Le Conseil Impérial

Forum des joueurs de l'Empire à Warhammer Battle, 9e Âge, Age of Sigmar et même Kings of War !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ordres de Chevalerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oleg von Raukov
Comte Électeur de l'Ostland
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 24
Date d'inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Ordres de Chevalerie   Dim 30 Oct 2016 - 18:55

Je vais ici lister les ordres de chevalerie connus du vieux monde (hors bretonnie), pas seulement de l'Empire, car certains sont internationaux.
Il y a déjà un ancien sujet:[url= http://leconseilimperial.forumpro.fr/t126-les-ordres-de-chevalerie] http://leconseilimperial.forumpro.fr/t126-les-ordres-de-chevalerie[/url] mais il me semble incomplet. Je vais donc commencer par une liste des ordres de chevalerie et de prêtres en fonction de la divinité adorée, et avec lorsqu'il est disponible l'emplacement de leur centre de commandement et la source de l'information. Vous trouverez ensuite une description plus longue des ordres dans ce sujet. Les ordres cités uniquement dans le Jeu de Rôle Warhammer v1, comme l'ordre de la Porte, ne sont pas cités car leur background entre souvent en contradiction avec celui des ordres templiers des versions suivantes.

Les "ordres ulrcains de chevalerie" correspondent aux ordres qui sans être des templiers (donc sans avoir comme mission de protéger les temples et d'obéir et de protéger le clergé) sont constitués de chevaliers adorant particulièrement Ulric. Par exemple, les Chevaliers Panthère ont pour rôle de protéger le Comte électeur du Middenland, mais ce sont des Sigmarites et leur serment de chevalier invoque Sigmar et non Ulric (qu'adore le Comte électeur).

Liste des ordres de chevalerie







Myrmidia

Templiers
Ordre du Soleil Flamboyant (LA l'Empire v4 à v8, WJDR v2 Tome de la Rédemption) Middenland
Ordre de la Lance de Vertu (WJDR v2 Tome de la Rédemption) Magritta
Ordre du Titan Impitoyable (WJDR v2 Tome de la Rédemption)
Ordre du Bouclier Étoilé (WJDR v2 Tome de la Rédemption)
Ordre du Champ Verdoyant  (WJDR v2 Tome de la Rédemption) Talabheim

Prêtres
Ordre de l’Aigle  (WJDR v2 Tome de la Rédemption) Magritta

Autre
Ordre de la Furie (WJDR v2 Tome de la Rédemption) Magritta
Le Saint Ordre de la Clairvoyance Véritable : ordre d'adeptes oracles (WJDR v2 Tome de la Rédemption)

Ulric

Templiers
Ordre du Loup Blanc (LA l'Empire v4 à v8, WJDR v2 Tome de la Rédemption) Middenland

Prêtres
Ordre du Loup Hurlant (WJDR v2 Tome de la Rédemption) Middenheim

Ordres ulricains de chevaliers
Ordre du Loup Hivernal (LA l'Empire v8) Middenland
Ordre du Poing Sanglant (WJDR v2 Tome de la Rédemption)
Ordre de la Croix du Nord (WJDR v2 Tome de la Rédemption)

Véréna

Templiers
Ordre de la Lumière Éternelle (WJDR v2 Tome de la Rédemption) Ostermark
Ordre de l’Épée et de la Balance : Protège les temples et les dignitaires (WJDR v2 Tome de la Rédemption)
Les chevaliers du Parchemin : protègent les bibliothèques et les universités (WJDR v2 Tome de la Rédemption)

Prêtres
Porteurs de la Balance (WJDR v2 Tome de la Rédemption)
Gardiens des Lois (WJDR v2 Tome de la Rédemption)

Autres
Ordres des Mystères : Ordre de Prêtres Aventuriers qui a vocation de récupérer le savoir perdu (WJDR v2 Tome de la Rédemption)

Morr

Templiers
La Garde Noire de Morr (WJDR v2 Tome de la Rédemption) Luccini
Ordre des Chevaliers du Corbeau (WJDR v2 Les Maîtres de la Nuit) Stirland
Les Chevaliers de Morr

Ordres morriens de chevaliers
Ordre de la Faux Sacrée Stirland
Ordre de la Rose Noire (Stirland/Talabecland)

Prêtres
Ordre du Suaire (WJDR v2 Tome de la Rédemption)
Les Augures dont les Prophètes des Derniers Jours (WJDR v2 Tome de la Rédemption)

Autres
Ordre de la Couvée des corbeaux : est composé d'agents clandestins du culte destinés à la traque des Nécromanciens et les repaires des vampires dans tout le Vieux Monde.  (WJDR v2 Tome de la Rédemption)
Les Andanti : ordre héréditaire, société secrète de chasseurs de vampires originaire d'Estalie (WJDR v2 Tome de la Rédemption)
De nombreux chasseurs de vampire indépendants.

Manann

Templiers
Chevaliers Navigateurs (WJDR v2 Tome de la Rédemption) Marienburg
Ordre des Fils de Manann (WJDR v2 Tome de la Rédemption) Ostland
Très Saint Ordre de Manann (Nouvelles) Marienburg

Prêtres
Ordre de l'Albatros (WJDR v2 Tome de la Rédemption) Marienburg
La Garde Tempête (WJDR v2 Tome de la Rédemption)  Nordland

Sigmar

Templiers
Ordre du Griffon (WJDR v2 Tome de la Rédemption)  Altdorf
Ordre du Cœur Ardent (WJDR v2 Tome de la Rédemption) Altdorf
Ordre de la Divine Épée (The Empire at War) (Ancien, probablement détruit ou renomme, Probablement Altdorf)
Ordre du Marteau (WJDR v2 Tome de la Rédemption) Ostland
Ordre des Marteaux de Sigmar (site internet GW france (2007))  Altdorf
Ordre du Griffon Rouge (Romans Zavant) Altdorf
Ordre du Griffon de Jade (WJDR v2 Tome de la Rédemption)
Ordre de la Comète à Deux Queues  (WJDR v2 Tome de la Rédemption) Montagne du Bord du Monde, Monts du Milieu
Ordre du Sang de Sigmar (WJDR v2 Tome de la Rédemption, The End Times : Nagash)

Chevaliers sigmarites
Chevaliers Panthères (LA l'Empire v4 à v8, WD 389) Middenland
Chevaliers Jaguars (Livre d'armée de l'Empire V6)
La Reiksguard (LA l'Empire v4 à v8, WJDR v1 La Campagne Impériale, The Empire at War, …) Altdorf
Les Chasseurs de Sigmar (Site internet GW) (Drakwald)

Prêtres
Ordre de la Torche : prêcheurs (WJDR v2 Tome de la Rédemption)
Ordre du Marteau d'Argent : Prêtres-Guerriers (WJDR v2 Tome de la Rédemption)
Ordre de l'Enclume : Ordre monastique (WJDR v2 Tome de la Rédemption)
Ordre de la Flamme Purificatrice : prêtres Inquisiteurs qui surveillent le culte (WJDR v2 Tome de la Rédemption)

Autres
Les Sœurs de Sigmar: disparues depuis 2000 (Mordheim)
Les Sœurs de la Foi et de la Chasteté (WJDR v2 Tome de la Rédemption) Altdorf
Les Templiers de Sigmar : en réalité, les Répurgateurs de Sigmar. Anciennement, Ordre du Marteau d'Argent avant 1682 (LA l'Empire v8, WJDR v2 Tome de la Rédemption,  The Witch Hunter's Handbook)

Taal et Rhya

Templiers
Les Coureurs des Bois (WJDR v2 Tome de la Rédeption)  Talabheim
Les Élus de Taal (WJDR v2 Terreur à Talabheim)  Talabheim

Chevaliers taalite
Les Chevaliers de la Fureur de Taal (LA l'Empire v8, White Dwarf 389)
Les Chevaliers du Cerf (WJDR v2 Terreur à Talabheim) Talabheim


Ordres laïcs ou d’allégeance inconnue

Chevaliers de l’Épée Brisée (probablement Wissenland ou Averland)
Chevaliers du Feu Glacé
Chevaliers de la Montagne Argentée (Hochland) LA l'Empire v6
Ordre de la Lame Étincelante  (LA l'Empire v8)
Ordre de l’Épée Scintillante
Ordre du Glaive d’Ébène (LA l'Empire v8) Reikland, détruit en 2508.
Ordre de l’Épée de Lumière (anciennement des Myrmidiens) site internet GW France 2007
Chevaliers de l'Ours noir (Averland) site internet GW France 2007
Ordre du Lion d'Or (site internet GW France 2007)
Chevaliers Carmins (site internet GW France 2007)
Chevaliers de la Flèche (Reikland) LA l'Empire v8, WD
Chevaliers du soleil vengeur (Bogenhafen) LA l'Empire v8
Chevaliers de l’Étoile du Nord (Nordland)
Ordre du Taureau de l'Ostland (Site internet GW France 2007) : protègent le Comte électeur de l'Ostland, actuellement dirigé par un de ses cousins.
Les Boucliers Rouges :  actuellement, protègent le Comte électeur du Talabecland (WJDR v2 Terreur à Talabheim)
Chevaliers du Crépuscule (The End Times : Glottkin) Altdorf
La Serre Étincelante : chevaliers sur bec-razoir (LA l'Empire v8)
Osterknacht (The Claws of Chaos, Roman Black Library de Gavin Thorpe) Ostermark

Templiers de Solkan

Chevaliers Vengeurs de la Flamme Purificatrice (Realm of Divine Magic)
Fondé dans les dernières années de l'empire Reméen et ayant gagné leur réputation durant les Croisades contre l'Arabie, les Chevaliers de la Flamme Purificatrice sont dévoués à affronter et détruire le Chaos sous toutes ses formes.
Partis en croisade, un groupe de chevaliers est décimé par l'un des leurs, qui était en réalité un cultiste chaotique. Les survivants décident alors de partir à la poursuite du coupable, et se tournent vers Solkan, le dieu de la vengeance en rejoignant l'ordre des Chevaliers Vengeurs de la Flamme Purificatrice. Ils combattent principalement les Disciples de la Rédemption Rouge, des cultistes de Khorne, ainsi que les adorateurs de Tzeentch et du Rat Cornu.
Chronus Boncœur est le Sénéchal des Chevaliers Vengeurs de la Flamme Purificatrice.
Devise : Les Chevaliers continuent leur quête, et jamais ne cessent et ne s'arrêtent en aucun lieu assez longtemps pour se reposer.
Cri de Guerre : "Purifiez-les et ils seront libérés du mal !"
Uniformes: Noirs (ou vert foncé ou bleu marine) et un bouclier rouge avec une flamme jaune. Les chevaliers combattent à pied.

Cet ordre est différent des prêtres inquisiteurs de Sigmar, l'Ordre de la Flamme Purificatrice.


Dernière édition par Oleg von Raukov le Dim 19 Mar 2017 - 14:58, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oleg von Raukov
Comte Électeur de l'Ostland
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 24
Date d'inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Ordres de Chevalerie   Dim 30 Oct 2016 - 18:56

Ordres Templiers de Myrmidia


Chevaliers du Soleil Flamboyant


Jadis, il s'agissait d'un ordre séculier de l'Empire, mais durant la période qui précéda les croisades contre l'Arabie, il connut une conversion miraculeuse entrée depuis dans la légende. Soixante des Chevaliers étaient stationnés en Estalie lors de l'attaque du sultan. Ils étaient acculés par ses forces, sans possibilité de recevoir de l'aide, lorsqu'une soudaine secousse sismique provoqua la chute d'une gigantesque statue de Myrmidia sur leurs ennemis, ce qui leur permit de renverser le cours de la bataille et de conduire plusieurs centaines d'Estaliens en lieu sûr. Ils se convertirent alors au culte de Myrmidia et entreprirent la croisade contre l'Arabie au nom de la déesse de la Stratégie et de la Guerre, accumulant ainsi énormément de gloire, pour eux mais également pour le compte de leur culte. A leur retour, ils ont établit un temple à Talabheim, qui est aujourd'hui sous la protection des Chevaliers du Champ Verdoyant.
Les Chevaliers du Soleil Flamboyant ne forment pas le plus grand ordre de templier myrmidéen : l'ordre de la Lance de Vertu, qui a une vocation défensive contrairement à l'ordre des chevaliers du Soleil, est bien plus grand. Ils sont en revanche l'un des ordres de chevalerie les plus respectés de l'Empire, surtout au sud, grâce à leur passé et leur influence politique. Cette réputation compense leur culte exotique pour les impériaux, qui se méfient de leurs excentricités.
Devoirs : À part les quêtes et croisades ordonnées par le culte de Myrmidia, les principaux devoirs de l'ordre consistent à entretenir et à protéger les grandes routes de pèlerinage qui séparent l'Empire et les sites saints de Magritta. Ce travail est des plus lucratifs car de nombreux soi-disant pèlerins de la haute société sont prêts à payer cher pour que leurs Dieux les tiennent à l'abri durant leur périple, les Myrmidéens étant dans ce cas de figure la manifestation terrestre de la protection qui leur est accordée. Les Templiers du Soleil sont donc l'ordre de chevalerie le plus riche de l'Empire, devant les Chevaliers Panthère. Il s'agit aussi du seul ordre myrmidéen à vocation offensive fondé par des impériaux dans l'Empire.
Localisation : Cela explique aussi que l'on les trouve principalement dans le sud de l'Empire, les principaux lieux de pélérinages étant Magritta et Reimas. Cependant, le chapitre principal du culte est à Carroburg (Middenland), et l'ordre dispose de plusieurs commanderies (Komturie), à Altdorf, Bechafen (Ostermark, Kappelburg (Est du Talabecland) ou encore Svunum (une île dans la mer des Griffes), mais pas à Middenheim. Ils voyagent en petits groupes, parfois seuls, et soutiennent les expéditions militaires qui ont besoin d'eux, qu'il s'agisse de galvaniser des unités de soldats cernées au beau milieu d'un champ de bataille, de prendre la tête de compagnies privées de leurs Officiers, de prodiguer leurs conseils aux généraux et nobles, ou encore d’entraîner une milice locale. Chaque Chevalier doit passer les premières années qui suivent son initiation à exécuter ce type de mission. Ce n'est qu'ensuite qu'il s'en retourne à son chapitre pour devenir un membre à part entière de l'ordre.
Couleurs :Les Chevaliers du Soleil portent une armure de plaques richement décorée d'or (ou de jaune) et de noir. Le symbole de l'ordre, un soleil doré irradiant seize rayons, apparaît bien en évidence, sur la poitrine ou le casque. Les armures les plus complexes s'accompagnent d'un casque en forme de soleil stylisé surmonté d'une couronne hérissée de seize pointes. Chaque Chevalier manie l'épée, la lance d'arçon et la lance, sans oublier un bouclier parfaitement poli qui réfléchit la lumière du soleil et lui permet d'éblouir ses ennemis. Toute une variété de symbole solaire stylisés sont utilisés sur les bannières et parfois peinte ou gravées sur les caparaçons et armures. Les couleurs des plumes sont noires ou jaune ou parfois les deux. Les écharpes rouges signifient parfois d'anciennes blessures au combat.
Siegfried Trappenfeld est le Grand Maître de l'Ordre. L'officier qui dirige une commanderie est un Hochmeister.



Ordre de la Lance de Vertu

Devoirs : Cet ordre est le plus vaste des ordres Myrmidéens. Il a pour rôle de garder les temples et le clergé de Myrmidia à travers le monde. Ainsi, on voit rarement les templiers de l’ordre en dehors de la zone dont ils ont la protection. La plus grande partie des effectifs de l'ordre est stationnée en Tilée et en Estalie, mais on trouve des chapitres de l’ordre partout dans l’Empire, en Bretonnie, dans les Principautés Frontalières et même en Arabie. Tous les chapitres de la Lance de Vertu sont dirigés par un Capitaine Templier qui est toujours un chevalier du cercle intérieur.
Couleurs: blanc et or. Les chevaliers portent une armure de plaques polie, avec un tabard blanc à l’insigne des armes favorites de Myrmidia, la lance et le bouclier. Les templiers de Myrmidia partent en guerre armés d'un grand bouclier poli en bronze, utilisé pour renvoyer la lumière du soleil et donner l'impression qu'une horde embrasée arrive au combat.



L'ordre de la Lance de Vertu possède plusieurs chapitres dans l'Empire et bien que beaucoup d’entre eux utilisent des noms différents, ont leur propre Grand Maître et héraldiques, ils font tous partie de l’ordre et ils rendent tous des comptes au Glorieux Commandant qui dirige l’ordre depuis la cité de Magritta . Chacun de ces chapitres est chargé de protéger l’un des Temples de l’Aigle, bien qu’ils soient libres de défendre toute cause honorable quand ils le désirent et comme il leur convient. Le seul élément commun à ces ordres disparates est le symbole de la lance et du bouclier qui apparaît toujours quelque part sur leur tenue. Parmi ces ordres impériaux, on trouve (il peut en exister beaucoup d'autres) :

Chevaliers du Titan impitoyable

Ordre mineur dépendant de l'ordre de la Lance de Vertu. On ignore où ils sont situés.
Couleurs: rouge et or, avec le symbole de la lance et du bouclier. Ils portent aussi de grands boucliers de bronze qui réfléchissent la lumière.

Chevaliers du Bouclier Étoilé

Ordre mineur dépendant de l'ordre de la Lance de Vertu. On ignore où ils sont situés.
Couleurs: bleu et noir, avec le symbole de la lance et du bouclier. Ils portent aussi de grands boucliers de bronze qui réfléchissent la lumière.

Chevaliers du Champ Verdoyant

Ordre mineur dépendant de l'ordre de la Lance de Vertu, chargé de garder les temples de Talabheim. Ils ont initialement été créé par les Chevaliers du Soleil Flamboyant pour défendre le Temple qu'ils avaient construit à Talabheim à leur retour de croisade. Ces Templiers ont juré de protéger Talabheim jusqu’à la mort et passent leur vie à se préparer jusqu’au jour où le Chaos viendra de nouveau menacer leur cité. Ils sont peu nombreux et s’aventurent rarement audelà du rempart du Taalbastion, contrairement à l’ordre itinérant dont ils sont les frères. Ce sont de véritables guerriers, formés à livrer bataille dans les forêts et les contrées sauvages de leur patrie. Bien qu’ils quittent rarement l’enceinte de Talabheim, leurs aptitudes sont aussi efficaces dans la grande forêt du Drakwald. Les Chevaliers du Champ Verdoyant sont issus de divers milieux, mais ils partagent tous la même mission: servir leur déesse et protéger leur peuple. Ils portent une armure légère, une épée et un arc long.
Couleurs: vert et or, avec le symbole de la lance et du bouclier.
Silke Arendt :  Silke est un chevalier du Champ Verdoyant qui n’a que très récemment fait voeu de défendre Talabheim. Elle prend son vœu très à cœur.


Dernière édition par Oleg von Raukov le Lun 12 Déc 2016 - 0:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oleg von Raukov
Comte Électeur de l'Ostland
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 24
Date d'inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Ordres de Chevalerie   Dim 30 Oct 2016 - 18:57

Ordres d'Ulric



Ordres Ulricain

Il n'existe qu'un seul ordre templier Ulricain, qui a donc pour rôle de protéger les temples et les prêtres d'Ulric de tout le Vieux Monde mais aussi de porter le combat aux ennemis du Culte.

Chevaliers du Loup Blanc
Il s'agit du plus ancien (il est plus vieux que l'Empire) et du plus célèbre des Ordres Templiers, mais aussi du plus vaste de tous les ordres de chevalerie du Vieux Monde. Il réuni l'ensemble des Templiers d'Ulric. Son grand Maître obéit à Ar-Ulric, le chef du culte. Presque tous les temples d'Ulric sont protégés par au moins un ou deux Loups Blancs. Certains chapitres ne sont pas liés à un temple (ils servent de garnisons).  Les templiers qui y sont stationnés organisent bien souvent des expéditions militaires visant à porter le combat chez l'ennemi. Le rite de passage pour devenir chevalier du Loup Blanc est de chasser et tuer un loup à mains nues, pour ensuite porter sa peau comme cape.
Mission : protéger les temples et les prêtres d'Ulric, combattre les ennemis du culte.
Localisation : partout où il y a un temple, voire simplement une chapelle, dédié à Ulric. Le chapitre principal est dans le Grand Temple d'Ulric à Middenheim.
Apparence : Les chevaliers portent en permanence une armure noire, une cape en peau de loup et un grand marteau de guerre. Ils n'ont jamais de casque ni de bouclier mais portent les cheveux long et la barbe. Ils montent des destriers (ils combattent aussi à pied) caparaçonnés de rouge comme leurs bannières et parfois les manches de leurs marteaux. Quand ils chargent, ils hurlent leurs vœux à Ulric, ce qui fait peur aux ennemis.
Organisation : En Grandes Compagnies dirigées par un Chevalier-Capitaine, aux ordres des Grands Prêtres d'Ulric. Ils nomment des sergents qui dirigent des unités de 5 à 20 chevaliers.
Chaque année, les meilleurs des Loups Blancs sont choisis pour intégrer la Garde Teutogen, la compagnie de Loups Blancs personnelle de I’Ar-Ulric, qui lui sert de garde du corps quand il accomplit ses devoirs d’Électeur et qui l’accompagne partout ou il se rend. Le fait d’être sélectionné pour servir dans la Garde Teutogen représente l’une des plus grandes récompenses auxquelles puisse aspirer un chevalier du Loup Blanc : c’est souvent le premier pas du chemin qui mène vers le Cercle Intérieur de l’ordre. La meilleure unité de Gardes Teutogens est la Confrérie de la Hache, constituée des plus dévots des Teutogens.
-La fraternité Leuférin : compagnie de chevaliers du loup blanc encore plus indiscipliné, intenables et sauvages que la normale (C'est probablement une grande compagnie : il y a 3 régiments de Chevaliers, dont un du cercle intérieur).
-La compagnie rouge est l'une des plus prestigieuses compagnies stationnée au Grand Temple d'Ulric à Middenheim. Son capitaine est le jeune Reiner Reizfeld.
-La compagnie blanche est dirigée par Ulric von Kelp.
-La compagnie de l'étoile blanche est stationnée à Erengrad.
Parmi les autres officiers, on compte Edmund Kriegersen et le Grand Maître (en 2522) Rein Volkhard (Axel Weissenberg en 2527).
Le Grand Maître au une bannière spéciale, qui n'est que rarement sortie, pour les pires dangers. Une autre bannière est sensée avoir été trempée dans le sang d'un prince démon détruit par les chevaliers.
Le Sénéchal Karl Ludendorf est un Capitaine du Loup Blanc et un fervent serviteur d'Ulric.





Chevaliers dévoués à Ulric

Le culte n’a jamais eu véritablement besoin d’ordres mineurs, qu’il considère essentiellement comme des sources de complications nuisibles au maintien d’une organisation simple et efficace. On connaît un certain nombre de chapitres de chevaliers loyaux à Ulric, mais ceux-ci n’ont jamais officiellement juré allégeance à l’Ar-Ulric, qui ne contrôle directement que les chevaliers du Loup Blanc. Parmi ces ordres, on compte :
- L'Ordre des Chevaliers de la Croix du Nord
Note: ne pas les confondre avec les Chevaliers de l'Étoile du Nord, qui en tant que protecteurs du Nordland sont peut-être eux aussi ulricains.
- Les Chevaliers du Poing Sanglant
Note : dans The End Time : Nagash, il y a un groupe d'ogres qui combattent avec l'Empire, les Mercenaires du Poing Sanglant, menés par le Cogneur Grub le Cannibale. On peut imaginer un ordre chevaleresque d'Ogres ulricain...


Le cas des Loups Hivernaux : on ignore s'il s'agit du nom d'un ordre de chevalerie ou des montures des chevaliers de cet ordre. En tout état de cause, ils ont une excellente réputation au combat et sont originaires de Middenheim (ou du Middenland). Le nom loup hivernal et cette situation géographique évoquent triplement Ulric, il est probable que les chevaliers adorent ce dieu. En tout cas ce ne sont pas des templiers, ils sont distincts des Loups Blancs.


Dernière édition par Oleg von Raukov le Sam 19 Nov 2016 - 1:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oleg von Raukov
Comte Électeur de l'Ostland
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 24
Date d'inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Ordres de Chevalerie   Dim 30 Oct 2016 - 18:57

Ordres de Morr




Templiers de Morr

Selon les sources, le statut de ces ordres de chevalerie change : parfois, il n'y a que la Garde Noire et les Chevaliers du Corbeau, parfois ces ordres ne sont absolument pas mentionnés, …
J'ai l'explication suivante : même si la clergé de Morr est complètement unifié sans risque de schisme, il y a parmi ses membres deux conceptions sur son rôle : pour certains, il s'agit seulement de réconforter les familles des défunts, de s'occuper de ces derniers. Pour les autres, réunis au sein de la Confrérie du Suaire, s'occuper des défunts implique de faire en sorte qu'ils ne se relèvent pas : ils considèrent qu'il appartient au culte de combattre les morts-vivants. Ainsi, les Chevaliers de Morr sont les templiers, peu nombreux car faiblement nécessaires, de l'ensemble du culte, alors que les ordres jumeaux de la Garde Noire et des Chevaliers du Corbeau sont les versions défensives et offensives de la branche militaire de la Confrérie du Suaire.
Il est également possible, à la vue des descriptions de ces ordres, que les Chevaliers de Morr et la Garde Noire représentent en réalité le même ordre.



Les Chevaliers de Morr

Ces templiers sont redoutés pour leur dévotion envers le dieu des morts, et des histoires macabres abondent sur leurs rites d’initiation. Lorsque les parents veulent effrayer leurs enfants, ils leur disent que les Chevaliers de Morr viendront les chercher s’ils ne sont pas sages.  Néanmoins, leurs compétences martiales ont sauvé plus d’une fois la vie de leurs alliés, et l’efficacité proverbiale avec laquelle ils moissonnent les vies de leurs ennemis est renommée à travers tout l’Empire.
Apparence : Engoncés dans des armures noires, ces Chevaliers sont aussi silencieux que la mort quand ils se battent.



Garde noire

Grand Maître : Lavaro San Andera
Les gardes noirs de Morr inspirent un sentiment de peur, aussi bien chez leurs alliées que chez leurs ennemis. Leur vœux de silence et leurs armures de plaque d'un noir d'obsidienne en font des êtres très troublants, beaucoup allant jusqu'à prétendre qu'il s'agit d'esprits de mort-vivants liés au service de Morr par ses prêtres.
Bien que la mission première de l'ordre soit de type défensif, la plupart des forces armées luttant contre les comtes de Sylvanie comptent des membres de la Garde Noire dans leurs rangs. Les Gardes Noirs ont aussi participé aux Croisades contre l'Arabie, mais leurs alliés se sont rendus compte après la victoire que  le sultan n'était pas leur véritable objectif. Plutôt que de s'en retourner chez eux, les Gardes Noirs poursuivirent en direction de la Terre des Morts. Ils y affrontèrent les morts-vivants des Rois des Tombes et entamèrent une guerre de longue haleine, s'alliant avec les autochtones qui vivaient dans leur ombre glacée. Nombre des Gardes Noirs périrent lors de la croisade de Khemri, rebaptisée la Croisade Noire en leur honneur mais ceux qui en revinrent rapportèrent de fabuleux trésors et d'obscurs ouvrages, aujourd'hui enfermés dans les chambres fortes souterraines du temple de Morr de Luccini.

Missions : La Garde Noire est constituée de chevaliers qui se consacrent au dieu des Morts et dont le but est de protéger temples, jardins de Morr et autres sites sacrés.  Nombre de ces Chevaliers sont détachés auprès de dignitaires Morriens, leur offrant leur protection et ajoutant à l'atmosphère sinistre qui entoure ces prêtres. Si les Gardes Noirs ont rarement l'occasion d'affronter les plus vils adversaires de leur foi, ils accueillent ces occasions à bras ouverts et font montre d'une grande efficacité dès que l'on fait appel à eux pour traquer morts-vivants et nécromanciens.

Localisation : le Chapitre principal est à Luccini (Tilée), mais il y a des Gardes Noirs dans tout le Vieux Monde.

Apparence : Les Gardes noirs de Morr tirent leur nom de leur impressionnante armure noire de mailles et de plaques, composée d’obsidienne, recouverte d'un corbeau ciselé et matelassée, ce qui leur permet de se déplacer dans un silence surnaturel. Cette armure est très encombrante, mais son apparence menaçante terrorise tous leurs adversaires. Il s’agit toujours d’une armure complète.   L'armure dissimule totalement le Chevalier qu'elle renferme, ce qui permet de cacher l'identité des chevaliers, d'amplifier l'aura de peur, mais aussi de protéger les chevaliers du contact des créatures de la nuits. Les Gardes Noirs combattent à dos de formidables destriers à robe sombre, eux aussi bardés de laque noire ou d'obsidienne. À cheval, ils manient d'énormes épées à deux mains ou marteaux de guerre animés d'une lueur argentée. À pied, ils se servent de hallebardes. Contrairement à beaucoup de chevaliers, ils sont formés au maniement des armes à distances pour empêcher les vampires de venir tirer partie de leur force au corps à corps.




Chevaliers du Corbeau

La Confrérie du Suaire est une association interne au culte de Morr visant à chasser les Vampires. La confrérie du Suaire croit qu'il faut mener le combat jusqu'à l'ennemi. Ses meilleurs guerriers sont  regroupé au sien d'un ordre, les chevaliers du Corbeau. Le chapitre impérial de cette branche officieuse du culte, qui opère sans accréditation du clergé de Morr, se donne le titre de Noble et Chevaleresque Ordre du Repos Mérité. Les membres de la Confrérie possèdent un avantage certain sur les chasseurs de vampires indépendant car ils disposent d'informations exactes sur la nature de leurs ennemis et de leurs points faibles. La Confrérie compte de nombreux érudits qui ne combattent pas mais consacrent leur existence à la collecte de toute sorte de renseignement relatifs aux morts-vivants, et que les endroits où l'on peut les trouver ou la meilleure manière de les vaincre. Ses rangs regroupent également des alchimistes, des herboristes et des ingénieurs qui s'emploient à trouver de nouveaux moyens de combattre ces créatures. Malheureusement, leurs efforts sont parfois entravés par les méandres de la politique interne du culte officiel.

Missions : Les Chevaliers du Corbeau constituent en quelque sorte un ordre jumeau des Gardes Noirs. Composés de guerriers intrépides et expérimentés, leur but est de dénicher et de détruire tous les squelettes, zombies et ombres qui parcourent le monde, mais également d’exterminer les Vampires et les Nécromanciens qui en sont à l’origine. Il s’agit d’un ordre offensif, opposé aux Gardes Noirs en ce sens qu’il ne connaît pas de longues périodes de calme. Ils sont sur le point de lancer une croisade visant à reprendre la Sylvanie.

Localisation : La Tilée, où la présence du culte de Morr est très forte. Remas abrite le chapitre principal. Ses membres ont établis des chapitres de leur confrérie dans plusieurs autres nations, y compris l'Empire où ils sont basés à à Essen (Ostermark) et Siegfriedhof (Stirland), deux bourgs à la frontière de la Sylvanie. L'abbaye de Saint Æthelbert le Vigilant, à Siegfriedhof, est leur base d'opérations la plus connue. Dans les plus grandes villes, les Chevaliers du Corbeau reçoivent un peu d'espace dans la maison de guilde de la guilde des préposés aux funérailles comme base d'opérations.

Apparence : Leurs armures sont décorées du symbole morrien du corbeau.
Remarque : dans le jeu de rôle warhammer v2, les chevaliers du corbeau ont une armure de plates, une lance de cavalerie, un arc long ou une arbalète ou une paire de pistolet, un bouclier ou une paire d'arme ou une arme lourde et diverses autres équipement. Ils sont entraînés à tuer les vampires par des coups très précis (« coup au but »).

Ordres morriens de chevalerie

Ces chevaliers adorent probablement Morr sans être particulièrement liés avec le culte.

Chevaliers de la Rose Noire
Deux versions existent pour la formation de cet ordre : pendant les jours sombres de la peste noire (1111), ou en tant que gardes du corps d'un des prétendants au trône (le Comte du Stirland) pendant l'âge des Trois Empereurs (postérieur à la proposition précédente). Il est possible qu'il ait été fondé, ait disparu avant d'être réinventer quelques décennies plus tard. Cette hypothèse justifierait le fait que  l'ordre a fluctué en taille au cours des années. En 1360, leur nombre est fixé à 100.
Les chevaliers de la Rose Noire ont une longue histoire jalonnée d'épisodes plus ou moins reluisants, ayant changé d'allégeance pas moins de 3 fois au cours de la guerre. Ainsi, ils ont combattus en tant que garde du corps de la Comtesse Ottilia du Talabecland en 1360 à la bataille du Talabec, contre le Stirland. Ils sont à cette époque recrutés parmi les nobles du Talabecland. Ils recrutent toujours leurs membres parmi la noblesse local, mais on ignore d'où. Bien qu'ils portent encore aujourd'hui l'emblème de leur fondateur, leur loyauté va toujours d'un noble à l'autre. En effet, les grands Maître de la Rose Noire ont la réputation d'être des intrigants politiques qui savent mettre à profit leur puissance militaire pour arriver à leur fins.

Apparence : Leur armure est colorée en noir, sauf leurs gantelets qui sont rouges pour symboliser le sang de leurs ennemis. Leur blason représente une rose épineuse enlacée autour d'un cœur ensanglanté. Ce sont leurs caparaçons, en plus du symbole de la Rose Noire, qui suggèrent l'affiliation de l'ordre vis à vis de Morr : les crânes et autres décorations morbides prédominent. Les chevaliers utilisent des lances de cavalerie.
Slogan : Ne craignent pas la mort.




L'Ordre de la Faux Sacrée
Leur histoire est remonte loin dans le passé, mais reste nimbée de mystère car leurs archives sont gardées sous clef. La rumeur veut que l’ordre abrite des lignées à la fort mauvaise réputation. Ce qui est sûr est que ces chevaliers sont d’excellents chasseurs de vampires. Ils traquent et éliminent la menace vampirique ainsi que ceux qui la soutiennent. Leurs méthodes sont à l’image de leurs proies, peu orthodoxes voire tout à fait non conventionnelles. La majeure partie des provinces limitrophes n’ont que du dédain pour ces chevaliers et ils ne sont pas les bienvenus dans leurs villes et auberges. Ce refus n’est pas sans fondement car dans leur empressement à détruire le mal, l’Ordre de la Faux Sacrée a tendance à avoir la main lourde et ne laisse souvent d’un village que des ruines fumantes. Leur dévouement est pourtant très utile à l’Empire, et leur œuvre empêche la province de plonger dans la noirceur et la corruption.

Missions : L'Ordre de la Faux Sacrée s’est donné pour mission de patrouiller les routes obscures de l’est du Stirland, où ils chassent les vampires.

Apparence :Engoncés dans leurs armures de jais et armés de leurs faux rutilantes, les chevaliers de l’ordre que l’on peut croiser à la tombée de la nuit sur les routes du Stirland ont un aspect effrayant.


Dernière édition par Oleg von Raukov le Jeu 3 Nov 2016 - 21:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oleg von Raukov
Comte Électeur de l'Ostland
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 24
Date d'inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Ordres de Chevalerie   Dim 30 Oct 2016 - 18:58

Ordres de Templiers de Véréna


La déesse ne recommande guère l’usage des armes, sauf en dernier recours lorsque la rhétorique et la sagesse ont échoué ; toutefois, ses commandements précisent que l’épée de justice doit être utilisée si le besoin s’en fait sentir. En plus de l’Ordre de la Lumière Éternelle, bien connu pour ses infortunes, il existe deux autres ordres templiers : l’Ordre de l’Épée et de la Balance et les Chevaliers du Parchemin.

Chevaliers de la Lumière Éternelle

Connus dans tout le Vieux Monde, les Chevaliers de la Lumière Éternelle sont damnés et doivent supporter le faix d'une vieille malédiction. Beaucoup les voient donc avec un mélange de sympathie et de dérision, car nul ne comprend vraiment comment on peut accepter de rejoindre les rangs de cette vénérable institution et donc d'être maudit. Malgré tout, ils sont nobles et fidèles à leur déesse, et si l'on parle régulièrement de la malédiction qui les frappe, on aborde tout aussi souvent leur courage et leur héroïsme. Ils finissent toujours par connaître une triste fin malgré les efforts désespérés déployés pour repousser leur malédiction. C'est certainement leur sens du sacrifice qui les rend très populaires aux yeux des gens.
A l'instar de nombreux ordres de templiers, les origines des Chevaliers de la Lumière Éternelle remontent aux croisades contre l'Arabie, où ils connurent gloire et fortune grâce au rôle qu'ils jouèrent durant la guerre. Mais avec la richesse et la notoriété vint leur malédiction : la légende prétend qu'au moment de traverser une bourgade remplie de femmes et d'enfants, ils fermèrent leur cœur et massacrèrent ceux-ci jusqu'au dernier. Dans un dernier râle, la matriarche du village maudit les Chevaliers pour l'éternité, les obligeant à mener une existence héroïque qui finit toujours par sonner leur glas.
Presque tous les Chevaliers connaissent une fin atroce et de nombreux récits parlent de ces guerriers héroïques qui survivent à de terribles batailles pour succomber à une maladie, à un quignon de pain avalé de travers, à une chute malencontreuse dans un escalier, etc. A chaque fois la mort est des plus banales et rares sont les Chevaliers de la Lumière Éternelle qui connaissent une fin honorable.
Malgré leur malchance chronique, les Chevaliers de la Lumière Éternelle sont connus pour leur courage. Du reste, ils sont épris de vérité, de justice et de liberté, et y sont tenus par serment. Naturellement, la vision qu’en a un noble contraste fortement avec celle du peuple, néanmoins, on ne peut nier que ces templiers ont souvent combattu afin de défendre le faible et l’opprimé. Ce sont les Templiers de la Lumière Éternelle qui ont défendu le village frappé par la peste de Hafbad quand personne d’autre ne voulait le faire. Ce sont également eux qui ont donné leur vie pour vaincre le terrifiant Shaggoth Brakorth dans les Montagnes du Bord du Monde.
Les Chevaliers de la Lumière Éternelle sont généralement issus des rangs de l'aristocratie. Il s'agit bien souvent des cadets de nobles familles trouvant un compromis entre une carrière militaire et une vie religieuse. Les Templiers ne sont jamais à cours de recrues, car la plupart des nobles sont prêts à tout afin de faire partie d’un ordre célèbre, aussi malchanceux soit-il, plutôt que de se contenter d’un autre moins connu.
En 2485, le comte électeur Wolfram Hertwig, encore adolescent, refusa catégoriquement de céder le commandement au grand maître Kessler des Chevaliers de la Lumière éternelle. Kessler fit demi-tour et le jeune effronté mena ses troupes à un bain de sang, échappant de justesse au massacre.

Missions : Les Chevaliers de la Lumière Éternelle se livrent rarement aux activités d'ordinaire réservées à de nombreux templiers comme la garde d'un temple ou la protection d'un prélat. Ils entreprennent constamment quêtes et croisades, dans un souci de justice ou pour tenter de lever la malédiction, en imaginant que cela soit possible.

Apparence : Le bleu foncé et l'or sont les couleurs de l'Ordre. Les Chevaliers de la Lumière Éternelle manient l'épée à deux mains, symbole de l'épée de justice, et portent de très coûteuses et complexes armures de plaques, polies jusqu'à ce qu'elles soient fortement réfléchissantes. Leurs boucliers représentent parfois la roue des couleurs, mais les épées (la pointe ver le bas), les bougies, les balances et la chouette sont leus autres symboles vérénéens. Ils ont tendance à se jeter au combat sans la moindre retenue, sans se soucier de leur propre sécurité ni de la malédiction qui leur pend au nez, partant du principe que s'ils sont condamnés, ils n'ont pas grand-chose à perdre.




Localisation : Après une série de désastres, comme des incendies, des tremblement de terre, et des chutes de comète, le chapitre principal est actuellement dans la cité d'Essen en Ostermark. Il existe aussi une commanderie (l'ancien chapitre principal) à Altdorf.

Membres célèbres (vivants) :
Hilda van der Kratt : comptant parmi les rares femmes des chevaliers de la Lumière Éternelle (et des ordres de templiers en général), Hilda est la benjamine de la famille van der Kratt du Nordland, une maison maudite.
Grand Maître : Sigismund Drak

Ordre de l'Épée et de la Balance

C’est le plus important des ordres guerriers de Véréna. Ses membres se considèrent comme des représentants de la justice. Les membres de l’ordre ne sont pas de simples gardes et peuvent être appelés à manier le glaive de la justice. Ils peuvent alors aider les prêtres vérénéens à faire respecter leurs édits en les appliquant à la pointe de l’épée ou en combattant les séides des tyrans. En temps de guerre ou de croisade, ils marchent au combat aux côtés des autres ordres de chevalerie.

Missions: Son principal devoir est de garder les temples et les dignitaires du culte. Ses membres sont parfois affectés à la garde des prisonniers en attente de jugement ou à la sécurité d’un tribunal lors de procès particulièrement houleux.



Les chevaliers du Parchemin

On les rencontre beaucoup moins fréquemment que les chevaliers de l’Épée et de la Balance. Ils sont très proches des Gardiens des Lois (prêtres qui voient surtout Véréna sous son aspect de gardienne de la connaissance).

Missions: Leur mission est de sauvegarder la connaissance et ils le font en protégeant les bibliothèques, les universités et les temples vérénéens. Lorsque se répandent des rumeurs au sujet de tel ou tel opuscule contestable ou grimoire interdit qui serait conservé dans un temple, les chevaliers sont là pour empêcher les fanatiques ou les répurgateurs de s’emparer de ces ouvrages. On les envoie aussi quelquefois en quête de documents perdus dans des endroits dangereux, par exemple en cas de guerre. Ses chevaliers sont souvent enrôlés comme gardes du corps par les prêtres de l’Ordre des Mystères (groupe de Prêtres aventuriers qui recherchent le savoir perdu) lorsqu’ils entreprennent leurs expéditions.

Apparence: Un Chevalier du Parchemin se reconnaît immédiatement aux bandes de parchemin et aux feuillets qui recouvrent chaque centimètre carré de son armure et qui bruissent dans le vent, ou encore aux citations peintes sur ses armes et son armure.


Dernière édition par Oleg von Raukov le Mer 2 Nov 2016 - 14:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oleg von Raukov
Comte Électeur de l'Ostland
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 24
Date d'inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Ordres de Chevalerie   Dim 30 Oct 2016 - 18:59

Ordres Templiers de Manann



Pour les templiers de Manann, on a affaire à deux ordres (plus un): les Chevaliers Navigateurs, basés à Marienburg, et les Fils de Manann, basés dans l'Empire. Les différences entre ces ordres sont liés à leur allégeances (en plus du culte): les Chevaliers Navigateurs sont comme la cité indépendantiste tournés vers la navigation, alors que les Fils de Manann combattent beaucoup à terre. Il est possible que le Très Saint Ordre de Manann, inventé par Joshua Reynolds pour ses nouvelles, puisse être assimilé à l'ordre des Chevaliers Navigateurs. Pour la description de cet ordre, merci à Schattra, sur le Warfo.

Chevaliers Navigateurs

C'est un ordre de templiers-marins d'élite de Manann, basés à Marienburg. Ils sont sous l'autorité de la matriarche du culte par l'intermédiaire de leur grand maître. Ce sont avant tout des capitaines et des marins de haut niveau: ils possèdent une importante flotte de vaisseaux de guerre qui leur servent à débarrasser les mers environnantes des pirates et autres maraudeurs. On peut également les engager (contre une confortable rétribution) soit comme marins ou officiers à bord d'un navire, soit pour escorter ce navire au moyen des bâtiments de l'ordre. Les autres nations se montrent réticentes a recourir a leurs services, de peur de devenir leurs obligées ou de devenir trop dépendantes de leur assistance et, à travers eux, de celle de Marienburg.

Localisation : Mairenburg principalement, mais ils ont aussi  quelques chapitres dissémines dans le Vieux Monde, principalement des lieux de mouillage pour leurs navires.

Missions : Protéger le grand temple Manann à Marienburg, ainsi que la cité et ses flottes. Techniquement, ils augmentent aussi le prestige et l'influence de Marienburg.

Apparence: les couleurs de l'ordre sont le bleu et le blanc.


Fils de Manann

Les Fils de Manann constituent le plus vaste de tous les ordres chevaleresques du dieu des Océans, mais ils n’ont pas le prestige et les richesses de leurs grands rivaux, les chevaliers Navigateurs. Les autorités du culte de Marienburg les voient d’un mauvais oeil, les prenant bien souvent pour des marins d’eau douce et des laquais à la solde de l’Empereur. Si tout cela ne semble pas franchement fondé, il est vrai en revanche que les Fils de Manann s’intéressent beaucoup plus à Altdorf qu’à Marienburg et qu’on ne les trouve presque exclusivement qu’au sein de l’Empire.
Ces dernières années, les Fils de Manann se sont montrés beaucoup plus actifs dans les provinces septentrionales de l’Empire. Unis pour défendre leurs compatriotes des pillards venus des pics gelés de Norsca, ils ont entrepris de fortifier le rivage contre leurs attaques. Leur succès a été si foudroyant et leur vigilance telle qu’ils sont aujourd’hui inondés de candidatures de recrues désireuses de donner leur vie au service de l’océan. Les Fils de Manann protègent les navires contre les pirates et les pillards et pourchassent les adeptes de Stromfels et les naufrageurs.

Apparence : Les couleurs de l'ordre sont  le turquoise et le blanc. Les  Fils de Manann, vêtus d'armures turquoises émaillées de blanc, se battent avec des armes liées à leur héritage de marins : sabres d’abordage et targes, qui leur permettent de se battre avec efficacité sur le pont des navires. Quand ils ne combattent pas en mer, les Fils de Manann chevauchent de grands destriers pâles, qui aux dires de nombreux témoins ne seraient pas de simples montures, mais de grands élémentaires d’eau. Cela est bien évidemment faux, mais les Fils de Manann font tout pour renforcer cette impression. Leurs chevaux sont entraînés dans les vagues de l’océan septentrional, ce qui leur donne une force et une endurance dont ne disposent pas les montures des autres ordres. À dos de cheval, un Fils de Manann évite généralement la lance d’arçon, reportant son choix sur un redoutable trident en l’honneur de son dieu tutélaire. Ils sont souvent accompagnés d'un prêtre de Mannan qui les bénit avant le combat.

Localisation : le chapitre principal est à Salkalten, en Ostland. Plus généralement, les Fils de Manann sont répandus dans les régions côtières (Nordland et Ostland pour l'Empire). Ils sont très nombreux dans les cités portuaires du Nord,et leurs navire dans la Mer des Griffes.

Grand Maître Hrofil Halfdane
Hrofil Halfdane, grand amiral des Fils de Manann, est un colosse de 2,10 mètres aux longs cheveux blancs et à la barbe imposante, dans lesquels il entrelace des coquillages. Halfdane est un Norse qui s’est taillé gloire et fortune en combattant au sein d’unités de mercenaires dans tout le Vieux Monde. Lorsque le navire à bord duquel il se trouvait fut coulé par une incroyable tempête, Halfdane supplia Manann de l’épargner et il fut rejeté sain et sauf sur la côte nord de l’Empire. Il remercia alors le dieu des Océans en mettant son épée au service de son culte. Halfdane est un leader fascinant qui a gravi les échelons de l’ordre au fil des vingt années passées, jusqu’à en prendre la tête.

Très Saint Ordre de Manann

Considéré comme un travail en cours par son propre Grand Maître (le manchot, brutal et obséquieux Dietrich Ogg), ce qui suggère une fondation récente. Ses membres apprennent comment nager en armure complète. Haine particulière pour les pirates, qui vénèrent Stromfels, l'adversaire de Manann. Erkhart Dubnitz est un chevalier de cet ordre (et le héros des nouvelles).
Localisation: Marienburg
Apparence: Ces templiers arborent des armures émeraude et turquoise, gravées de motifs représentants des poissons. Ils sont armés de tridents, suffisamment lourds pour pouvoir être utilisés comme lances de cavalerie lors de charges montées, et suffisamment légers pour être projetés sur l’ennemi comme une javeline en cas de besoin.
Missions: Pour ce qui est de Erkhart Dubnitz, elles semblent aussi diverses que variées.


Dernière édition par Oleg von Raukov le Dim 6 Nov 2016 - 3:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oleg von Raukov
Comte Électeur de l'Ostland
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 24
Date d'inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Ordres de Chevalerie   Dim 30 Oct 2016 - 19:00

Ordres de Taal et Rhya



Ici, on pourrait compter les Chasseurs Cornus parmi les ordres de chevalerie, tant les ordres présentés diffèrent de la notion classique "d'ordre de chevalerie". Mais ce groupe correspond plus à des fanatiques, version adorateurs de Taal au lieu des classiques fanatiques adorateurs de Sigmar.

Templiers

Coureurs des bois

De tous les ordres connus des neuf cultes de l'Empire, les Coureurs des Bois sont les plus étonnants. Renonçant aux armes lourdes en métal, aux boucliers ornés et à l'armement dont se servent les autres templiers, les Coureurs des Bois comptent avant tout sur la ruse et la discrétion pour venir à bout de leurs adversaires. Plutôt que de s'encombrer de mailles et de plaques, ils portent du cuir. De même, plutôt que de brandir l'imposante épée a deux mains, ils utilisent l'arc et de longs poignards.
Taal et Rhya ne disposent que d'un ordre officiel de guerriers, si bien que ce sont les Coureurs des Bois qui jouent le rôle de templiers. Étant donné qu'ils s'intéressent avant tout à la nature, au pistage et au braconnage, beaucoup ne les prennent pas au sérieux, les reléguant au rang de simples forestiers et non de templiers. Toutefois, les Coureurs des Bois prennent leurs responsabilités au sérieux.
Toutes les nouvelles recrues doivent prêter serment d'errance, ce qui les empêche de rester au même endroit pendant plus d'une semaine. Ils patrouillent, à cheval et à pied, de bosquet sacré en oratoire, contribuant à l'entretien et à la protection de chacun. Étant donne que nombre de leurs routes se croisent, les Coureurs des Bois s'organisent en petits groupes qualifiés de meutes. La hiérarchie et l'organisation de chacune sont variables et changent presque aussi souvent qu'elles se déplacent.  La tête de l'ordre est tout aussi souple, changeant régulièrement en fonction des besoins de l'institution. Les meutes combinent leurs talents pour servir au mieux les Dieux. L'un des premiers actes de tout Coureur des Bois consiste à fabriquer son propre arc. Ainsi, il lui faut parfois des semaines pour trouver les matériaux, huiles et herbes sacrées nécessaires à sa confection.

Missions: Ce sont les protecteurs des sites saints et bosquets sacrés aux yeux des Dieux, et tous ceux qui souillent de tels endroits ont affaire à eux. Ils veillent sur les anciens temples et tumulus afin qu'ils restent inviolés, s'opposent aux déprédations impitoyables que l'on fait subir à la terre et aux rivières et éliminent les menaces issues du Chaos et des peaux-vertes.

Localisation: Le Chapitre principal est à Talabheim

Apparence: Les Coureurs des Bois ressemblent plus à des pisteurs qu'à des Chevaliers. Au combat, le Coureur des Bois privilégie une armure légère, partant du principe que l'agilité et la discrétion sont la meilleure des protections. Il préfère donc le cuir, foncé à l'aide d'huiles et d'encres, et  enfile des vêtements pratiques et confortables aux teintes habituellement vert et brun, afin de mieux se dissimuler dans son environnement. Beaucoup se recouvrent également le visage et la peau de peintures vertes, brunes et rouges pour mieux se camoufler. Ils sont armés d'arcs et d'épées.

Ulrika Grunfrau: L’actuel leader des Coureurs des Bois, Ulrika Grunfrau, a pris la tête de l’ordre après la mort de l’ancien, qui traquait un Seigneur des Bêtes dans les forêts du nord de l’Empire. Elle suit les traces de son prédécesseur et a mené de nombreux raids dans la Drakwald et la Forêt des Ombres contre des tribus d’hommes-bêtes et de mutants, sauvant ainsi de nombreux lieux sacrés. Certains membres du culte pensent que Grunfrau est un peu trop encline à mener le combat jusqu’à l’ennemi, et qu’elle risque inutilement la vie de Coureurs des Bois lorsque des sites sacrés ne sont plus menacés, mais beaucoup des siens pensent que le culte ne sera pas à l’abri tant que les forêts ne seront pas débarrassées des hommes-bêtes.


Ordres de chevalerie regroupant des adorateurs de Taal


Chevaliers de la fureur de Taal

Les chevaliers de la fureur de Taal sont des suivants dévoués de Taal, le noble dieu de la nature et des endroits sauvages. Ils ne sont pas exactement des chevaliers templiers, car il n'y a pas formellement de temples ni d'églises de Taal. Pourtant, les chevaliers de la fureur de Taal se dédient au combat contre toutes les créatures du Chaos, dont l'existence est un affront à la Nature. L'ordre estime les demigriffons au-delà de toute autre monture, croyant qu'ils sont l'incarnation de la vengeance de Taal, et tous les chevaliers doivent se risquer dans la forêt vierge et capturer une de ces bêtes féroces pour gagner leurs éperons. Beaucoup d'aspirants chevaliers de reviennent pas de la forêt sauvage. Les chevaliers de la fureur de Taal portent typiquement au combat des hallebardes de cavalerie, qui sont bien meilleures pour couper en deux les hommes-bêtes qu'ils chassent. Les chevaliers de l'ordre consacrent leurs bannières pendant une cérémonie annuelle en les plongeant dans les eaux du Talabec, avec des plumes de corbeau et d'autres offrandes au dieu de la nature.

Mission: combattre les créatures du Chaos, dont l'existence est un affront à la Nature.

Localisation: le chapitre principal du culte est au cœur du Talabecland (sur la carte du LA l'Empire v8, la croix en haut à droite de l'aigle du Talabecland)

Apparence: Tous les chevaliers montent des demigriffons. Ils combattent avec des hallebardes de cavalerie. Leurs boucliers sont décorés d'un griffon vengeur, correspondant à un aspect du dieu de la nature. De plus, ils portent au combat toute une collection de plumes, fétiches et charmes totémique, car ils sont parmi les plus superstitieux de tous les ordres de chevalerie.




Les Élus de Taal

Les Élus de Taal correspondent à une organisation regroupant des bûcherons d’élite qui patrouillent l’enceinte du Taalbastion (cratère entourant Talabheim), notamment le Taalgrunhaar (jardin dédié à Taal et Rhya). Ils assurent en particulier la protection des pèlerins contre les bandits et traquent les quelques mutants et animaux dangereux qui parviennent à pénétrer dans le cratère. Il leur arrive parfois de sortir du Taalbastion pour surveiller la vieille route des Nains au sud. En temps de guerre, les Élus de Taal font office d’éclaireurs et de troupes spéciales d’intervention rattachés à l’armée principale, bien qu’un détachement reste en retrait pour assurer la protection des bois sacrés. Ces hommes sont les maîtres des frappes éclair, de la pose de pièges et du pistage.

Missions: Patrouiller autour de Talabheim (centre du culte de Taal et Rhya). Servir d'éclaireur aux armées.

Localisation: Talabheim.

Apparence: Les membres des Élus de Taal n’ont que mépris pour les uniformes, mais tous portent une peau de cerf sur les épaules pour se distinguer du reste de la population. En la qualité de "bucherons d'élite", ils utilisent sans doute des haches.

Seigneur de la Chasse Jœrg Hafner, Grand Maître des Élus de Taal: Jœrg Hafner, redoutable guerrier et traqueur hors pair, est le chef des Élus de Taal. Ce dernier préfère la nature sauvage à la vie urbaine, mais ses responsabilités à la tête des Élus de Taal, ainsi qu’à celle de la Milice de Talabheim, l’impliquent plus qu’il ne le souhaiterait dans les affaires politiques. Hafner entretient de bonnes relations avec les Chevaliers du Cerf, qu’il considère comme de vrais frères d’armes. Le titre de Seigneur de la Chasse indique qu'il fait partie des 4 principaux généraux de Talabheim.


Les Chevaliers du Cerf

Fier et majestueux, cet ordre est relativement récent. Peu attirés par l’approche de la guerre basée sur les embuscades qu’affectionnent la plupart des Talabeclanders, les Chevaliers du Cerf tirent une gloire certaine de leurs unités ultra disciplinées et très compactes sur le champ de bataille. Certains les accusent de se préoccuper davantage des exercices de parade que des véritables qualités martiales, mais ils ont fait leurs preuves à plusieurs reprises. Les Chevaliers du Cerf méprisent les autres Ordres Chevaleresques et se considèrent comme les véritables fils de Talabheim. Ils sont loyaux au comte électeur du Talabecland.
Remarque: les Chevaliers du Cerf sont probablement des chevaliers classiques, des nobles en armure et montés sur des destriers. De plus, je les ai classé comme adorateurs de Taal, mais ce n'est pas explicite dans le backgroud.


Dernière édition par Oleg von Raukov le Dim 6 Nov 2016 - 3:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oleg von Raukov
Comte Électeur de l'Ostland
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 24
Date d'inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Ordres de Chevalerie   Dim 30 Oct 2016 - 19:01

Ordres de Sigmar




Templiers de Sigmar

Bien que les répurgarteurs se soient donnés le nom de templiers de Sigmar, ils n'apparaitront pas dans cette liste. En effet, je m'intéresse ici aux ordres militaires, donc les chevaliers.

Chevaliers du Cœur Ardent

Ces templiers de Sigmar garde le Grand Théogoniste. Cet ordre est ancien et a une longue et glorieuse histoire, en particulier pendant la guerre civil, quand le culte de Sigmar était interdit dans le Talabecland. Cet ordre a établi de solides relations avec les nains et déteste comme eux les peaux-vertes. L'ordre du Poing est une sorte de cercle intérieur secret. Adrian Hoven est le Grand Maître de l'ordre. En raison de leur proximité, une rivalité oppose cet ordre aux Chevaliers du Griffon.
Missions : Ils sont les gardes du corps personnel du Grand Théogoniste.
Localisation : Les locaux de l'ordre sont à Altdorf, où réside le Grand Théogoniste.
Apparence : Bien que ce ne soit plus à la mode (sauf en Bretonnie) depuis des siècles, les chevaliers de l'ordre portent des tabards au-dessus de leurs armures. Les boucliers, capes et pièces d'étoffes sont blancs, avec le cœur rouge enflammé comme insigne sur le bouclier. Ils portent des casques a cornes.
Artefacts : L'épée tueuse de wyrm (Karaghul) est une arme de cet ordre. Elle est en la possession du poète Félix Jaeger.  Bannière de Baldemar : C'est la bannière sacrée de l'ordre, faite à partir du manteau du chevalier qui a fondé l'ordre.  Épée de la flamme vertueuse : Une relique sacrée de l'ordre. On dit qu'en présence d'injustes, cette arme éclate en flammes.



Chevaliers du Griffon

Magnus le Pieux fonda les chevaliers du Griffon en 2305 dans le cadre de la reconstruction de l’Empire, après la Grande Guerre contre le Chaos. Ils forment un ordre relativement récent en comparaison des nombreuses autres institutions chevaleresques de l’Empire. Constitués des cent chevaliers Panthères les plus pieux, il s’agit de templiers consacrés à Sigmar et à la protection de son culte. Leur rôle principal est de veiller sur le grand temple de Sigmar de la capitale ; anciennement Nuln, mais situé à Altdorf depuis 2429.  D'ailleurs, les Chevaliers Griffons recrutent encore seulement parmi l'aristocratie locale de Nuln.
L’ordre entretient de bonnes relations avec le culte de Sigmar, mais celles qui le lient à la Reiksguard sont beaucoup plus tendues, parce qu’elle estime qu’il empiète sur sa juridiction d’Altdorf et son rôle de gardienne de l’Empereur. Les relations ne sont pas meilleures avec les chevaliers du Cœur Flamboyant, la garde personnelle du Grand Théogoniste, qui se livrent avec les chevaliers du Griffon à une lutte d’influence au sein même du grand temple.
On dit qu’ils sont les plus déterminés et les plus disciplinés de tous les templiers. Ils sont fiers de leur héritage et de l’honneur qui leur a été fait, au point de friser bien souvent l’arrogance. Leurs détracteurs estiment qu’il s’agit là de l’une de leurs faiblesses ; les chevaliers y voient au contraire une force.
Jadis, le rite de passage du grand maître consistait à capturer et à dépecer un griffon dont il portait ensuite la peau, mais ces créatures sont aujourd’hui très prisées dans les ménageries impériales, si bien que ce rite est tombé en désuétude.
Les chevaliers du Griffon passent le plus clair de leurs journées à patrouiller dans le grand temple de Sigmar, protégeant les chapelles saintes et reliques, sans oublier les prêtres et autres membres du culte. La seule zone sur laquelle leur juridiction ne s’étend pas est constituée des appartements privés du Grand Théogoniste, protégés par les chevaliers du Cœur Flamboyant. Quand un prêtre du grand temple doit effectuer un déplacement, il peut demander à être accompagné par un Griffon ; un lecteur ou archidiacre peut quant à lui exiger la présence d’une unité complète de gardes du corps.
Apparence : Les chevaliers du Griffon revêtent toujours leurs plus beaux atours quand ils paradent ou combattent, portant bien souvent une armure de plaques laquée de vert foncé et d’or. Au combat, ils manient le marteau et l’épée, sans oublier la lance d’arçon à laquelle flotte au vent leur bannière. Le caparaçon des chevaliers griffon est un cramoisi profond pour refléter la dette de sang des chevaliers, et de l'Empire, envers Magnus le Pieux, le fondateur de l'ordre. L'ordre dispose d'une trentaine de demigriffons. L'insigne de fonction des officiers est une peau de griffon qu'ils portent comme une cape.
Localisation : Le chapitre principal est à Altdorf, dans la caserne attenante au grand temple de Sigmar. L'ordre utilise aussi le Château de Grunburg comme centre d’entraînement. Initialement, il a été fondé à Nuln.
Missions : Ils sont chargés de protéger le Grand Temple de Sigmar et les doyens  du culte lors de leur déplacements.
Membres : Le Grand Maître de l'ordre est Tomas Bacham.
Le Graph Graf Randolph de Grunburg est un exemple brillant de noblesse et de chevalerie, qui aremit sa fortune et son château à l'ordre.
Reiner Aldhart est un chevalier du Griffon qui dirige une unité.
Otto Vance compte parmi les doyens des chevaliers du Griffon et commande des régiments entiers de l’ordre lorsqu’il part en campagne. C’est un vétéran de nombreuses guerres et croisades, et ses cicatrices sont là pour en témoigner. C’est un officier taciturne et un guerrier redoutable. L’insigne de sa fonction est évidemment une peau de griffon. Il appartient au cercle intérieur de l'Ordre.

Remarque : il existe des versions alternatives sur certains points. Parfois, leur rôle est de protéger les temples de Sigmar de tout l'Empire. Dans ce cas, on passe d'un ordre de taille modeste à un ordre qui doit être gigantesque, où seuls les chevaliers qui ont monté un demigriffon au combat gagnent l'honneur de garder le Grand Temple de Sigmar à Altdorf. Pour lier les deux versions, on peut supposer que les chevaliers du griffon doivent protéger le Grand Temple de Sigmar dans la capitale, mais que leur rôle principal est de protéger le clergé (sauf le Grand Théogoniste, qui a le droit à sa propre garde personnelle). Des ordres mineurs locaux, inféodés aux Chevaliers du Griffon, s'occupent de protéger les temples de l'Empire. Par exemple, les chevaliers de Griffon Rouge doivent protéger les temples d'Altdorf.
Une autre apparence, est aussi proposée : les chevaliers mettent des armures en acier bleuté et portent la couleur noire pour rappeler leur fondation à Nuln par Magnus le Pieux. Là encore, ce n'est pas complètement incompatible avec ce qui précède : même si les armures sont en acier bleuté, il reste possible de passer une couche de peinture verte foncé dessus. Et le noire peut être la couleur de la lance de cavalerie et du bouclier. Bien entendu, les représentations officielles des Chevaliers du Griffon ne s'accordent pas avec cette analyse.




Chevaliers du Sang de Sigmar

Les Chevaliers du Sang de Sigmar ont un passé glorieux. Leur Grand Maître, Hans Leitdorf, n’est autre que le frère du Comte Électeur d’Averland, et ses membres sont recrutés dans toutes les maisons nobles de l’Empire. Le processus de sélection est encore plus long et difficile que dans la plupart des autres ordres, et chaque aspirant doit passer une année à étudier le prêche sigmarite avant d’être interrogé par un conseil de prêtres qui juge de son mérite.
Localisation : La forteresse de l 'ordre est situé à Heldenhamme (The End Times : Nagash le décrit explicitement comme étant au Stirland, et un peu plus loin au Talabecland. Pour être cohérent avec la longue histoire de l'ordre et de la forteresse, il est difficile de croire qu'un ordre de templier ai pu maintenir une forteresse au Talabecland à l'époque où le culte de Sigmar y était interdit.)
Organisation : L'ordre n'a pas de cercle intérieur (car ils affirment que tous leurs membres sont égaux aux yeux d'Heldenhammer). Il est organisé en confréries, dont on connait :
La confrérie de l'acier, que beaucoup de chevaliers de l'ordre considère comme un exemple à suivre. Ils ont combattus les mort-vivants en Sylvanie il y a 10 ans avec Hans Leitdorf.
La confrérie de la Vengeance ;
La confrérie de la Robustesse ;
La confrérie de la Délivrance ;
La confrérie de la Comète ;
La confrérie du Feu Divin ;
La confrérie du Devoir ;
Apparence : Les couleurs de l'ordre sont le rouge et l'argent. Les chevaliers du sang de Sigmar portent des boucliers représentant le crâne de Sigmar couronné de lauriers sur fond rouge. Leurs lances blanches se distinguent par des flammes noires commémorant la Bataille de la Passe du Feu noir, qui a donné naissance à l'Empire.
Slogan : Gloire au combat
Membres : Leur Grand Maître, Hans Leitdorf, n’est autre que le frère du Comte Électeur d’Averland. C'est un héritier légitime de l'Averland, cependant il considère que son devoir au sein des chevaliers du sang de Sigmar prime sur tout le reste. Au fil des ans, Leitdorf est en effet devenu convaincu que les maux de l'Empire étaient principalement le fait de nobles décadents qui accordent plus d'importance aux bals et aux parades qu'à l'art de guerroyer ; il n'a donc aucune envie de rejoindre leur microcosme. Ainsi, Leitdorf préfère entraîner ses chevaliers afins qu'ils soient en mesure de défendre le peuple lors de la chute de l'Empire, qu'il considère désormais comme inévitable.
Parmi leurs autres officiers, on compte son bras droit, le sénéchal Rudolph Weskar qui garde le château de l'ordre à Heldenhame. Il est douté d'un ténacité hors norme et c'est un tyran, même s'il est capable de commisération. Sous ses ordres, la garnison du château de Heldenhamme ( 400 hommes, essentiellement des épéistes et des arquebusiers) et son guet.



Chevaliers du Griffon de Jade

(Le Tome de la Rédemption)
Ces templiers de Sigmar ont comme couleurs le vert et le noir.

Remarque : Le griffon de jade est avant tout un objet magique, un morceau de jade béni par Magnus le Pieux, que porte le grand Théogoniste. L'ordre est peut-être voué à garder cet objet. Ou alors, il peut s'agir d'une déclinaison locale des chevaliers du Griffon.

Ordre du Griffon Rouge

  (Zavant, roman Black Library de Gordon Rennie)
Ce petit ordre de Templiers de Sigmar protège Altdorf de la corruption, en chassant et combattant les mutants, cultistes et autres skavens dans les bas-fonds et les égouts de la ville. Leur symbole est un griffon rampant de gueule (rouge).

Chevaliers de l'épée divine

(The Empire at War)
Ancien ordre de templiers de Sigmar peut-être disparu. En 2145, ils protègent le Grand Théogoniste à la bataille de Hel Fenn, en Sylvanie, contre les vampires de Mannfred von Carstein.
Apparence : Tabard noir. Leur symbole est une croix d'argent ancrée au pied fiché.
Localisation : Leur base est (était?) à Altdorf.

Chevaliers du Marteau

Les chevaliers du marteau ont combattu les ennemis de l'Eglise Sigmarite pendant plus de 200 ans, leur chapitre et leur charte leur ayant été donné par Magnus le Pieux lui-même. La piété des chevaliers du Marteau est irréprochable, et les cultistes et les démagogues ont appris à craindre les guerriers au crane rasé, avec leurs armures brillantes et leurs terrifiantes prouesses martiales. Ils sont au moins 100, dirigés par le Grand Maître Aldred Treitszaur.
Missions : Combattre toute menace contre l'Empire, des Orcs aux envahisseurs chaotiques.
Apparence : Armurés d'acier bruni, et portant des marteaux mortels en l'honneur de Sigmar, ils ont la tête rasée. Les couleurs de l'ordre sont le noir et le blanc.
Localisation : Forteresse de Grenzburg, dans le sud-est de l'Ostland, sur la frontière avec le Kislev.

Remarque : selon certaines sources, ces chevaliers peuvent être appelé « Chevaliers du marteau d'argent ». Le texte ensuite est le même. Étant donné que l'ordre du Marteau d'Argent est déjà l'ancien nom des répurgateurs et le nom actuel d'un ordre de prêtres de Sigmar, se limiter à « Chevaliers du Marteau » semble une bonne idée.

Ordre des Marteaux de Sigmar

L'Ordre des Marteaux de Sigmar fut fondé en Altdorf peu après la destruction de la cité de Mordheim (en l'an 2000). Les diacres zélés de Sigmar encouragèrent les fils des nobles locaux à rejoindre l’ordre naissant. Une fois les effectifs suffisants, les diacres envoyèrent les chevaliers dans les ruines pour y restaurer l’ordre et secourir la foi et les fidèles. Les templiers de cet ordre sont toujours là où les convictions vacillent, et là où les crânes des hérétiques attendent un coup de marteau, leur arme emblématique et le symbole de leur foi en Sigmar.
Localisation : fondé à Altdorf.
Mission : combattre les ennemis du culte.
Apparence : Utilisation du marteau de guerre.

Remarque : Sans correction, le site internet Games Workshop titrait « L'Ordre des Marteaux de Sigmar » et le texte commençait par « L'Ordre du Marteau de Sigmar », au singulier. Les deux ordres précédents sont donc peut-être le même. En effet,  l'ordre a pu être fondé à Altdorf dans le but spécifique de raser Mordheim, avant de disparaître faute de but clair. Sous l'impulsion de l'Empereur Magnus, un nouvel ordre réapparaît 3 siècles plus tard, dans un nouveau château. Cela expliquerait les similitudes de but et d'apparence.

Chevaliers de la comète à deux queues

Les membres de cet ordre quasi-monacal habitent au sommet des montagnes et sont extrêmement dévots. Ils croient que Sigmar et la comète ne font qu'un et que leur dieu scrute depuis les cieux les terres de l 'Empire afin de trouver des guerriers digne de le rejoindre dans son royaume céleste. Les membres de cet ordre combattent avec une férocité indescriptible et ne craignent pas la mort.
Localisation : Leurs monastères sont en altitude, dans les Montagnes du Bord du Monde et dans les Monts du Milieu.
Apparence : Les chevaliers de cet ordre proclament fièrement leur allégeance en portant sur un bouclier à champ bleu la comète à deux queues, le symbole de Sigmar. Les couleurs de l'ordre sont logiquement le bleu, le orange et le jaune. Arme étrange et dévastatrice utilisée par les plus fanatiques des chevaliers de l’Orbe à Deux Queues, le fléau comète est constitué de deux boules de fer creuses attachées à un manche par une longue chaîne, sur le principe d’un fléau classique. Les boules sont remplies de poix ou d’huile et enflammées. Les flammes et l’huile se déversent alors par les trous faits dans le métal. Les chevaliers de la comète à Deux Queues chargent au combat en brandissant cette arme au-dessus de la tête, ce qui donne l’impression que tournent autour d’eux deux comètes embrasées.

Ordres regroupant des adorateurs de Sigmar

Les Chasseurs de Sigmar

Les Chasseurs de Sigmar sont un ordre plutôt récent dont l’objectif est de traquer et détruire les poches de résistance chaotique dans la Drakwald. Il fut fondé par Jerik Wildorn après la Tempête du Chaos, en réponse à la présence accrue d’hommes-bêtes et d’autres abominations dans les bois profonds du nord de l’Empire. Jerik est un pisteur et un forestier hors pair qui a enseigné son savoir aux autres chevaliers-chasseurs. Ils escortent souvent les marchands qui voyagent en ces terres de danger, mais ils passent le plus clair de leur temps à éradiquer le mal qui se tapit au fond des bois. Leur stratégie consiste à frapper fort avant que des bandes ne se rassemblent et ne forment une véritable armée. Leurs attaques préventives ont en tout cas sauvé du pillage un certain nombre de villages isolés.
Localisation : Forêt de la Drakwald
Mission : Traquer et détruire les guerriers du chaos restants dans la Drakwald après l'invasion.
Apparence : Les chevaliers-chasseurs passent de longues périodes dans des lieux sauvages, ils doivent donc pourvoir à leur pitance et transporter tout l’équipement dont ils ont besoin. Ils ne savent en effet jamais à l’avance si la traque sera longue ou ardue. Sales et malodorants, les Chasseurs de Sigmar ne sont pas les chevaliers les plus glamour et en groupe, on les confond souvent avec des chevaliers mercenaires. Pourtant, leur combat incessant contre les séides du Chaos est indispensable et il n’est pas rare que la population locale leur offre le gîte et le couvert en remerciement de leur peine.

La Reiksguard

Fondée durant le règne du Wilhelm, premier Empereur de la lignée des princes d’Altdorf, la Reiksguard recrute parmi les premiers-nés de la haute noblesse. En réalité, il a été formé à partir de la Reiklandguard, qui servait de garde du corps au Comte Électeur du Reikland depuis au moins 2304. Contrairement aux autres ordres, la Reiksguard combat aussi bien à pied qu’à cheval. Dans tous les cas, son équipement est d’une excellente facture. Ses membres sont protégés par des armures de plaques polies et brillantes, et arborent des panaches aux couleurs de l’Empereur Karl Franz.
Les Chevaliers de la Reiksguard sont l’élite des troupes impériales et forment la garde prétorienne de Karl Franz. Beaucoup des Maîtres de l’ordre ont servi en tant que ses gardes du corps personnels, aussi bien à la guerre qu’en temps de paix. Par tradition, le Grand Maître de la Reiksguard porte également le titre de Reiksmarshall, ce qui fait qu’il ne répond qu’à l’empereur en personne en matière de guerre.
Au combat, la Reiksguard forme des régiments imposants afin d’impressionner l’ennemi par ses rangs de guerriers en armures resplendissantes coiffés de plumets rouges et blancs. L’histoire impériale est jalonnée de batailles remportées par une charge décisive ou par un dernier carré héroïque des Chevaliers de la Reiksguard. En dépit de son influence, l’ordre a toujours su rester apolitique, loyal avant tout à l’empereur régnant. Par le passé, cette conduite l’a souvent placé en désaccord avec des ordres moins intransigeants.
Mission : Protéger l'Empereur.
Localisation : La commanderie est dans la capitale impériale, Altdorf, mais l'ordre maintient des forteresses et casernes dans tous l'Empire, pour les déplacements de l'Empereur. Château Reiksguard, ou Gardereik, n'est pas un château de la Reiksguard.
Apparence : Les couleurs de l'ordre sont celle de l'Empereur, actuellement le rouge et le blanc. Les symboles les plus courants sur les boucliers et bannières sont les lauriers, croix, cranes couronnés et les initiales de l'Empereur (KF). A cheval, les chevaliers utilisent des lances de cavalerie, mais ils combattent aussi à pied: ils utilisent alors des épées et des boucliers, ou des armes d'hast. Les cimiers extravagants sont courants sur les casques et ils varient d'un escadron à l'autre.
Organisation : Par tradition, le Grand Maître de la Reiksguard porte également le titre de Reiksmarshall, ce qui fait qu’il ne répond qu’à l’empereur en personne en matière de guerre. Les officiers de l'ordre, comme Hans Zintler, sont appelés Reikscapitain. En plus d'une compagnie d'archers, l'ordre est divisé en escadrons, dont :
Le Cercle intérieur : 3 ordres de la Reiksguard, soit une vingtaine de chevaliers.
Les chevaliers du marteau : idem
les chevaliers du saint griffon : idem
Le Faucon de Wurtbad : Il s'agit de l'escadron personnel du Comte Électeur du Stirland actuel, Alberich Haupt-Andersen.

Remarque : dans la première version du Jeu de rôle, qui sert de source, on ne parle que de la Garde Impériale, qui n'est nommé Reiksguard que dans les versions suivantes.

Ordre des Chevaliers Panthères

Fondé au milieu du XVIe siècle, l'ordre des Chevaliers Panthères a servi de troupe d'élite dans le Middenland. Étant donné son rang il comptait parmi les ordres de chevalerie les plus respectés de tout l'Empire, du moins jusqu'à ce jour. Dès le départ,les Chevaliers Panthères formaient une force efficace, envoyée pour combattre lors des Croisades contre l'Arabie aux XVIe et XVIIe siècles, et pour aider à déloger les troupes du sultan qui occupaient l'Estalie. À plusieurs reprises, ils prouvèrent leur valeur, ayant à leur actif plus de victoires que de défaites. Quand ils furent appelés dans le Vieux Monde, ils ramenèrent avec eux un animal fantastique qu'ils utilisent aujourd'hui encore comme mascotte: la panthère.
Une fois les croisades terminées, les Chevaliers Panthères s'installèrent comme escorte personnelle du Graf de Middenheim. En tant que sigmarites. ils furent immédiatement confrontés à une compétition forcenée de la part des Chevaliers du Loup Blanc, ulricains convaincus et stricts, ainsi que des middenmarschalls aux ordres du graf. En tant qu'organisation, ils sont régulièrement entrés en conflit avec d'autres factions militaires. Pour réduire les tensions, le graf replaça leur base d'opérations à Carroburg, mais il conserva le chapitre de l'ordre à Middenheim pour servir directement à la défense de la cité.
Au fil des siècles, les Chevaliers Panthères ont maintes fois prouvé qu'ils étaient de nobles guerriers voués à la préservation de l'Empire et de ses idéaux. Naturellement, un tel pouvoir s'accompagne d'une richesse et d'un prestige considérables, des aspects que les Chevaliers panthères trouvaient tout à fait à leur goût. Quand les affaires politiques prirent une importance primordiale dans cet ordre, la corruption s'ensuivit, ce qui le rendit vulnérable aux infiltrations de cultistes du Chaos. Quand leur corruption fut découverte par une secte de répurgateurs, la honte et la suspicion s'abattirent sur les Chevaliers Panthères, et ils y sont encore confrontés aujourd'hui.
Les Chevaliers sont tombés dans une telle disgrâce à cause du récent scandale qu'ils surcompensent en se transformant en traqueurs fanatiques de Mutants et d'hommes-bêtes. Ils ont un côté extrémiste, désireux à faire régner la pureté raciale au sein de l'Empire, et massacrant tous ceux qu'ils soupçonnent de corruption.
Boris Todbringer a fini par se fier aux Chevaliers Panthères pour qu'ils l'aident dans sa vendetta permanente contre le Seigneur des Bêtes Khazrak le Borgne. Mais bien que des détachements de Chevaliers combattent au sein et autour de la Drakwald, il n'est pas rare que les Chevaliers Panthères se mettent au service d'un ou plusieurs répurgateurs pour traquer et capturer un Mutant particulièrement insaisissable. En fait, les répurgateurs utilisèrent les Chevaliers Panthères lors d'un assaut mal préparé contre Luthor Huss, qu'ils croyaient être un Mutant et un hérétique à l'époque.
Pour être accepté au sein de l'ordre, un écuyer doit traquer et tuer à lui seul un grand félin des forêts, dont il placera la peau sous sa selle quand il sera adoubé. Par la suite, le Chevalier Panthère répartit son emploi du temps entre son service envers le graf et les quêtes privées destinées à anéantir les sbires du Chaos où qu'ils soient.
A Talabheim, la présence de cet ordre ne date pas d’hier, même si sa loyauté va avant tout à Middenheim, qui le finance largement. On dit que l’annexe de l’ordre à l’œil de la Forêt est la deuxième en importance de tout l’Empire. Ces Chevaliers sont considérés avec grande suspicion et beaucoup estiment que leur présence ne sert qu’à permettre à Middenheim d’étendre son influence où elle n’est pas la bienvenue.
Bien que les croisades contre l’Arabie soient terminées depuis longtemps, les Chevaliers Panthères continuent de temps à autre de partir en guerre contre les seigneurs despotiques de ces terres. Un tel fanatisme n’est pas rare au sein des ordres, même si la plupart du temps, l’ennemi faisant l’objet de l’ire des chevaliers est plus proche géographiquement. Au cours du siècle dernier, deux décrets impériaux ont ordonné aux Chevaliers Panthères de cesser ces activités belliqueuses envers l’Arabie, mais ils ont été à chaque fois révoqués, la cour impériale préférant s’aliéner une nation étrangère lointaine plutôt qu’un ordre influent et puissant militairement : avec les Templiers du Loup Blanc, ils réunissent plus de chevaliers que tous les autres ordres assemblés.
Missions : Protéger le Graf de Middenheim et sa famille. Montrer son pouvoir dans tout l'Empire. Traquer les hommes-bêtes et les mutants.
Apparence : Comme pour la plupart des ordres, l'équipement des chevaliers Panthères est de nature traditionnelle. Ainsi se rendent-ils à la bataille protégés par une armure de plates complète (aux couleurs argent et or, alors que le caparaçon est bleu et or) et munis d'une lance comme arme de prédilection. Aux croisades contre l’Arabie, les guerriers ramenèrent de magnifiques peaux de léopards et de panthères dont ils parèrent leurs armures. Les chevaliers de cet ordre continuent de nos jours à décorer leurs cuirasses des fourrures exotiques qu’ils arrivent à obtenir. Leurs heaumes sont surmontés d'une tête d'homme-bête, il s'agit là d'un changement par rapport au grand félin tacheté qu'ils portaient autrefois, ce qui n'empêche pas certains de conserver ce motif précis sur leur tapis de selle. Leurs boucliers portent une panthère tachetée, l’emblème de l’ordre. Les chevaliers panthères qui montent des demigriffons caparaçonnés à la guerre portent parfois de lourdes hallebardes de cavalerie appellées demi-griffes, alors que des chevaliers plus traditionnels continuent à porter des lances de cavalerie. La panthère symbolise à la fois le courage, la noblesse, et la force.
Localisation : La plus grande partie de l'ordre et son Grand Maître est à Middenheim, bien que la base d'opération principale soit à Carroburg. Ils possèdent aussi une commanderie à Talabheim et sont en garnison dans des châteaux du Middenland, en particulier au Middenstag. On peut les trouver dans tout l'Empire.
Serment des Chevaliers Panthères :
Je, [nom], jure devant Sigmar et devant Ulric, et avec le témoignage des personnes réunies ici, de servir l'ancien et noble Ordre des Chevaliers Panthère sincèrement et fidèlement jusqu'à la mort, tout en observant les lois de l'Ordre :
- De servir et de protéger le Graf Boris Tödbringer, sa famille, ses successeurs légitimes et ses officiers attitrés, au péril de ma vie ;
- D'être entièrement et aveuglement au service de mes supérieur dans l'Ordre et de tous ceux qu'ils pourront me désigner ;
- De ne jamais tolérer l'existence de toute personne ou chose portant la marque du Chaos tant que le moindre souffle de vie habite mon corps.
L'Ordre a désormais mon serment que seule la mort peut briser. Que tous ceux ici présents en soient témoins.

Ordre du Jaguar
Cette ordre est un jumeau de l'ordre des Chevaliers Panthères.


Dernière édition par Oleg von Raukov le Jeu 10 Nov 2016 - 0:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oleg von Raukov
Comte Électeur de l'Ostland
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 24
Date d'inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Ordres de Chevalerie   Dim 30 Oct 2016 - 19:02

Ordres séculiers


Ces ordres ne sont pas classables par religion, soit parce qu'on ignore quel dieu ils adorent particulièrement, soit parce que la religion n'est pas un critère important pour le recrutement (tant qu'elle est légale).

Chevaliers du soleil vengeur

White Dwarf 389
LA L'Empire v8
Histoire : Bien qu'ils aient été fondés durant les Guerres Vampires, les chevaliers du soleil vengeur furent un ordre relativement inconnu pendant plusieurs siècles. Ce fut pendant la bataille du col des Goules, quand un petit cadre de chevaliers demigriffon de l'ordre brisa à lui seul l'arrière d'une armée d'orques et gobelins, qu'ils se firent un nom par leur mérite.
Les chevaliers du soleil vengeur se sont illustrés pour la première fois lors de la bataille du col des Goules. Cette vallée traîtresse était infestée de peux-vertes, ce qui rendait impraticable l'accès aux principauté frontalières. Ainsi le comte Ruprecht de Nuln envoya-t-il les chevaliers y dégager un passage. Les peaux-vertes affluaient et il ne fallut pas longtemps avant que les orques belliqueux et les rusés gobelins de la nuit enlisent les forces de l'Empire dans une guerre d'attrition. Les chevaliers ne pouvaient utiliser leur plein potentiel et la bataille virait au désastre. Tandis que l'artillerie grondait au-dessus de lui, l'ordre du Soleil Vengeur se risqua à envoyer son cadre de chevaliers demigriffons. Ils  conduisirent leurs montures sur les bords de la vallée, puis percutèrent le flanc de la horde de peaux-vertes. Les demigriffons firent alors un tel carnage qu'ils sortirent l'armée impériale de l'impasse et lui apportèrent la victoire.
A la suite de cette victoire épique, le grand maître de l'ordre déclara que tous ses chevaliers devaient monter de telles bêtes. Par conséquent, ils forment un ordre relativement petit, car peu de chevaliers survivent à leur première rencontre avec un demigriffon sauvage, mais ceux qui le font sont parmi les meilleurs chevaliers de l'Empire.
Localisation : Bien que fondés à Altdorf, les chevaliers du soleil vengeur ont depuis déménagé leur chapitre principal à Bögenhafen, au cœur de la Reikwald, où des nichés de demigriffons résident.
Les boucliers de l'ordre portent des symboles stylisés du soleil, en rappel de leur fondation pendant les guerres vampires, quand ils croyaient que les mort-vivants se cachaient de ces signes.
Apparence : Les chevaliers du soleil vengeur portent des heaumes dorés qui correspondent au doré brillant du soleil, tous comme leurs crêtes dorées stylisées. Les bannières et fanions de l'ordre montrent des soleils vengeurs et de vaillants chevaliers, en description du triomphe impérial contre les créatures de la nuit pendant les Guerres Vampires.


Chevaliers de la Flèche

WD 389
Localisation : Les Chevaliers de la Flèche n'ont pas de Chapitre dans une seule cité impériale, car ils préfèrent vivre et s’entraîner dans des chalets fortifiées au cœur de la Reikwald.
Missions : L'ordre à des liens serrés avec le collège de magie d'Ambre, dont les sorciers domptent les bêtes féroces pour eux en échange de leur soutien militaire.
Apparence : Les chevaliers de la Flèche portent la rune de l'ordre d'Ambre (la flèche) sur leurs fanions, boucliers et armures, pour honorer leurs vœux de loyauté.



Chevaliers du Lion d'or

WD 389
Site internet GW France, décembre 2007
Histoire: Cet ordre séculaire a été fondé lors des croisades contre l’Arabie. Un groupe de chevaliers s’était réfugié dans un village du désert après que leur armée eut été décimée lors d’une grande bataille.
Alors qu’ils désespéraient l’un d’eux, Erich von Strommer, décida de leur redonner courage en accomplissant un haut fait d’armes. Afin de leur prouver que leur cause était juste, il partit en promettant de ramener la tête d’un lion, déclarant que s’il réussissait dans sa quête, ce serait alors un signe favorable de Sigmar. Il revint finalement au bout de plusieurs jours, délirant de fièvre, mais tenant contre lui la tête d’un énorme félin.
Voyant cela, ses camarades reprirent courage et en l’honneur de leur compagnon, adoptèrent le nom de Chevaliers du Lion d’Or. Ils s’enfoncèrent dans le désert et finirent par rencontrer une armée alliée et depuis, l’Ordre du Lion d’Or sert loyalement l’Empire et ses armées.
Apparence : Les chevaliers du lion d'or ornent leurs bannières et boucliers avec des lions rugissants, et leur casque et les protections de cou de leurs montures sont typiquement dorés pour représenter la crinière d'un lion.



L'Ordre de l'Ours Noir

site internet GW France, décembre 2007
Cet ordre rassemble sans nul doute les chevaliers parmi les plus tapageurs et les plus indisciplinés de tout l’Empire.
Lors des rares fois où ils n’ont personne à affronter, ils organisent joutes et tournois afin de dépenser leur intarissable énergie (la pratique de la course au halfling leur a cependant été interdite par décret depuis 2402). Ces lices mettent à l’épreuve tous les talents chevaleresques que se doit de posséder selon eux un guerrier, ceci incluant escrime, équitation et beuveries. L’origine du nom de l’ordre est source de débats. La version officielle, appuyée par les chevaliers eux-mêmes, parle d’un chevalier sans le sou mais d’une grande noblesse, qui sauva un jour une jeune pucelle en affrontant un ours à mains nues. Afin de le remercier la jeune fille, qui s’avéra être une riche héritière, lui fit une généreuse donation que le chevalier mit à profit afin de fonder l’ordre et lui donner une demeure en Averheim. D’autres prétendent que cet argent fut donné par la jeune femme en échange de la sauvegarde des sa virginité lorsqu’elle vit le chevalier s’approcher, aussi hirsute que l’ours qu’il venait de vaincre. Toujours est-il qu’en mémoire de cet acte de courage, les tournois organisés par les Chevaliers de l’Ours Noir débutent par un combat à mains nues entre leur Grand Maître et un ours, ceci expliquant d’ailleurs les changements fréquents de personnes dans la hiérarchie de l’ordre. Une fois encore, des esprits chagrins s’amusent à propager d’odieuses rumeurs sur les origines du nom de l’ordre, appuyant sur le fait que la Taverne de l’Ours Noir en Averheim est un lieu de dilettantisme très prisé de ses chevaliers.
Localisation : Les Chevaliers de l’Ours Noir possèdent une forteresse aux frontières de l’Averland, ainsi qu’une commanderie en Averheim même. La proximité des terres hantées de Sylvanie et des Montagnes du Bord du Monde infestées de peaux-vertes donne l’occasion aux chevaliers de prouver sans cesse leurs talents guerriers.


L'Ordre de l'Épée Brisée

site internet GW France, décembre 2007
LA L'Empire v8
Uniform and Heraldry of the Empire
L'Ordre de l’Épée Brisée est ainsi nommé en hommage à Dott Barthos, lequel commandait des chevaliers mercenaires rassemblés pour traquer une bande d’hommes-bêtes du Chaos. Cette dernière avait, durant des mois, terrorisé la région et pillé plusieurs fermes. Leur plus sanglant raid vit trois familles massacrées, une jeune fille enlevée et trois vaches mutilées. Quelque chose devait être fait pour les arrêter.
C’est ainsi que Dott Barthos et ses chevaliers traquèrent les rejetons du Chaos jusque dans la forêt. Un terrible combat s’ensuivit et Dott Barthos engagea Sizlak Vil-sabot, le chef de la harde. Il fut grièvement blessé, mais dans un dernier coup emplit de haine et de rage, il fendit le crâne du chef homme-bête. Son épée se brisa sous la violence du choc, mais cela ne l’empêcha pas de poursuivre de son ire les ennemis restants. Le tumulte de la bataille finit par s’apaiser, et Dott Barthos succomba à ses blessures. Mais il serrait toujours dans son poing le tronçon de son arme.
Les chevaliers survivants formèrent l’Ordre de l’Épée Brisée et jurèrent de pourchasser le mal et de protéger les citoyens de l’Empire. Le crâne de Sizlak Vil-sabot et les fragments de l’épée de Dott Barthos trônent toujours dans la grande salle de la commanderie de l’Ordre.
Localisation : Les Chevaliers de l’Épée Brisée se sont formés dans le sillage de l'invasion de Gorbad Griff eud'fer (celle qui a détruit le Sölland). Constitué de nobles des provinces dévastées (Averland, Sölland, Wissenland), l'ordre reste une puissance militaire et politique bien qu'il n'ai que peu de membres.
Apparence : Les Chevaliers de l’Épée Brisée portent une armure extrêmement polie. Plumes, écharpes et manteaux sont rouges et bleus.


Les Chevaliers Carmins

Site internet GW France, 2007.
Fondé par le riche dilettante Frederici Tolscano in 2310, l'Ordre Carmins est une bande de Chevaliers flamboyants et arrogants. Ce n'est guère étonnant puisque ses membres sont exclusivement de riches privilégiés. Pourtant, la fortune n’est pas suffisante pour être admis au sein de l’ordre, lequel a des règles de recrutement très strictes. Les Chevaliers Carmins sont des individus politiquement influents qui peuvent choisir les campagnes auxquelles ils veulent, ou non, prendre part. Leur choix est souvent dirigé vers celles qui présentent le moins de risques et offrent le plus de gloire potentielle. Chaque membre de l’ordre possède une armure laquée rouge vif dont le casque est surmonté d’un cimier tricolore vert, blanc, rouge. La laque appliquée sur l’armure s’écaille aisément durant les combats et requiert de fréquentes applications pour maintenir une apparence rutilante. Les Chevaliers Carmins répugnent à employer le bouclier, considéré comme un instrument défensif de la plèbe, ils préfèrent recourir à une technique secrète de combat à deux épées. L’une d’elles sert à parer, tandis que l’autre assène des coups mortels. En dépit de leur intolérance, les Chevaliers Carmins sont les bienvenus sur tous les champs de bataille car leur science de l’épée est inégalée. Si le Général parvient à supporter leurs récits peu modestes d’après le combat, les Chevaliers sont un atout important pour toute armée de l’Empire.

Chevaliers de l'ordre du Glaive d'Ébène
LA l'Empire v8
Massacrés en 2508 par le grand dragon volcanique Malathrax dans la forêt de la Reikwald (Reikland). On ignore s'il y a des survivants.

L'Ordre de la Lame Étincelante
LA l'Empire v8
L'Ordre de la Lame Étincelante manie des lances, armures rutilantes. Savastius Belmort est un membre de l'ordre.

Chevaliers de la Serre Étincelante
LA l'Empire v8
Ces chevaliers sont monté sur un monstre particulier, le bec-rasoir.

Chevaliers de la Montagne Argentée
LA l'Empire v6
Localisation : Un ou le chapitre de l'ordre est dans le Hochland, à quelques jours de Hergig.

Ordre du Sceptre de Fer
Roman Les Compagnies de Fer, de Chris Wraight
Ces chevaliers combattent pour le Hochland. Ils sont équipés de lances d'arçon et portent des armures sombres. Johann Kruger est un capitaine de l'ordre.

Osterknacht
Roman The Claws of Chaos, de Gavin Thorpe
Ordre de chevalerie de l'Ostermark, qui a prêté allégeance au Comte électeur.

Les Gryphites Royaux d'Altdorf
Le Sang de Sigmar
Ordre initialement composé d'une douzaine de chevaliers demi-griffon avec lance de cavalerie. Ils participent à la croisade de Volkmar en Sylvanie.

Les Boucliers Rouges
Jeu de rôle Warhammer v2 : Terreur à Talabheim
Cet ordre de chevalerie est la garde du corps du comte électeur Feuerbach et le suit partout.

Ordre du Taureau de l'Ostland
site internet GW France janvier 2008
Cet ordre est dirigé par un cousin du comte électeur de l'Ostland, le Marshall Leopold von Raukov.

Ordre de l'Épée de Lumière

site internet GW France 2007
La fondation de l'Ordre il y a plusieurs siècles se fit sous de terribles auspices, dans le sang et la guerre. Tout débuta avec l'accusation portée sur Hernst Bekkelund, successeur du Grand Maître des Chevaliers du Soleil. Hernst fut accusé d'avoir empoisonné son seigneur, qui vivait encore les dernières heures d'une longue et lente agonie. Tout cela n'était que mensonges tissés par des opposants souhaitant barrer la route de son accession annoncée au statut suprême de maître de l'Ordre. Les conséquences furent dramatiques et cette terrible machination scinda l'Ordre en deux, avec d'un côté les partisans de Hernst, et de l'autre, ses farouches détracteurs. La forteresse des chevaliers se transforma en champ de bataille dès lors que l'on voulut emprisonner l'accusé, et nombre de chevaliers perdirent la vie dans l'affrontement qui s'ensuivit.
Hernst Bekkelund et ses fidèles prirent la fuite et se réfugièrent auprès du Comte Electeur de l'Ostermark, qui après avoir entendu leur histoire, décida de leur donner refuge. L'humiliation pour l'Ordre du Soleil était terrible, d'autant plus que le traître n'était pas parti les mains vides, mais avait emporté l'Epée de Lumière, un des artefacts les plus sacrés en possession de l'Ordre.
Le Comte Electeur diligenta une commission d'enquête patronnée par les instances des Collèges de Magie d'Altdorf, qui fit la lumière sur la terrible machination qui s'était tramée au sein de l'Ordre. Hernst Bekkelund fut disculpé de toutes les accusations contre lui. Il décida cependant de ne pas retourner au sein de l'Ordre du Soleil, pour ne pas avoir à côtoyer ceux qui s'étaient ligués avec ses opposants. Au lieu de cela, il fonda avec ses fidèles son propre ordre de chevalerie, auquel il donna le nom de l'épée sacrée en sa possession, et il s'installa dans un château abandonné, offert par la province de l'Ostermark. L'ordre se développa, mais resta une organisation militaire mineure au sein des impressionnantes forces de l'Empire, même s'il rendit de multiples services par le passé en défendant la province des incursions venant des Montagnes du Bord du Monde.
Localisation : Ostermark.
Artefact : L'Epée de Lumière est une longue épée bâtarde, gravée de fines runes naines, dont les entrelacs recouvrent toute la lame. C'est également, et surtout, un artefact des temps anciens, un objet puissant, forgé par le Seigneur des Runes Alaric le Fou, et offert à l'un des plus grands guerriers de l'Empire, comme les Crocs Runiques furent offerts aux dirigeants politiques.
Cette épée fut transmise de  génération en génération à des guerriers dignes de la porter au combat, et finit par rejoindre l'Ordre des Chevaliers du Soleil, qui prirent grand soin de cet héritage.
En terme de règles,  cette épée magique ajoute +1 en CC, en F et en A.
Membres : Sebastian Keitz , Grand Maître de l'Ordre des Chevaliers de la Lumière : il porte une épée magique.
Ruppert Vandelstadt, Grande Bannière de l'Ordre des Chevaliers de la Lumière : la grande bannière de l'ordre est magique (étendard d'acier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ordres de Chevalerie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ordres de Chevalerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» IX - Les Ordres de Chevalerie Alliés Aristotéliciens
» Les Ordres de Chevalerie !
» Couleurs des uniformes des ordres de chevalerie
» Ordres de Chevalerie
» [Background/Officiel] Ordre de chevalerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Conseil Impérial :: Notre chère terre : L'Empire :: La Bibliothèque Impériale :: L'Empire en général...-
Sauter vers: