Le Conseil Impérial

Forum des joueurs de l'Empire à Warhammer Battle, 9e Âge, Age of Sigmar et même Kings of War !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le tournoi de Marienburg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 23
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Le tournoi de Marienburg   Sam 2 Déc 2006 - 13:07

Pour tout ce qui veulent savoir cette section n'est dédiée qu'à l'organisateur du tournoi donc seuleument moi ai le droit de poster dans ce sujet.

Déroulement des combats

Les six combattants attendaient patiemment devant la boutique, ils étaient tous réuni. Ils se dévisageaient les uns les autres.
-T'es qui toi ? demanda un homme en uniforme vert.
-Moi c'est Hauptmann, répondit l'homme habillé dans des guenilles grises, je suis là à cause d'un erreur stratégique.
-C'est sûr, moi ça ne m'arrivera jamais, répondit un soldat en habit rouge et vert, je m'appelle Tobias Trinkel et je suis l'un des grands gnéral du Hochland
-Du Hochland!!! Tu serai donc un serviteur de Aldebrand Ludenhoff
-Tu as quoi contre le Hochland, je suis Likov Tanner chef des hallebardiers de Son altesse Aldebrand, répondit un autre sodat en uniforme rouge et vert.
Pendant qu'il se disputait un homme en habit noir arriva
- Ca suffit!! Vous êtes des enfant, pour vous disputer ainsi?
Tous se taisèrent, conscientde leur bêtise
-Venez! Repris l'homme.

Ils le suivirent dans un dédale de ruelle jusque sur une petite placette vide d'où partait six rues.
-Voilà le déroulement des combats. Tout d'abord vous recevrez chacun trois morceau d'une carte et vous partirez chacun dans l'une des six rues. Les morceau vont vous indiquer un points sur la carte de Marienburg et vous devrez vous y rendre pour les derniers combat. Evidemment vous vous combattrez quand vous vous retrouvez. Dès que vous gagnez vous vous verrez confisquer l'un des morceau de carte de votre adversaire. Et dès que vous n'avez plus de morceau de carte vous serez éliminé et raccompagé dans des quartiers un peu mieux fréquenté. A partir du moment où deux des concurents auront été éliminé s'ensuivra des combats singuliers entre les deux guerriers qui auront le plus de carte et les deux autres guerriers qui auront le moins de morceau et à la fin un duel s'ensuivra entre les deux vainceurs pour savoir qui gagnera le tournoi. Je vous rappelle que tout les duels ne sont pas à mort, mais vous pouvez toujours prendre la vie de votre adversaire. Enfin aprés vous verrez ce qu'il en adviendra.
Son ton n'admettait aucune réplique.
-A bientôt.

Et il disparu dans l'ombre d'une des maisons; la nuit tombait. Loin en dehors de la ville un loup des collines hurla
"houuuuuuuu"
Le tournoi commença.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 23
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le tournoi de Marienburg   Ven 8 Déc 2006 - 21:50

1er Tour

1er combat Swen Meltburg vs Likov tanner

Swen courrait dans les rues, il ne savait plus où aller quand soudain, à un croisement, il rencontra un adversaire.
-Toi et moi...
-Tu vas mourir!! Répondit Likov en tirant un flèche de son carquois.
Il l'ajusta et tandit l'arc. La fléche toucha son but mais ricocha sur l'armure de swen celui-ci en profita pour courrir à toute allure vers son adversaire pour l'abattre. Likov encocha une autre flèche elle frappa Swen au niveau du ventre mais ricocha une seconde fois sur l'armure de Swen. Il continuait de courir vers Likov mais il dégaina son épée et fonça sur Swen à bout de souffle. Likov allait porter le premier coup mais soudainement son adversaire para le coup doté d'une énérgie et d'une vivacité nouvelles. Il lui porta un coup avec son épée, venue des grands empereurs, d'une rare violence. Malheureusement le coup fut paré par le bouclier magique de Likov. Il riposta par deux coup bien placé qui obligèrent Swen à reculer de quelque pas. S'en suivit alors un combat au bout duquel Swen réussit à casser le bras gauche de Likov. La douleur empécha Likov de riposter. Mais Swen au lieu de porter le coup de grâce à son adversaire choisit de ne pas le frapper trouvant déloyal de s'attaquer à un homme à terre. Tout d'un coup Likov se releva et fit une serie de moulinets laissant une entaille profonde dans le ventre de Swen.
Les deux adversaire étaient arrivés à un statut quo.
Les deux adversaires était trops affaiblits pour continuer de combattre.
Ils tombèrent tout deux à terre. Mais dans un dernière élan Swen se releva et plaça la lame de son épée le long du cou de Likov qui tentait désépéremment de s'enfuir en rempant.
En s'en allant Swen remarqua un morceau de carte par terre, il le ramaça et s'en fut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 23
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le tournoi de Marienburg   Ven 8 Déc 2006 - 22:54

2ème combat: Hans Peterhansel vs Hauptmann Hohenloe

Hauptmann courrait dans les rues quand il arriva dans le dos de Hans il tenta de le charger mais Hans se retourna et lui tira un coup de son pistolet qui rebondi sur l'armure de Hauptmann Hauptmann. Celui-ci répliqua en lui portant un formidable coup d'estoc qui, miraculesement, fut paré par l'armure de Hans. Le guerriers kislévite riposta par une formidable série de coup qui aboutit à quelque côte brisée et à une entaille le long de l'épaule gauche. Bléssé, Hauptmann se vengea en portant deux coup précis au niveau de la tête et du sternum. Un des coups fut dévié par une énergie surnaturelle venant du pendentif tendis que l'autre perfora le ventre du nordique. Hans répliqua par un coup qui fut arrêter par l'armure de Hauptmann. Il répondit à cette attaque par un formidable coup qui aurait abattu un arbre sur le coup. Déchirant l'armure mais s'arrêtant soudainement bloqué par une force invisible.
-Ce petit bijou fait des merveilles,dit Hans.
-Mais la merveille serait que tu gagne.
Cette réplique vexa Hans qui voulut riposter mais fut devancé par Hauptmann qui lui porta un coup décisif qui l'envoya voler 10 mètres plus loin. Il prit le parchemin que Hans tenait, inconscient, dans sa main.
Hauptmann sourit
Si les combats se révélaient si facile la victoire serait sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 23
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le tournoi de Marienburg   Ven 8 Déc 2006 - 23:53

3ème combat: Tobias Trinkel vs Arminius

Il pleuvait sur la ville, la brume était au rendez-vous, transformant ce quartier lugubre en un trous à rats mal, trés mal-famés. Arminius attendait sous la pluie, c'était le lieu de rencontre marqué sur la carte. Il guettait une ombre cachée dans la brume quand soudain apparut un ombre, au début il la distinguait à peine, puis s'habituant à la brume il distingua les contours d'une armure. Il épaula son arquebus vis et tira, le bruit de la détonation résonna dans la rue. La silhouette n'eut à peine le temps de se retourner que le projectile la frappa. Tobias tomba à terre sous l'impact de la balle, celle-ci avait traversée l'armure et s'était logée dans son épaule. Arminius ne vit plus son adversaire bléssé par la balle mais celui-ci avançait en rempant, à son insu. Arminius rechargea son arme et l'épaula prêt à tiré au moindre signe suspect. Tobias progréssait lentement mais surement, il contourna son adversaire pour l'attaquer par dérrière. Il se releva soudain pour ataquer Arminius. Il n'eu pas le temps de tirer que Tobias était déjà sur lui. Il fit quelque passe croisant le fer contre Arminius avant de lui porter un coup qui fut paré par l'énorme armure de fer d'Arminius. Il riposta avec sa lourde épée à deux main en portant plusieur coups mais tobias réusit à tous les ésquiver. Il répondit en lui portant un coup d'estoc qui déstabilisa son adversaire sans pourtant le blesser car son armure était indestructible et n'avait aucune faille. S'en suivit de long échange, l'armure de l'un bloquant les coups de l'autre; tandis que la lenteur de l'autre empêchait de toucher son adversaire. Mais finalement Arminius frappa tobias d'un coup si puisant que le bouclier fut réduis en charpie et qu'il vola 5 mètres plus loin. Arminius s'enfuit en volant un parchemin à son adversaire inconscient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 23
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le tournoi de Marienburg   Lun 11 Déc 2006 - 23:43

2 ème Tour
1er combat [/u]: Swen Meltburg vs Hauptman holenhoe

Swen parcourait les rues, il n'avait plus souvenir de la veille. Seule de vague image lui revenait, un combat féroce et une victoire presque impossible, l'arrivée dans une auberge pouilleuse et des hommes vétu de noir psalmodiant des mots inconnu et le sentiment d'être manipullé depuis le début. Il avançait le long de la rue cherchant une quelconque auberge où il pourrait se désaltérer auprés d'une chope de bière. Soudain un homme surgit de la foule et abattit son épée sur Swen celui-ci n'eu qu'à faire un simple moulinet pour parer le coup et riposta en deux coup puissant qui, malheureusement, n'eurent comme effet que de ricocher sur le bouclier de son adversaire.
- Lâche ! Tu m'attaque par le dos ! Qui es-tu?
- Hauptmann Holenhoe pour vous servir. Tout les moyens sont bon pour gagner.
- Fumier
- Tout à fait mon cher. Dit l'homme en portant un coup violent dans le bouclier de Swen.
Le Stirlannder offensé répliqua en portant un coup d'estoc qui fut paré par le bouclier d'Hauptmann.
Les deux guerriers se battirent pendant 10 minutes quand soudain Swen fit pleuvoir une grêle de coup sur son adversaire arrachant son bouclier et transperçant son armure. Il ne se releva pas.
- Tu aura payé ta lâcheté.
Swen s'en fut en courant prenant le morceau de carte que Hauptmann tenait toujours dans sa main.
Il avait eu de la chance de s'en sortir indemne


Dernière édition par le Sam 16 Déc 2006 - 14:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 23
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le tournoi de Marienburg   Mer 13 Déc 2006 - 22:00

2ème combat: Tobias Trinkel vs Hans Peterhansel

Tobias se réveilla dans une chambre au mur boisé. Le soleil était haut dans le ciel. Ses armes était posée sur une chaise et il y avait un nouveau bouclier. Il mit son armure et descendit l'escalier, en bas il vit deux femmes assisent dans deux gros fauteuils. L'une était trés vieille et devait êtreplus agée que sa propre grand-mère; L'autre était beaucoup plus jeune et devait avoir moins de trente ans. Elle vint vers lui et lui dit:
- Nous t'avons receuilli hier juste devant notre porte inconscient.
- Je vous en suis trés reconaissant.
- De rien, c'est naturel depuis la mort de mon mari nous recevons tout ceux qui ont besoin d'aide, et personne ne vient jamais nous voir car je suis une magicienne et tout le monde croit que je fais le mal.
- Je comprend, ça doit être difficile. Aurevoir.

Tobias s'en fut, il ne voulait pas rester une seconde de plus dans cette maison: une magicienne, c'était inmpossible, il ne voulait pas côtoyer des gens comme ça.

Hans s'avançait dans la rue, l'épée au côté cherchant un adversiare à défier. Soudain il vit l'un des hommes qui était avec lui la veille, il s'approcha discretement, sortit son pistolet, mit en joue et tira. Le tir fit mouche et transperça l'armure de Tobias. Celui-ci apercevant son adversaire courrut vers lui et dégainant son épée il le frappa d'estoc perçant son armure au niveau de l'abdomen. Hans répliqua en portant un coup tellement violent que le bras de Tobias craqua et tandis qu'il s'evanouissait Hans lui dit:
- Tu es mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 23
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le tournoi de Marienburg   Sam 16 Déc 2006 - 14:07

3ème combat: Likov Tanner vs Arminius

Arminius avait passé une bonne nuit dans une taverne qu'il avait trouvé rue Sainte Solweig qui d'ailleur ne méritait comme nom que rue dun gros riche. Il venait de trouver un armurier quand soudain, une flèche ricocha sr l'armure pour finir dansune armure, de l'autre côté de la vitrine. Arminius se retourna et arma son fusil, cherchant des yeux l'archer. Il le vit en train d'encocher un autre flèche. Tans pis pour lui, Arminius appuya sur la gachette et le coup partit. Mais il ricocha sur son bouclier. L'archer le chargea et lui porta tois coups violents qui, heureusement pour Arminius, ne
firent q'érafler l'armure sans lui causer une seule égratignure. Arminius riposta avec son énorme épée et porta un coup au ventre, pliant en deux l'homme, et un autr de bas en haut créant une longue estafilade sanglante sur tout le corps. L'archer n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit qu'il s'effondra en gémissant tandis qu'Arminius lui arrachait des mains un bout de papier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 23
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le tournoi de Marienburg   Sam 16 Déc 2006 - 15:56

3ème tour

1er combat: Swen Meltburg vs Tobias Tinkel

Tobias se relevait avec difficulté, une femme alla vers lui pour l'aider à se relever tandis qu'une foule de badaud s'activait autour du soldat.
-Mais aidez le bon sang! rugit la femme.
Deux hommes sortir du cercle de badaud pour l'aider, le premier était grand et bien bâti tandis que le second était plus frêle mais tout aussi grand. Ils avaient tous les deux un arc et des flèches dans un grand carquois accroché a leurs dos. Tobias passa son bras droit par dessus le coup de l'un d'eux et fit de même avec l'autre bras. Ils le conduisirent vers une maison à 300 pas.
- Je me présente fit la dame, Katrina von Melk et voici mes deux enfants, dit elle en désignant les deux hommes qui l'avait aidé, Allan, c'était le plus grand, et Leopold, c'était le frêle. Et voilà notre demeure.
C'est alors que Tobias remarqua que la dame était en fait trés bien habillé et qu'il était dans une megnifique demeure.
-Je.. Je suis enchanté de faire votre connaissance madame. Et à vous aussi messieurs.
-Ce nest rien, répondit Léopold, nous savons ce que cest, nous travaillons dans la milice comme sergent des chasseurs, mais montrez moi votre bras.

Tobias ne réussit pas à lever son bras et Léopold dut lui prendre délicatement. Une telle douceur était étonnante de la part d'un chasseur mais l'archer semblait bien s'y connaitre. Il prépara une inffusion avec des baies rouges et sortit une huile noire et trés grasse, que Tobias reconnut comme du Falk qui était une huile que les chasseurs hochlandais utilisaient pour soigner les fractures. Léopold en enduisit le bras de Tobias et serra un bandage autour auquel il rajouta des tiges de fer pour faire une atelle.
-C'est bon, la fracture devrait être réparée dans deux heures.
-Merci Leopold.
-De rien. Voulez vous rester pour dîner?
-Non merci, je n'abuserai pas de votre hospitalitée plus longtemps.
-J'imagine que nous ne pouvons vous retenir, dit Alan.
-Tout à fait et j'ai fort à faire
-Bonne chance alors, lui souhaita Katrina.
Et Tobias s'en fut.

Swen attendait sous l'auvent d'une boulangerie qu la plui cesse. Il faisait nuit mais l'odeur du pain évitait à Swen de déprimer. Soudain un cliquetis de fer attira son attention, il se retourna mais ne vit rien. Tout d'un coup un Homme surgit de la nuit et abattit son épée sur lui. Swen réussi à parer l'attaque d'un moulinet d'épée porta un coup à son agresseur. Le coup ricocha sur son bouclier, et l'homme repassa à l'attaque mais Swen bloquait toute les attaques, les parant et ripostant, mais à chaques ripostes l'homme parait avec son bouclier délivrant alors une autre séries de coups. Les minutes passaient et aucun des deux ne semblait avoir pris l'avantage. Soudain un coup de Swen arracha le heaume de la tête de l'agresseur. Swen découvrit alors le visage de Tobias, serviteur d'Aldebrand Ludenhof. Tobias riposta par un coup trés puissant qui réussit à percer l'armure de Swen creusant une estafilade le long de la cuisse du Stirlander. Il répliqua par un coup tous aussi fort qui preça l'armure de Tobias au niveau de l'épaule. Tobias, en guise de réponse, lui lança deux coups qui ne réussirent pas à dépasser l'armure. SWencontinua de se bayyre et le combat fut sans merci et chacun des deux bélligérants charchait la faille de l'autre pour l'abattre. Finalement Swen porta un coup au ventre et un flot de sang jailli. Il prit le dernier de Tobias et s'en fut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 23
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le tournoi de Marienburg   Dim 24 Déc 2006 - 18:58

2ème combat: Arminius vs Hans Peterhansel

Arminius s'avançait vers la porte Est de la ville. D'aprés la carte le point de rendez-vous était dans les parrages. Il ne lui manquait qu'un seul bout de parchemin. Et pour le trouver le mieux serait d'attendre prés de cette zone. Il n'avait qu'à tendre un piège au imprudent qui passerait. Pour l'instant il devait planifier son entrprise, pourquoi ne pas le faire dans cette auberge ?

Hans avait trés soif, depuis hier il n'avait rien bu. Il s'arrêta à une taverne aun sympathique nom: "Au vieux qui louche". Enfin que ne ferait-on pour une bonne pinte ?

En ouvrant la porte il vit un homme assit sur une chaise les jambes sur une table en train de beugler.
-Allez! Amènes moi cette chope et que ça saute!
-Bien monseigneur, fit une serveuse tremblante de peur.

A vrai dire le soudard en question pointait un long fusil sur la serveuse. Elle n'avait donc pas à contester le souhaits qu'éxauçait ce brave seigneur; elle était en tort, selon un certain point de vue. Hans n'appréciait pas ce genre de grossier personnage. Il devait lui faire une bonne correction. Il eut tôt fait de s'en occuper. Il n'eut qu'à donner quelque coup du plat de son épée sur le postérieur du beugleur pour qu'il disparaîsse. En sortant il percuta un grand homme en armure qui avait une énorme épée dans son dos et un fusil dans la main.
Arminius.

Il n'eut que le temps d'armer son fusil et de tirer sans vraiment viser. Pourtant le coup d'Arminius toucha son but et perça l'armure de Hans au niveau du ventre en arrachant un cri au guerrier du Nord. Hans riposta par un coup de pistolet. Mais il ricocha sur l'énorme armure d'Arminius. Celui-ci le chargea avec son énorme épée. Il lui porta un premier coup qui miraculeusement fut dévié par une puissance magique. Hans riposta avec quelque petite technique nordique, mais elles furent sans effet. Armnius lui porta un énorme coup au ventre qui le fit voler à travers la pièce. Il fut ammortit par une table qui se brisa sous le choc. Il ne se releva pas. Arminius prit le parchemin appartenant au corps inerte.

Il venait de prendre le dernier bout qui lui permettait de localiser le point de rendez vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 23
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le tournoi de Marienburg   Mar 2 Jan 2007 - 19:09

3ème combat: Hauptmann Holenhoe vs Likov Tanner

Likov érrait dans les rues. Il ne savait plus que faire, il ne possédait qu'un seul parchemin.

Hauptmann se baladait de boutique en boutique et cherchait de quoi tendre un piège à son prochain adversaire. Il avait acheté un plan de la ville et le reportait par rapport aux parchemins dont il disposait. Tout portait à croire qu'il fallait aller à l'Est.

Il y avait dans la rue un homme équipé d'une arbalète ventant ses qualités à tiers-l'-arrigot:
-Qui oserait mettre en doute mes capacités de tireur d'élite? J'engage dix courrones à qui réussira, mieux que moi, à toucher cette pomme à trente pas.
Likov s'approcha et dit:
-Ce défit est trops facile je le relève avec mon arc.
-Parfait, prépare tes Dix courrones.
L'homme encocha une flêche dans son arme et tira. Le carreau érafla le fruit sans s'y planter. A son tours Likov tira et la flêche coupa la pomme en deux.
-Indéniablement, j'ai gagné, affirma Likov.
-Tu a coupé la pomme ce n'est pas valide. Recommençons.
-Si tu y tiens, mais je commence.
Et joignant le geste à la parole , Likov encocha une flêche. En visant il lui sembla voir un visage familier.
Ca y est. Il s'en souvenait, c'était un des combattants du tournoi. Celui çi ne l'avait pas vu et il dirigea la pointe de la flêche vers lui. Il tira et , malheureusement, le tir rata. Il avertit aussi Hauptmann que son adversaire était là. Il le localisa et le chargea et lui assena trois coup violent. ils pércèrent l'armure en deux points, le tibia et le ventre laissant échappé de gros "arghhh" à son adversaire celui-çi fut rapidement mis hors-jeu aprés ces deux coups. Hauptmann prit le parchemin de son adversaire. Maintenant il devait se diriger vers la porte Est.


Dernière édition par le Ven 16 Fév 2007 - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 23
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: u   Ven 5 Jan 2007 - 22:36

Combat pour les 3ème et 4èmes places: Hans Peterhansel vs Hauptmann Holenhoe

Hauptmann arrivait au quai de la plaine, où s'entassait les échoppes. Ce quartier était trés commerçants du fait de la proximité de la porte menant vers Altdorf, et des bateau de commerce amarré le long des quais. Il se balladait l'épée au côté regardant d'un oeuil distrait les échoppes. Il avait relâché sa garde et il ne se doutait pas que l'on pouvait encore l'attaquer.

Pendent se temps, deux personne, assise sur un plône d'amarrage, l'épiait. Ils attendaient le bon moment pour attaquer; Ils s'étaient intéréssés au bouclier doré et à l'épée finement ouvragée que portait Hauptmann.

Soudain ils passèrent à l'attaque, le premier portait un gros marteau et le second était armé d'un gros pistolets. Hauptmann fut surpris par un coup de marteau mais se protégea avec son bouclier. Le second n'eut pas le temps de tirer qu'il fut décapité.

C'est à ce moment là que Hans se décida à attaquer. IL sortit un pistolet, appuya sur la détente et le le coup partit. Il ricocha sur l'armure du Wisslander, avertissant ce dernier de la présence d'un adversaire dérrière lui. Il le chargea avec son épée et lui porta un coup d'estoc qui perça l'armure du Kislévite...
Celui çi se releva sans difficulté et apparemment il ne souffrait d'aucue blessure.

Hauptmann était fort étonné, personne ne pouvait résister à un tel coup et cet homme se relevait comme si il sortait du lit. Alors il reconnut l'homme du nord qu'il avait déjà affronté la veille. Hans se releva et riposta en un coup déjouant la parade vainement tentée par son adversaire. Le coup perça l'armure du béligerant laissant s'échapper un filet de sang le long du ventre. Hauptmann repartit à la charge et ne réussit malheureusement pas à percer la garde de son adversaire. L'homme du nord attaqua, Hauptmann réussit à parer le coup et un combat violent s'enchaîna. Quand l'un perçait la garde de l'autre son armure empèchait de porter un coup fatal. Finalement le guerrier du sud envoya un série de coup dévastateur qui mit en pièce l'armure de Hans sa protection fut sans utilité face à la haine de Hauptmann qui savait que sa vie risquait de se jouer sur ce combat.

Hans tomba au sol, désarmé et bléssé, Hauptmann porta le coup de grâce. Il s'en fut en courant brandissant son épée. Il venait de commettre un crime.

Il tourna dans une ruelle et fut soudain arrêté par un homme vêtu de noir...

A suivre....


Dernière édition par le Ven 16 Fév 2007 - 21:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 23
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le tournoi de Marienburg   Mer 7 Fév 2007 - 17:34

Finale

Finale entre Arminius et Swen Meltburg

Spécialement nous allon dévoiler l'équipement des Deux adversaires.
Les équipements dates de la V6 et n'ont pas été remis à jour.

Arminius:
Arquebuse
Arme lourde
Armure de fer météorique
Talisman de Protection

Swen Meltburg:
Armure de plate complète
Bouclier
Epée de Sigismund


Arminius arrivait au poste de garde de la porte Est, il se situait à 300 mètres de cette dernière. C'était la nuit et le message qu'il avait attrapé au pied de la porte lui indiquait d'aller au poste de garde.

Ca y était. Il arrivait à la porte de la caserne. Mais que devait il faire ici, attendre ou frapper. Arminius choisit la patience.
Il attendit.

Quand la onzième heure sonna au clocher de la cathèdrale sainte Marthe, il décida de frapper à la porte. Il y frappa.....
Rien, il réesseya.
Rien, il réesseya encore.
Encore.

Enfin la porte s'ouvrit sur un carosse.
-Bonjour seigneur Arminius on m'a enjoint de vous emporter, fit une voix.
-Qui êtes vous, tonna Arminius.
-Le cocher voyons. Tenez voici pour vous, et joignant le gest à la parole il lui donna un rouleau de parchemin. Arminius le prit et et le lut.

"Arminius, voici votre cocher, il s'apelle Lurian et il est chargé de vous emmener à bon port."

C'était tout. Arminius décida de lui faire confiance et monta dans la voiture. Aussitôt les chevaux se cabrèrent et la voiture partit à toute vitesse. Le guerrier ne put voire ce qui se passait au dehors: les rideaux avaient été tiré et il ne parvint à les rouvrire ni à dinstinguer travers le tissu bleu.

Le voyage dura une bonne demi heure, ce qui étonna Arminius car il ne fallait pas temps de temps pour traverser la ville.

Enfin quand ils s'arretèrent, Arminius déscendit et regarda où il était.

Dans une cathédrale.

Pourtant il ne reconnaissait pas sainte Marthe car il y était déjà allé dans son enfance.

Le carosse avait disparu, sans laisser de traces.

En face de lui se tenait un homme vétu de vert et de jaune.
Swen Meltburg.


Dernière édition par le Ven 16 Fév 2007 - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 23
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: a   Dim 11 Fév 2007 - 22:42

Arminius épaula son fusil et mit en joue le jeune capitaine. Il allait tirer quand une masse noire s'interposa entre les deux protagonistes, placés chacun d'un côté de la nef. L'homme parla:
-Messieur, vous voilà enfin arrivés à bon port. La victoire est à potrée de main pour vous deux, mais un seul d'entre vous y accédera.
-Et, commença le Stirlander, que devons nous faire ?
-Tout simplement arriver à récupérer le calice placé sur l'autel, au bout de la nef.
-Où sommes nous ?
C'était Arminius qui venait de parler.

-Vous êtes dans une église, c'est tout ce que vous devez savoir.
-En général dans une église il y a des icônes et des statues religieuses, sigmatites ou non. Or je n'en vois pas une seule.
-Parce que pour un combat or du commun, il faut des lieux or du communs.
-Tout à fait, et des vehicules or du communs, je sent qu'il y a de la magie dans cette histoire.
-Mellez vous de vos affaires, siffla l'homme encapuchonné, justement il y en a une qui vous attend au bout de cette allé.
Sur ce l'homme s'en alla dans un recoin à l'ombre et disparut.
-Et ne vous avisez pas de vous enfuir, je reviendrai dès que le combat sera fini. Le calice pourrait aider celui qui l'a en main.
Arminius et Swen se dévisagèrent, le combat pouvait commencer.

L'église était haute et de statues de gargouilles et d'autre monstre ornait chaque colonne dans un horrible spectacle architectural. Au bout de la salle se dressait un autel de pierre sur le quel était posée une coupe. Un halo bleuté entourait l'ensemble, tel une mystique protection érigée par le dernier propriétaire.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 23
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le tournoi de Marienburg   Ven 16 Fév 2007 - 22:01

Swen ne perdit pas de temps, il courrut vers l'autel à toute vitesse. Mais il avait oublié un dernier détail, Arminius avait toujours son fusil chargé dans les mains. Ce dernier ne se fit pas prier et visa tranquillement son adversaire.
Pam !
Le coup partit et résonna à travers tout le bâtiment. La balle n'attaignit pas sa cible, Swen courrait et le tireur n'avait pas réussi à bien ajuster son tir. Mais l'Ostermarker n'avait pas perdu une seconde, déjà il rechargeait son arme et l'épaulait. Swen n'eu d'autre choix qe de se réfugier dérrière une colonne et d'attendre le bon moment pour atteindre la suivante, et ainsi de suite jusqu'à l'autel. Il remarqua que le coup n'était pas passé loin car son chapeau avait perdu ses belles plummes verte et jaunes.

Arminius prit son temps, il savait que son adversaire se terrait derrière un des piliers, hors de sa vue. Le tireur avança prudemment et essaya de se mettre ent travers de la route du Stirlander. Ce dernier tenta de jeter un regard vers le second béligérant, mais une balle bien placée eu raison de sa curiosité et projetta Swen à terre. Il se releva vivement et se mit à courir comme s'il avait le diable au talon. Arminius jetta son fusil et se lança à sa poursuite dégainant son énorme épée.

Swen arriva avant le pesant guerrier, non seulement car il était parti avec une longeure d'avance, mais aussi car l'énorme armure et le lourd espadon de ce dernier ne l'aidant vraiment pas à courir. Le jeune Meltburg s'avança vers l'autel et tendit la main pour se saisir du calice.
Sa main fut soudainement arrêté par le hâlo bleu qui l'entourrait.

"Seule une main pure, où coule un sang pur, peut se saisir du Calice de Lisa von Maanschricht. Seul le sang peut traverser le sang. Seule la foi peut vaincre le Chaos. Seule l'éspérance peut vaincre le malheur et la tristesse. Ami ou ennemi sache à présent que si tu vient pour ton propre bien, le droit ne te sera pas accorder."

La voix avait résonnée à travers toute l'âme de Swen. Arminius aussi semblait ausi l'avoir entendue. D'ailleur il s'aprêttait à se jeter sur le jeune guerrier. Le guerrier surprit, dégaina vivement et porta un coup d'estoc si rapide que l'on se demandait d'où venait cette célérité. Le coup, pourtant puissant, n'avait même pas causé la moindre étraflure à l'armure.
-Tu vois mon garçon, cette armure m'a protégé maintes fois, tu n'arriera pas à la percer.
-Arrête de me parler comme à un gamin.
-D'accord, si tu y tient... mon sucre d'orge.
Et pour appuyer la vérité de ses paroles, il porta un grand coup de son espadon.
Ensuite, tout se passa trés rapidement: Swen frappé trés fortement traversa le mur de lumière et se cogna contre l'autel. Swen s'évanouit sous le choc, et le calice lui tomba dessus. Et l'espadon d'Arminius se brisa sur la paroi magique.

Quand Swen se réveilla il vit Arminius le calice dans une main, son épée magique dans l'autre, parler avec l'homme en noir, qui avait réapparut.
-Alors maintenant qu'est-ce que vous voulez, hurla Arminius apparemment en colère, jamais je n'accepterai de vous donner le calice tant que je n'ai pas eu mon or !
-Je vous l'ai dit, je vous donnerais l'or ultérieurement, je veux juste le calice maintenant.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 23
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le tournoi de Marienburg   Mar 27 Fév 2007 - 14:51

Arminius s'énervait de plus en plus, il ne savait pas pourquoi. peut être parce q'il avait peur, peur de quoi ? Peur de cet homme avec sa voix sifflante, sont visage caché dans l'ombre de son manteau, de cet aura de malveillance qui émanait autour de lui.
-Je vous le redis, je veux l'or.
-Donnez moi le calice, je vous prie.
-Non.
-DONNEZ LE MOI IMMEDIATEMENT.
Il ne parlait plus calmement, apparemment il était dans une terrible colère.

Swen regarda la scène étrange qui se déroulai sous ses yeux. Il était terriblement fatigué et n'arrivai même plus à se relever.
soudain, une femme apparu dans le dos d'Arminius, elle sortit une dague et la posa tranquillement sur la gorge du guerrier. Le stirlander n'entendit pas ce qui se passait mais Arminius céda la coupe à l'homme en noir, puis la femme assoma le guerrier avec un violent coup du pommeau de sa dague. Puis le couple vint vers lui en trainant son adversaire vers lui. A ce moment là, Swen s'évanouit de fatigue.

Quand il se réveila il se retrouva attaché dos à dos avec Arminius.
-Que c'est-il passé, questionna Swen ?
-Il se passe, qu nous avons tous été roulé.
-Comment ça ?
-Ces deux tourtereaux qu tu vois là sont deux seigners vampires. Ces derniers veulent reconquérir Marienburg en réveillant tout les morts, enterrés sous cette chapel démoniaque, à l'aide du calice que j'ai récupéré. Ils on réussi tout ce traquenard grâce à un cultiste démoniaque qui c'est rendu à ce tournoi.
-Et qu'est ce qu'on va faire de nous ?
-Et bien nous tuer pour faire n méchouis géant, puis nous rescucité sous forme de squelette décomposé.
-Mine de rien ça va faire du changement. Et comment allons nous nous en sortir.
-Je sais pas, peut être en priant Sigmar.
-J'aurais préféré avoir une épée et un bouclier, reprit le jeune Meltburg.
-J'ai peut être une dague dans mon dos, pourrait tu l'atteindre ?
-C'est bon, je la sent.
-sort la délicatement du fourreau et coup cette corde qui nous retient.

Swen s'activa vivement et bientôt les deux compagnons furent libéré.
-Que faisons nous maintenant, questionna Swen ?
-On récupère mon fusil, on sort d'ici et on tue le seigneur et sa copine. Une autre idée ?
-C'est un plan un peu radical.
-Tu propose quoi ?
-On sort d'ici et on rameute la garde portuaire qui...
-Te prendras pour un ivrogne déjanté. Et ensuite les deux autres en auront profité pour réveiller tout les cadavres du coin pour recapturer la ville.
-Alors cherchons ton fusil.
Ils partirent alors à la recherche du fusil, et aprés l'avoir trouvé, ils se mirent en devoir de trouver les deux vampires. Arminius dit qu'il étaient partit vers les catacombes. Ces dernières se situaient sous le bâtiment et une petite porte y condusait.
Ils se mirent en route, l'un fusil chargé, l'autre dague au poing.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 23
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le tournoi de Marienburg   Jeu 1 Mar 2007 - 14:29

La descente fut lugubre. L'escalier qui menait à la crypte était glissant, et une odeur de charnier y régnait. Plus d'une fois Arminius menaça de tomber, du fait de son énorme armure. Heureusement à chaque fois Swen le retenait.
Enfin ils atteignirent la fin de l'horrible escalier en colimaçon. Ils se retrouvèrent en face d'une grosse porte en chêne massif. Arminius tira le loquet et la porte s'ouvrit. Swen, s'attendant à ce que la porte produise un horrible grincement, avait dégainé sa courte dague, se retrouvant armé de deux poignard. Mais la porte s'ouvra silencieusement et les deux guerriers entrèrent. Ils se cachèrent chaqun dérrière une des grosses colonnes qui soutenait la voute de la crypte. Cherchant des yeux les deux nécromants, Arminius chargea son arquebuse. Il les loqualisa, mit en joue et fit signe à swen de les approcher. Ce dernier rampa de colonne en colonne pour finalement arriver au plus prés des vampires. Les deux êtres déchus étaient accompagnés d'une troisième personne. Ils était vétu de gris et portait autour du cou un médaillon en forme de crâne, entouré de huit flèches.
Un cultiste: Hauptmann, le traître.

Arminius allait tirer quand soudain une main griffue se posa sur son épale, il se retourna et se retrouva nez à nez avec une goule...

-Mes chers amis, commença le vampire, vous revoilà.
Arminius et Swen était de nouveau ligoté, mais cette fois un étage plus bas.
-Je ne vous avait pas encore Lisa, avec qui vous avez du faire connaissance. Et voici Hauptmann un ami de longue date.
-Peuh! toujours prêt à trahir Hauptmann. Vous projetez quoi en ce moment mes doux sires ?
Arminius avait parlé d'une voix complétement détaché, comme si la situation ne le concernait en aucun point.
-Effectivement, nous allions commencer notre petit rituel cela devrait vous charmer.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 23
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le tournoi de Marienburg   Mar 6 Mar 2007 - 23:32

Les sombres créatures commencèrent leur affreux rituel tandis que le cultiste les surveillait, équipé du fusil d'Arminius.
Au bout d'un quart d'heure, un sourd grondement commença à monter des sous-sous sols.

Soudain le sol commença à se fissurer et des squelettes animés en sortir. Les goules, déjà présente, entonnèrent un longue série de cris.

Une porte claqua laissant entrer une dizaine de squelettes. La salle était alors remplie d'une quinzaine de squelette, cinq goules, les deux nécromants et les trois hommes.

Le vampire commença à parler:
-Bon voilà, il ne nous reste plus qu'a briser le sceau magique et tout les morts s'éveilleront.
Les deux autres approuvèrent, Arminius et Swen se contentèrent juste d'un soupir.
Un grand bruit résonna dans tout la salle, semblable à une maison qui s'effondre. Des pierres commencérent à tomber du plafond.
-Que se passe t-il ? Questionna Hauptmann.
-Je ne sait pas, répondit le nécromant, peut-être qu'en brisant le sceau nous avons aussi briser le sort qui retient tout cet édifice, et qu'il va bientôt s'écrouler sur nos têtes.
-Mais vous n'avez pas prévu ça! Vous êtes malades on va tous crever, s'emporta l'homme, à cause de votre stupidité!
Les trois damné continuèrent ainsi à paniquer.

Pendant ce temps, Arminius s'était saisi du fusil que Hauptmann avait laisser tomber et en extrit une fine lame, enfilée le long du canon. Il commença à scier ses liens, puis ceux du Stirlander. En suite ils s'en furent discrètement sans que les vampires et les squelettes ne les apeçurent. Mais les goules poussèrent d'énorme cris et attirèrent leur attention. Le vampire, sa femme et Hauptmann accoururent vers les deux fuyards, suivit des squelettes.
Bien mal leur en prit, car à se moment un bloc de pierre se cétacha du plafond et vient tous les écraser. Les goules poussèrent toutes un cris strident et Arminius et Swen en profitèrent pour s'enfuir.

Ils débouchèrent en pleine campagne à 2 lieues de Marienburg illuminée par le soleil levant.
L'immense bâtisse de pierre qu'ils avaient pris pour une cathédrale n'était juste qu'un petit abris sortant de terre. Le reste du bâtiment était donc souterrain. Ce devait sûrement être un lieu de culte noir.

Les deux soldats virent la petite bâtisse s'écrouler d'elle même, et bientôt il n'en restait plus qu'un amas de pierre.

Ils s'en allèrent bras dessus, bras dessous vers Marienburg.

Fin.
J'éspère que cela vous aura plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le tournoi de Marienburg   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le tournoi de Marienburg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le tournoi de Marienburg
» Tournoi qualificatif ETC
» 12/09 Grand Tournoi Standard : From the Vault Relics
» 2507 pts pour tournoi
» debrief tournoi bolbec

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Conseil Impérial :: Autres :: L'Arène-
Sauter vers: