. Ce fort est gouverné par un représentant du comte électeur du Hochland nommé castellan. En 1668, le castellan est le comte Herdred Hagstaf (monté sur griffon). Celui-ci possède par ailleurs ses propres terres administrées depuis le Manoir des Hagstaf. Les Hagstaf semble être une grande et ancienne famille du Hochland.

Krudenwald

Ville de 5000 habitants au nord-ouest du Hochland, à la croisée des principales routes commerciales du Hochland. Le voyageurs qui passent et le travail du bois font vivre la ville, qui appartient au comte électeur Ludenhof. Cette ville est assez proche de Middenheim.

Kelp

Livre d'armée Démon du Chaos v7
Taille inconnue. Cette ville ou ce village est relié par une route à Krudenwald. Elle est située dans la Drakwald.

Holzbeck et Selmigerholz

Ces villes au nord-ouest de Krudenwald sont connues respectivement pour leurs arquebusiers et leur lanciers.

Les habitants

Généralités

La plupart des Hochlanders descendent de la fière tribu Chérusen. Après s’être mêlée quelque temps avec les Taléutes du Talabecland, la tribu finit par quitter les terres de la Grande Forêt et migra vers une petite région proche des Monts du Milieu. Ce fut dans ces bois verdoyants regorgeant de gibier que ce peuple trouva l’endroit rêvé, car ils aimaient la chasse. Ils eurent une grande participation aux guerres de Sigmar, qui en retour nomma leur chef Aloysis comte, ce qui ne fut pas du goût du comte du Talabecland, qui estimait alors que les liens de sang lui octroyaient le droit de diriger le Hochland.
Les Hochlanders sont fiers, loyaux et vaillants. Ils sont également optimistes : on dit que l’esprit du Hochland résiste à toutes les formes de défaitisme. Comme ils sont à la croisée de route commerciales, nombreux sont ceux qui traversent leur pays, ce qui les a rendu tolérants, ouvert d'esprit, adaptables et affables. Ils ont plus ou moins développer le tourisme dans la région, en faisant en sorte que les voyageurs laissent toujours de l'argent : sanctuaires, relais de coche fortifiés, curiosités locales plus ou moins authentiques... À force de côtoyer des étrangers instruits, un respect pour les intellectuels s’est installé, si bien que les dirigeants de Hergig ont encouragé la création d’académies privées et même d’une école de magie.
Le Hochland est une petite province très fière, célèbre pour ses chasseurs et ses traqueurs.
Passionnés de chasse sous toutes ses formes, de récits d’amitié inébranlable et de ballades légères, les Hochlanders sont également connus pour se laisser distraire facilement. Certaines personnes murmurent également que leur courage naturel est davantage la conséquence d’une grande naïveté que d’une réelle loyauté.  Leur passion pour le tir d’élite a donné naissance aux excellents régiments de longs fusils du Hochland.

Note sur l'histoire du Hochland

L'histoire du Hochland est longue et complexe. La Grande Baronnie a été vassale du Talabheim et/ou du Talabecland, elle a changé plusieurs fois de dynastie (en fait, on ne sait pas comment le comte électeur du Hochland est désigné: est-ce un titre qu s'hérite, est-ce qu'il est élu par les principaux nobles, ...).
Parmi les dynasties ayant régné, on retrouve les Aueurbach (en 1023), les Ludenhof (1520, 2520), les Tussen-Hochen (dans le JdR v1, donc en 2512).

Religion

Bien qu’on trouve surtout des fidèles de Taal et de Rhya, ainsi que de Sigmar, les contacts fréquents avec les voyageurs et les marchands qui empruntent ces voies ont accru la popularité d’Ulric dans le nord-est, tandis que le culte de Shallya est aussi bien représenté.
Les dieux mineurs locaux sont Ahltler (menuiserie), Lupos (prédateurs), Oboroch (Monts du Milieu), Schrowl (Chasse) et Tahrveg (archers).

Notables

Comte électeur Aldebrand Ludenhof, Grand Baron du Hochland, Maréchal du Bief de la Talabec, Défenseur des Sanctuaires, Baron de Hergig.
Aldebrand est grand et maigre mais il est très puissant et robuste, c'est un adversaire de taille même pour des guerriers plus grands et plus forts que lui. Il a une passion dévorante pour la chasse, particulièrement pour la fauconnerie. Son palais se trouve non loin de Hergig, la capitale, entouré principalement de terrains de chasse. Il est particulièrement fier de son élevage d'oiseaux de proie qui occupent de nombreuses cages et ont tendance à envahir le palais, à tel point que chaque pièce possède au moins un rapace en cage. Même au combat, le comte porte un faucon sur son bras (LA l'Empire v4). Pendant la Fin des Temps (Tome 1: Nagash), il dirige le front central du Bastion Dorée. Il utilise un long fusil du Hochland pour mettre une balle dans une des têtes de Villich. Il meure tué par les zombies d'un sorcier bien connu...
Il porte le croc runique Fléau des Gobelins. Il a au moins deux fils, dont l'un s'appelle Konrad (LA l'Empire v6). Plusieurs de ses enfants sont morts de maladie. Le symbole de sa famille est une tête de sanglier (roman Les Compagnies de Fer, Chris Wraight)

Maison Tussen-Hochen: anciens dirigeants (relativement récents) de la province. Ils ont construits les digues qui protègent des inondations. La Baronne Hildegarde Tussen-Hochen dirige la région de Bergsburg, dont les villages d'Aliresdorf et Wannsingen.

Baron Eadric Valkin, Grand Maréchal de l'armée du Hochland
Ce cousin du Comte électeur est un général austère et froid, inflexible sur les questions militaire. Il a mené un expédition contre les orcs des Monts du Milieu. Il a avec lui 6 000 soldats d'infanterie, majoritairement des épéistes, 10 000 tireurs dont 3 000 avec long fusil, 1 000 pistoliers dirigé par l'officier Karl Benz et un fort contingent de canons et mortiers, dirigé par un héros du Hochland: le maître ingénieur et commandant d'artillerie Hermann Fulke. (The Empire at War)

Le Baron Georg Helmholtz possède le village de Bergenhof.
Le Comte Torsten von Schiller possède la bourgade de Breder.
Le Baron Gregor Auerbach règne sur les villages de Gruyden et Barwedel.
Le Baron Reiner Landsteiner possède Koerin.

La Margravine Anna-Louisa von Kleister possède un grand territoire près des et dans les Monts du Milieu (roman Les Compagnies de Fer, Chris Wraight), mais elle se rebelle. Ses troupes sont dirigées par le général Esselman.

Le maître ingénieur Leon Todmeister est l'inventeur du Long fusil du Hochland. Il a d'autres machines de guerre baroque en cours d'invention (LA l'Empire v8).

Stefan von Brichtoff est un général du Hochland, qui utilise efficacement son long fusil. (site internet GW France, décembre 2008):
Le Général Stefan von Brichtoff du Hochland est un tireur renommé. Fils de noble, il a été élevé dès son plus jeune âge pour commander des hommes. Jeune garçon, il accompagnait son père à la chasse et avait pour tâche de recharger son fusil, et en peu de temps, il devint à son tour un chasseur de talent, capable de manier son arme avec une dextérité peu commune.

Le général Scharnhorst est l'un des soldats les plus décoré du Hochland, qui a dirigé bien des armées de l'Empereur. Il ne fait pas confiance aux "nouvelles" approches de la guerre, comme l'artillerie et la magie (roman Les Compagnies de Fer, Chris Wraight). Dans le roman, il dirige une armée de 4000 hommes, surtout composée d'infanterie, en partie mercenaire, de flagellants et d'artillerie, avec un petit groupe de chevalier.

Le général Ludwig von Grahl est le chef des armées du Hochland, après le comte et quand il n'est pas en disgrâce. Le Comte Aldebrand lui a offert une épée magique forgée par les nains. ( Roman L''appel aux armes, de Mitchel Scanlon)

Hermann Feuer est un mage du feu qui conseille le comte électeur. Il a emmené avec lui ses deux apprentis lorsqu'il est venu dans la province.

Le Molosse de l'électeur est le chef de la garde du corps de l'électeur. Il manie la Lame du Boucher.
Son rôle est de conseiller son suzerain en matière militaire, et à garder la tête froide lorsque ce dernier est pris de pulsions sanguinaires (un trait de caractère apparemment répandu chez les Ludenhof). (nouvelle The Gods Demand, Joshua Reynolds, dans Hammer and Bolter de novembre 2011)

Forces armées


L'armée du Hochland est petite, mais très disciplinée et bien équipée. Elle fait grand usage des arquebuses, des longs fusils et des mortiers.

Symbolisme




Le KF de la bannière rappelle que les soldats du Hochland ont sauvé la vie de l'Empereur en 2510.

Les armées du Hochland portent du vert et du rouge.
Les symboles fréquents sont: la croix, symbole d'unité impériale; le cor de chasse et les oiseaux de proie, utilisés surtout par la noblesse; les châteaux et les tours, pour les unité en garnisons dans l'un de ceux-ci; les armes que l'unité utilise. Les troupes du Hochland portent fréquemment des badges.
Le symbole des joueurs d'épée de la province est un faucon.
En règle général, cela fait peu de symboles religieux.

La Garde du Comte
Le Comte du Hochland est secondé par un guerrier doté du titre de Molosse de l’Électeur (Elector's Hound), qui manie la Lame du Boucher (Butcher's Blade), héritage datant du temps de Sigmar. Son rôle est de conseiller son suzerain en matière militaire, et à garder la tête froide lorsque ce dernier est pris de pulsions sanguinaires (un trait de caractère apparemment répandu chez les Ludenhof). Le Molosse est également l'officier supérieur de la Garde du Comte (Count's Own), une unité de Joueurs d’Épée agissant comme la garde rapprochée de l’Électeur du Hochland. (nouvelle The Gods Demand, Joshua Reynolds, dans Hammer and Bolter de novembre 2011)

Le Jaegerkorps
Le Jaegerkorps une unité spécifique du Hochland. Elle est composé de Tireurs d’Élite Arquebusiers tous armés d’un Long Fusil du Hochland.  (Tempête du Chaos)

Le 3eme régiment du Hochland
Roman L''appel aux armes, de Mitchel Scanlon.
Il comporte une compagnie d'épéiste: les écarlates (The Scarlets) et des arquebusiers: les Longs Fusils de Hergig (The Hergig Long Gunners). Ce régiment, actuellement dirigé par le Capitaine Harkner, a été fondé par le comte Mikael Ludenhof après le siège de Hergig par l'Homme-bête Gorthor (en 1520). Il a une livrée différente des autres régiments du Hochland, rouge et grise, qui fait qu'ils sont surnommés les « gris-et-écarlates » ou juste « les Écarlates ». Dans l' détail, il s'agit d'un pourpoint gris, une chemise rouge écarlate, des chausses dépareillées, grises sur une jambe et rouge sur l’autre. Des fentes dans le tissu du pourpoint, le long des deux bras et de chaque côté du torse, laissaient voir les couleurs de la chemise, créant un effet inquiétant qui évoquait des blessures sanguinolentes. Pour l'armure, elle est constituée d'un plastron en acier et un casque ouvert surmonté d’une plume teinte en rouge et vert, les couleurs du Hochland.

Les Boucliers Noirs
Ce régiment est probablement constitué d’épéistes.

Les patrouilles de la Drakwald
Ces régiments patrouilles sur les routes du Hochland. Leurs uniformes peuvent porter des couleurs différentes de celle de la Grande Baronnie. On a l'exemple de la patrouille du capitaine Katzbulger qui en plus de celui-ci comporte 60 hommes: 30 hallebardiers, un détachement de 18 épéistes et un de 12 arquebusiers. Le symbole commun de cette patrouille est un crâne jaune. (Uniform and Heraldy of the Empire)

Les hors-la-loi de Jurgen Muntz 
Ces mercenaires ont une bannière aux couleurs du Hochland mais vêtus de noir, gris et marron. Ce sont des épéistes très entraînes. Muntz porte le bouclier mangeur de sorts. (Jeu vidéo Dark Omen)

les Gars d'Eldebrandt
Né à Taalgrad dans une famille pauvre, Markus Eldebrandt quitta les siens pour mener une carrière de mercenaire au service des provinces orientales de l'Empire et du Kislev. À la suite d'une querelle avec son capitaine lors d'une partie de dés, alors qu'il servait l'Ostland, une bagarre éclata et son supérieur se brisa le cou en tombant. Ne doutant pas de la pendaison qui l'attendait, Markus prit la poudre d'escampette par la Louve en direction du Hochland, où il rejoignit une bande de hors-la-loi connue sous le nom du Crochet rouge. Naturellement doué en matière de survie et d'autorité, Markus s'éleva au rang de bras droit du chef, jusqu'à ce que ce dernier, Carlo, fût tué au cours d'une embuscade tendue par un convoi de marchands qui transportait des soldats hochlanders déguisées. La bande prit la fuite et Markus en devint le chef renommant du coup l'affaire par «les Gars d'Eldebrandt». Depuis, il se prend pour Robin des Bois, volant aux riches pour donner aux pauvres et aux sœurs de Shallya. (Les Héritiers de Sigmar)

Le collège de magie de Hergig
Ce petit collège n'enseigne pas la magie pratique mais sa théorie. Cependant les enseignants sont des magiciens, ils sont prêt à se battre. (Tempête du Chaos)

Ordre de la Montagne d'Argent
Cet Ordre a sa commanderie principale près de Hergig, et réagit toujours à l'appel du Comte électeur. (LA l'Empire v6)

Les Chevaliers du Sceptre de Fer
Ces chevaliers combattent pour le Hochland. Ils sont équipés de lances d'arçon et portent des armures sombres. Johann Kruger est un capitaine de l'ordre (roman Les Compagnies de Fer, Chris Wraight).

Il y en a sans doute bien d'autres, comme les templiers du Loup Blanc, la Reiksguard ou les chasseurs de Sigmar, mais il n'est pas précisé qu'il agissent au Hochland. De plus, il existe un pacte de longue date entre le Hochland et les Chevaliers Panthères, selon lequel l’ordre envoie un groupe de chevaliers afin de servir de gardes du corps au comte. Le graf Ernst von Toppel dirige cette unité (Roman L''appel aux armes, de Mitchel Scanlon).

Mon avis pour une armée du Hochland
- Des arquebuses;
- des longs fusils du Hochland;
- des mortiers, mais peu de canons. Grâce à l'inventeur fou local, vous pouvez vous permettre d'avoir des machines de guerre plus étranges; mais peu, car la province n'est pas si riche;
- on m'a fait remarquer qu'il n'est pas aisé de se mettre en formation dans une forêt dense, et que les épéistes doivent donc être plus fréquents que les lanciers ou les hallebardiers.
- tout ce qui peut rappeler la chasse: chiens, corps d'animaux, bras de chevalier bretonnien portant un oiseau de proie...


Dernière édition par Oleg von Raukov le Ven 18 Aoû 2017 - 4:51, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexbbr
Chevalier
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 210
Age : 27
Date d'inscription : 28/03/2016

MessageSujet: Re: Grande Baronnie du Hochland   Mer 11 Mai 2016 - 12:53

Ahhhh, je l'attendais avec impatience cette description.

Merci pour toutes ces infos bien utiles.


Citation :
Mon avis pour une armée du Hochland
- Des arquebuses;
- des longs fusils du Hochland;
- des mortiers, mais peu de canons. Grâce à l'inventeur fou local, vous pouvez vous permettre d'avoir des machines de guerre plus étranges; mais peu, car la province n'est pas si riche;
- on m'a fait remarquer qu'il n'est pas aisé de se mettre en formation dans une forêt dense, et que les épéistes doivent donc être plus fréquents que les lanciers ou les hallebardiers.
- tout ce qui peut rappeler la chasse: chiens, corps d'animaux, bras de chevalier bretonnien portant un oiseau de proie...

Je plussoie. Je rajouterai même que, pour coller encore plus au thème, les chasseurs (archers), pistoliers ou escorteurs sont les bienvenus. A contrario, les tanks à vapeurs, canons comme tu l'as rappelé ou même chariottes magiques sont plutôt à proscrire (pas top en forêt).
A savoir aussi que depuis la tempête du chaos qui a dévasté la province (Ludenhof s'illustra particulièrement à la bataille d'Hergig), beaucoup de bandes de flagellants traînent dans les parages, annonçant la fin du monde. (Source : http://bibliotheque-imperiale.com/index.php/Hochland)

Si certains sont intéressés, mon armée sur le warfo contient beaucoup de fluff et d'illustrations, même si je ne m'appuis par sur de références en particulier. Ça peut juste donner quelques idées. http://www.warhammer-forum.com/index.php?showtopic=229682

Encore merci à toi Oleg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oleg von Raukov
Comte Électeur de l'Ostland
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 25
Date d'inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Grande Baronnie du Hochland   Mer 11 Mai 2016 - 16:03

J'ai ajouté le Grand Maréchal Eadric Valkin.

Je suis d'accord avec tous ce que tu ajoute, mais je trouve que cela fait beaucoup de restrictions!
Je voudrais simplement rappeler que, quoi qu'en dise le background officiel sur la question, le Hochland n'a pas le monopole de la forêt: les provinces du Nordland, Middenland, Reikland, Ostland et Talabecland en sont elle aussi recouverte.

Concernant la Tempête du Chaos, je retire systématiquement toutes les informations qui la concerne: par exemple je donne les populations des villes avant l'invasion. J'ai 2 raisons: le rétropédalage fluffique de GW a son sujet (en v8, elle n'a pas eu lieu) et je cherche à présenter des provinces dans leur état normal sous KF, qui concernant les Hochlanders n'inclus pas la destruction de la capitale provinciale. Et donc il y a moins de flagellants. En fait, je suppose que si quelqu'un veut placer son armée dans un contexte post-Tempête du Chaos ou sous Magnus le Pieux par exemple, il sait quelles modifications faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexbbr
Chevalier
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 210
Age : 27
Date d'inscription : 28/03/2016

MessageSujet: Re: Grande Baronnie du Hochland   Mer 11 Mai 2016 - 16:59

Oleg von Raukov a écrit:
J'ai ajouté le Grand Maréchal Eadric Valkin.

Je suis d'accord avec tous ce que tu ajoute, mais je trouve que cela fait beaucoup de restrictions!
Je voudrais simplement rappeler que, quoi qu'en dise le background officiel sur la question, le Hochland n'a pas le monopole de la forêt: les provinces du Nordland, Middenland, Reikland, Ostland et Talabecland en sont elle aussi recouverte.

Tu as tout à fait raison, de toute façon on ne le dira jamais assez aux nouveaux joueurs, mais le plus important est de peindre/jouer ce qui nous plait. Moi même j'ai finalement ajouté un tank ou un hurricanum en justifiant ça avec un fluff !

Citation :
Concernant la Tempête du Chaos, je retire systématiquement toutes les informations qui la concerne: par exemple je donne les populations des villes avant l'invasion. J'ai 2 raisons: le rétropédalage fluffique de GW a son sujet (en v8, elle n'a pas eu lieu) et je cherche à présenter des provinces dans leur état normal sous KF, qui concernant les Hochlanders n'inclus pas la destruction de la capitale provinciale. Et donc il y a moins de flagellants. En fait, je suppose que si quelqu'un veut placer son armée dans un contexte post-Tempête du Chaos ou sous Magnus le Pieux par exemple, il sait quelles modifications faire.

Exact, autant pour moi je n'avais pas fait attention à ça. Je pense que c'est une bonne chose. Et puis, j'aime pas les flagellants de toute façon, moi.

Donc comme vu avec notre cher Oleg dit le bibliothécaire, il a été convenu de rajouter dans chaque sujet de description une photo d'armée. Sous son bon vouloir, je mets donc une photo de mon armée Hochlandaise, pour se rendre compte du rendu global de ce schéma :

Spoiler:
 

Comme vous pouvez le voir, il y a une grosse proportion d'arquebusiers, de chasseurs, de mortiers et de cavaliers légers. Un long fusil dans chaque formations d'arquebusiers (même un sur le tank à vapeur !). Et une grosse dose d'infanterie !

Rejoignez nous !

[Edit] J'ai spoilé la photo pour une meilleure visibilité.
Ludwig.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grande Baronnie du Hochland   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grande Baronnie du Hochland
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Baronnie] Beaucouzé
» Seigneurie de Bocsozel (Mottier)
» [CDA] La grande compagnie de Kjarl Sang Farouche
» Baronnie de Montauban d'Ouvèze
» Se débarrasser d'une grande quantité de cartes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Conseil Impérial :: Notre chère terre : L'Empire :: La Bibliothèque Impériale :: Descriptions des Provinces...-
Sauter vers: