Le Conseil Impérial

Forum des joueurs de l'Empire à Warhammer Battle, 9e Âge, Age of Sigmar et même Kings of War !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [9e Âge 1.3] La croisade des endives (Bretonnie vs Empire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MagnanXXIII
Reiksmarshall
Reiksmarshall
avatar

Nombre de messages : 2065
Age : 23
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 22/01/2013

MessageSujet: [9e Âge 1.3] La croisade des endives (Bretonnie vs Empire)   Lun 21 Aoû 2017 - 1:41

Salutations,

En Bretonnie il y a des gueux, beaucoup même. On va donc voir leur efficacité sur le champ de bataille face aux chevaliers impériaux (qui d'après les rumeurs bretonniennes valent autant que les gueux, on se battra donc à armes égales).  

Le seigneur Guy de Brandecouille des marches de Couronne a donc imaginé un stratagème pour envahir l'Empire, il a dit à ses gueux qu'une relique sacrée de Taal se trouverai à Altdorf. Cette relique permettrait de faire pousser des endives deux fois plus vite. Galvanisé par une telle nouvelle qui changera certainement la vie des paysans, une véritable horde de gueux fanatisés déferlent sur l'Empire pour s'emparer de la précieuse relique. La dévotion des apôtres de la relique aux endives fini même par atteindre les paysans impériaux qui les rejoignirent.

C'est devant une situation complètement incontrôlable que les généraux impériaux se réunirent à Altdorf pour demander l'aide de l'empereur Karl Franz. Ce dernier pensa d'abord à une bonne blague, mais quand il se rendit sur place il ne cru pas ses yeux en voyant un horizon couvert de gueux enragés criant frénétiquement "Nos Endives ! Nos Endives !". Pour contrer une telle menace qui risquait de gueutiser l'empire (pire que anéantissement), Karl Franz prit la lourde décision d'envoyer l'élite du Reikland, les chevaliers de l'ordre du griffon, la Reiksguard et un tank à vapeur.

Je joue donc la Bretonnie (Royaume d'Equitaine), mon adversaire Ludwig joue l'Empire (Empire de Sonnstahl).

Déploiement côté Bretonnie

De gauche à droite:
-3 chevaliers du Graal
-5 chevaliers errants
-15 brigands
-5 sergents montés
-20 hommes d'armes
-50 hommes d'armes avec duc (Guy de Brandecouille), châtelain et reliquaire
-15 brigands
-50 hommes d'armes avec duc (Jacques de Fortevipère), châtelain et reliquaire
-20 hommes d'armes
-deux trébuchets à l'arrière

Déploiement côté Impérial

De gauche à droite:
- 5 chevaliers du cercle intérieur
- 3 demigriffons
- 5 chevaliers du cercle intérieur
- 9 chevaliers du cercle intérieur avec sorcier de la divination (cieux) niveau 3, grand maître (Karl Franz) et capitaine porteur de la grande bannière
- Tank à vapeur
- 3 demigriffons
- 5 chevaliers du cercle intérieur avec armes lourdes
- grand maître sur demigriffon (Theodore Bruckner)
- 1 canon et 1 mortier à l'arrière


Avancée impériale


Voyant autant de cibles à exploser, les servants du mortier se précipitent à installer la pièce d'artillerie mais oublient d'apporter la poudre à canon (incident de tir double 1), les servants rentrent donc à Altdorf pour récupérer la poudre (le mortier devient inutilisable durant toute la partie).
Pendant ce temps, le commandant du tank à vapeur commence à faire monter la pression de sa chaudière à vapeur, mais, visiblement bourré, il se trompe de commande et le tank à vapeur est projeté brusquement vers l'avant de deux misérables mètres avant de s'arrêter (double 1 sur le mouvement aléatoire).



Les bretonniens commandés par les seigneurs à pied Guy de Brandecouille et Jacques de Fortevipère se préparent à recevoir les charges de cavalerie en hurlant leur fameux cri de guerre "Nos Endives ! Nos Endives !"


Les chevaliers d'altdorf à épées longues massacrent les archers brigands et enchainent sur les sergents montés sur le flanc bretonnien. Mais un petit groupe de trois chevaliers du Graal (qui étaient juste venu pour se moquer des gueux à la base) menace les chevaliers impériaux. Cinq chevaliers errants, pris d'un incroyable courage, pensent qu'il vaut mieux rester en arrière plutôt que de risquer leur vie pour des endives.


Les chevaliers demigriffons chargent les 20 lanciers paysans sur le flanc droit bretonnien, le massacre est total mais les gueux pensent aux endives et tiennent la position.


Mais pas pour longtemps...


Le flanc gauche est aussi enfoncé, après un rapide combat, les chevaliers d'Altdorf battent les sergents montés et les chevaliers du Graal grâce à l'intervention du grand maître Theodore Bruckner sur son demigriffon.


La bataille est mal partie pour les bretonniens qui se font enfoncer les flancs sans réaction des gros packs de paysans au centre (leur placement ne leur donne pas le champ de vision sur les demigriffons pour intervenir...)


Un pack d'Hommes d'armes tente de se retourner pour intercepter les demigriffon, mais le tank à vapeur qui s'est arrêté à 1 ps d'eux et la position de l'autre pack de paysans empêche la charge.


Gros massacre de tous les côtés, les demigriffons au dos d'un pack, la cavalerie impériale et le tank à vapeur chargent. La croisade aux Endives est terminée pour les paysans.


Victoire totale de l'Empire !
Le seigneur Guy de Brandecouille ne teindra aucun commentaire constructif sur cette honteuse défaite à part "Au Chaos les Endives !"

Conclusion:
Il aurait fallu, je pense, un peu de magie (j'ai jamais aimé la magie V8, vivement que la magie T9A v2 sorte) et avoir réfléchi une minute aux lignes de vue (mais j'étais très très rouillé) et ça se serait mieux passé. Mais ce qui m'a dérangé c'est le fait que même un régiment de lancier n'a rien pu faire contre les demigriffons (une blessure au mieux sur les deux tours avec 15 attaques coup fatal et perforant contre la cavalerie). Des flancs tenus avec juste 20 gueux n'étaient pas non plus une bonne idée...

L'artillerie s'est révélée plutôt inutile, entre les incidents et les jets pour toucher ratés... autant dire qu'ils n'étaient pas là

Le scénario était assez sympa, c'est une chasse aux unités. En gros on choisit 3 unités de l'ennemi et le but c'est de les détruire avant la fin du tour 6 tout en défendant les notre. C'est pour ça que j'ai reculé mes chevaliers errants aux début, c'était une unité cible de l'adversaire. Mais bon, vu le carnage pas vraiment besoin de détailler les objectifs Rolling Eyes

Voilà, une revanche suivra

_________________
«Apportez l'espoir aux gens en cette heure sombre et ne trahissez pas leur foi.»
Karl Franz

Pour l'Empire ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagnanXXIII
Reiksmarshall
Reiksmarshall
avatar

Nombre de messages : 2065
Age : 23
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 22/01/2013

MessageSujet: Re: [9e Âge 1.3] La croisade des endives (Bretonnie vs Empire)   Lun 21 Aoû 2017 - 19:24

Deuxième partie

Après avoir arrêté la croisade des endives, Karl Franz décide de mener une croisade punitive sur la Bretonnie. Les forces de cavalerie d'Altdorf s'enfoncent dans les Marches de Couronne. Alerté par cette intrusion, les seigneurs bretonniens de la frontière rassemblent à la hâte une armée pour repousser les impériaux.

L'armée bretonnienne est menée par le Comte Guillaume de la Tour d'Alsacie, il est rejoint par le chevalier de Sinople qui vient défendre la terre sacrée de Bretonnie et des chevaliers de la quête qui s'étaient aventurés dans la région.

Objectif du scénario: Le camp qui possède le plus d'unité dans le camp adverse à la fin du tour 6 gagne la partie.

Déploiement


Armée bretonnienne, de gauche à droite:
-5 chevaliers du Royaume
-30 Hommes d'arme avec lances
-50 Hommes d'arme avec lances, rejoint par un seigneur bretonnien (Francis de la Clairière) et un reliquaire.
-1 chevalier de Sinople
-10 chevaliers de la quête dirigé par un seigneur bretonnien (Le Comte Guillaume de la Tour) et d'une paladine porteuse de la grande bannière (Jeanne de Monfort).
-15 archers paysans (tirailleurs)
-15 archers paysans (tirailleurs)
-5 chevaliers du Royaume
-3 chevaliers du Graal

Armée Impériale, de gauche à droite:
- 5 chevaliers du cercle intérieur
- 3 demigriffons
- Tank à vapeur
- 9 chevaliers du cercle intérieur avec sorcier de la divination (cieux) niveau 3, grand maître (Karl Franz) et capitaine porteur de la grande bannière
- 3 demigriffons
- 5 chevaliers du cercle intérieur
- 5 chevaliers du cercle intérieur avec armes lourdes
- grand maître sur demigriffon (Theodore Bruckner)
- 1 canon et 1 mortier à l'arrière

Premier tour, avancée impériale
Les canons tonnent, le mortier rate sa cible et le boulet du grand canon est arrêté par la bénédiction de la Dame. Seule une balle de l'arquebuse à répétition du commandent du tank arrive à faire mouche sur un gueux qui n'avait rien demandé.


Avancée bretonnienne plutôt prudente


Deuxième tour impérial, les demigriffons chargent les hommes d'armes


Charge combinée des chevaliers du Royaume et du grand régiment d'homme d'arme. Le survivant demigriffon est mis en déroute


Sur le flanc droit, Theodore Bruckner sur son demigriffon passe derrière la tour en espérant prendre les bretonniens de flanc. Les chevaliers du Graal détruisent les chevaliers d'Altdorf avec armes lourdes.


Troisième tour impérial, les chevaliers impériaux arrivent à charger les chevaliers de la quête de face et de flanc. Un terrible massacre s'annonce au centre.
Sur le flanc gauche, le demigriffon en fuite a réussi à se rallier. 5 chevaliers de la Reiksguard tentent de prendre les chevaliers du royaume de flanc mais ces derniers prennent la fuite pour laisser place aux hommes d'arme avec leurs lances.



Le mortier impérial fait mouche et l'explosion tue une dizaine de paysans bretonniens.


Au centre, la charge des chevaliers impériaux a été fatale au fer de lance bretonnien, les chevaliers de la quête sont exterminés, le Comte Guillaume de la Tour et Jeanne de Monfort sont faits prisonniers.


Troisième tour bretonnien, le chevalier de sinople charge le tank à vapeur. Malgré son état immatériel, il perdra 1 pv face aux roues écrasantes du tank (une invu à 2+ éthérée ratée)


Les chevaliers du Royaume sur le flanc droits ont l'intension de libérer la paladine (ils s'en fichent du Comte), ils chargent avec rage le flanc de la chevalerie impériale qui perdra trois de ses hommes.


Quatrième tour impérial, les chevaliers de Karl Franz se retournent face aux chevaliers du Royaume.


Les chevaliers du Royaume se font battre et sont rattrapés dans leur fuite. La déroute des chevaliers provoque la panique chez les archers bretonniens qui prennent tous la fuite.


L'ex-chevalier demigriffon en fuite ainsi qu'un survivant de la Reiksguard (qui ont fini à eux deux le régiment des 30 hommes d'arme) regardent le champ de bataille de loin.


Au loin, Theodore Bruckner sur son demigriffon intercepte les chevaliers du Graal, les trois demigriffons restés en arrière chargent ce qui reste du pack d'hommes d'armes qui s'approchent dangereusement de l'artillerie impériale. Malgré le reliquaire, la ténacité et le seigneur avec toutes les règles du monde bretonnien pour garder le moral, les hommes d'armes prennent la fuite face aux monstres impériaux (ces derniers sautillants sur les cadavres des paysans pour s'amuser).


Côté bretonnien il ne reste plus que le chevalier de Sinople qui finit par disparaitre dans l’Éther après une charge des demigriffons qui viennent aider le tank à vapeur.


Une nouvelle fois: Victoire écrasante de l'Empire !

Après avoir essuyé plus de pertes que la dernière bataille, l'Empereur Karl Franz arrête ici sa campagne sur la bretonnie. Après avoir brulé et pillé quelques hameaux bretonniens, l’empereur retourne à Altdorf pour reconstituer son armée.
Le comte Comte Guillaume de la Tour et la paladine Jeanne de Monfort seront relâchés après le payement d'une forte rançon, cette dernière servira à la réparation du tank à vapeur et à l'achat impérial de 10 mètres carrés de territoire Marienburgeois afin d'étendre le Reikland.

Conclusion:
Une partie avec bien plus d'enjeux que la dernière fois. Mon erreur a été d'avancer un peu trop mes chevaliers de la quête au tour 2 ce qui a permis une charge fatale de la part de la cavalerie impériale. Après j'ai eu un peu de malchance sur les tests de commandement (les chevaliers du royaumes à gauche qui n'ont pas réussi à se rallier et les hommes d'armes qui fuient les demigriffons avec un Cd de 9 relançable silent )
Ces deux tests auraient pu changer le cours de la partie avec moins d'unités impériales dans le mon camp et plus d'unités bretonniennes dans le camp adverse (cf l'objectif du scénario). La joie de l'aléatoire Razz

Sinon, je haïs toujours autant les demigriffons. Donnez moi le nom du concepteur de cette bestiole qui a travaillé chez GW et je m'en vais lui envoyer une charge bretonnienne dans la face

On finit donc cette croisade des endives sur une belle partie. A la prochaine pour de nouvelles batailles dans le Vieux Monde

_________________
«Apportez l'espoir aux gens en cette heure sombre et ne trahissez pas leur foi.»
Karl Franz

Pour l'Empire ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darion Ardsword
Lancier
Lancier
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 25
Localisation : 37
Date d'inscription : 17/04/2016

MessageSujet: Re: [9e Âge 1.3] La croisade des endives (Bretonnie vs Empire)   Mar 22 Aoû 2017 - 0:41

Toujours un plaisir à lire ces rapports !

Ravi de voir un grand maître sur demi-griffon !

Je voyais vraiment pas la fig de forgeworld aussi.... imposante!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig Schwarzhelm
Champion de l'Empereur
Champion de l'Empereur
avatar

Nombre de messages : 1108
Age : 22
Localisation : Dans l'ombre de l'Empereur - (67)
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: [9e Âge 1.3] La croisade des endives (Bretonnie vs Empire)   Mar 22 Aoû 2017 - 12:50

Toujours un plaisir de jouer contre Magnan, et un régal de lire ses rapports

Magnan a écrit:
Sinon, je haïs toujours autant les demigriffons
Même avec leur 2+ d'armure actuelle je te rassure que tu n'es pas le seul

Darion a écrit:
Ravi de voir un grand maître sur demi-griffon !
Je voyais vraiment pas la fig de forgeworld aussi.... imposante!

Moi aussi, depuis le temps que je voulais en jouer un ! Et je t'avoue avoir aussi été surpris par son gabarit, il était de base sur un socle de char !


_________________
Je discute, tel un brave soldat ou je fais régner la justice !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [9e Âge 1.3] La croisade des endives (Bretonnie vs Empire)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[9e Âge 1.3] La croisade des endives (Bretonnie vs Empire)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Croisade écarlate
» La Croisade Ecarlate
» [1000pts - Partie amicale/collection] Louis IX en croisade !
» Grande Croisade + Empereur ?
» [DCA 2011] - Croisade Excalibur - Graal Templars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Conseil Impérial :: Notre chère terre : L'Empire :: Rapport de bataille-
Sauter vers: