Le Conseil Impérial

Forum des joueurs de l'Empire à Warhammer Battle, 9e Âge, Age of Sigmar et même Kings of War !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le siège de Shisseldorf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akodo
Paysan
Paysan


Nombre de messages : 10
Age : 35
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Le siège de Shisseldorf   Lun 25 Sep 2006 - 16:59

Salutations Hommes de l’Empire,

Voici l’histoire du siège de Fort Shisseldorf qui fut mené ce week end opposant les forces de l’empire et leurs alliées faces aux forces de des orcs, gobelins, orges et skavens.

Ce rapport de bataille est le premier d’une série que nous sommes en train de mener. Nous avons décider de jouer uniquement pour le fun et les limitations de points ont été annulé en contre partie les personnages et les objets magiques ont été limité afin de respecter le concept de la bataille de masse.

Acte I

Il y a très longtemps; dans une des provinces frontalière de l’Empire ; le Fort Shisseldorf s’élève comme un rempart contre les menaces venant de l’est. Cette forteresse tient tête depuis plus de 2000ans aux orques et gobelins venus semer mort et destruction sur notre sainte terre.

Du haut de ses appartements, le Capitaine Ralf Von Bremen pouvait observer l’inspection quotidienne du 26ème détachement de lancier de Talabheim. Les coudes posés sur le garde-corps de son balcon, il profita de l’air frais pour se détendre un peu avant de retourner dans sa paperasse habituelle. Les ordres de la semaine ainsi que les notes d’approvisionnement l’avaient plongé dans une concentration intense depuis l’aube.
Cette sortie sur le balcon avait quelque peu tendu les hommes du 26ème, en sachant que les yeux du capitaine était peut-être braqués sur l'un d'eux, le sergent Vargas usa des ses poumons pour montrer son autorité à ces hommes. L’air sévère et les remarques assassines faisaient monter la pression parmi les plus jeunes de l’unité. Le zèle du sergent amusait les hommes de gardes postés sur les tours jusqu’au moment ou ils attirèrent le regard tyrannique de ce dernier.

« CAVALIERS ! » s’écriât la sentinelle posté sur la tour de guet.
Les hommes d’armes durent se mettre à quatre pour soulever les lourds madriers qui condamnaient l’immense porte en bois massif.

Les cavaliers firent leur entrée dans le fort. L’allure rapide de leurs montures fut freiné au dernier moment devant les palefreniers. Les destriers portaient les stigmates d’une longue chevauchée et de quelques blessures superficielles sûrement dues à une traversée dans les bois en catastrophe. Cette événement fit rentrer le capitaine dans ses appartements, son intuition lui disait que ces cavaliers ne lui apportaient sûrement pas une bonne nouvelle.

Quelques minutes plus tard quelqu’un frappa à sa porte.

"- Entrez !
Un des hommes de garde fit son entrée.
- Monseigneur, des hommes du 8ème de cavalerie de Nuln sont arrivés, leur officier demande à vous parler.
- Je vais le recevoir Clauss ! "

Le hussard entra dans la pièce, à première vu il portait sur lui traces d’un récent combat, une entaille peu profonde se démarquait de son bras jusqu'à son épaule.

- Votre nom.
- Caporal Stiermayer, Monsieur !
- Ou est votre officier supérieur ?
- Mort, comme beaucoup des nôtres ! Nous somme tout ce qu’il reste de notre unité. Nous venons vous alerté qu’une horde d’orques vient dans votre direction !
Mon unité à été mobilisé il y a plusieurs jours afin de contrer une petite incursion orque prêt du Col du Feu Noir. Nos rapports indiquaient que les orques étaient une centaine, mais une fois sur place nous sommes tombés dans un piège. Ils nous sont tombés dessus bien plus vite que prévu et leur nombre est bien plus important que ce que nous pensions !».

"- Combien ?
- au moins dix mille !
- y a t’il eu d’autres survivants ?
- Peu d’hommes ont réussi à s’enfuir, et je doute que les villes voisines aient été prévenues.
- Clauss !
- Oui monsieur ?
- Faites sonner l’alarme, que tous les hommes se tiennent prêt à ce battre, l’ennemi sera sur nous avant le crépuscule. Envoyer un messager à Fort Sternvald et un autre à Nuln, qu’ils nous envoient des renforts au plus vite.
Caporal Stiermayer, suivez Clauss, il vous mènera vous et vos hommes à l’infirmerie.
J’aurais besoin de tous les hommes valides avant ce soir.»


Forces en présence :
- Grosso modo des gobelins et uniquement de gobelins (les géants et trolls sont prié de rester attachés à l’entrée).

1seigneurs de guerre
1chamans lvl2
2 chef de guerre
1 grande bannière
2*20 chevaucheurs de loups
4*20 gobelins avec arcs
3*30 gobelins avec armes a une main et bouclier
2*40 gobelins avec armes a une main et bouclier
4 lance rocs
2 catapulte a plongeurs de la mort
3 chars

Dans les 2000points d’impériaux.
1 capitaine
1 grande bannière
1 sorcier lvl2
1ingénieur
4 grands canons
2 mortiers
2 feu d’enfer
20 épeistes
20 franches compagnies
20 hallebardiers
40 lanciers
15 joueurs d’épée
12 arbalétriers
10 archers
2*10 arquebusiers

Scénario :
L’alerte a été sonnée dans le fort impérial, les portes ont étés barricadées et les hommes de l’empire sont prêt au combat. Les forces gobelines sont en vue, il semble que leur objectif soit la porte principale.

Règles spéciales :
Galvanisés par leur récente victoire, les gobelins se montrent plus courageux qu’a leur habitude. Leur commandement est augmenté de +1.

Rapport de Bataille
Bientot Wink

Edit de Trieb: background corrigé, plus quelques rapides fautes.... Mais je te prierais de faire attention, nottament pour "ce" et "se"; "orques" et non "orcs", et globalement la conjugaison des verbes et les accords.
Ah oui, lors d'un dialogue, tu ouvre les guillemets au tout début, tu met des traits à chaque fois que quelqu'un parle, et tu ferme les guillemets à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akodo
Paysan
Paysan


Nombre de messages : 10
Age : 35
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Le siège de Shisseldorf   Lun 25 Sep 2006 - 21:14

Table de jeu :
2.50 m sur 1.40m
La table est une plaine verte avec d’un coté la forteresse et de l’autre 2 foret de 6 arbres.

Rapport de bataille :

Tour I
- Gobelin
La partie débute sur une série de jets d’animosité raté par les gobelins (2/3 de 1 sur tous les test). Le reste de la horde avance en marche forcée en direction du fort.
La phase de magie est expéditive du fait qu’aucun sort gobelins n’est à portée.
Ce qui n’est pas le cas de la phase de tir, ou durant laquelle les 4 tirs de lance rocs et les 2 catapultes à plongeurs de la mort causeront la mort de 9 lanciers, 2 arquebusiers et 1 servant de mortier qui garderont la ligne malgré ce déluge de rocs.

- L’Empire
Les hommes de l’empire restèrent sur leurs positions, attendant l’avancé des peaux vertes.
La phase de magie fut tout aussi muette que durant le tour gobelin.
La phase de tir impérial vit la réponse des mortiers sur les grosses unités gobelines. Les 2 tirs atteignirent leurs cibles en englobant de nombreux gobelins et 11 y laissèrent la vie provoquant la fuite d’une unité de 30 gobelins vers sont bord de table.
Les canons eurent cependant moins de succès car 3 d’entre eux subirent des miss fire les rendant inutilisables pendant le tour suivant. Le dernier disloqua quant à lui un char gobelin.
L’ensembles des troupes de tirs eurent peu de succès sur les peau vertes ne tuant au tout et pour tout que 3 gobelins.

Tour II

- Gobelin
La phase d’animosité fut tout aussi malchanceuse que celle du premier tour. 4 unités qui avaient déjà fait du sur place le tour d’avant firent de même lors du deuxième tour.
Les gobelins poursuivirent leur avancé sur le fort mis à part l’unité de 30 gobelin qui sortit de table sans avoir combattu.
La deuxième phase de tir fut tout aussi meurtrière que la première et coûta la vie à 6 arquebusiers, 3 lanciers, d’un canon feu d’enfer et de ces servants.

- L’Empire
La situation commençait à prendre mauvaise tournure, les gobelins étaient un peu trop près des murailles et les pertes causé par l’artillerie ennemis commençaient à ce faire sentir.
La riposte commença par la réussite du sort de feu du magicien impérial qui infligea 11(sur 2D6) touches de forces 4 sur l’unité de chevaucheurs de loups la plus proche qui perdirent 8 des leurs.
L’artillerie impérial fit résonner ces cannons (enfin ceux qui n’était pas endommagés) sur leurs homologues peau vertes détruisant ainsi une catapulte à plongeurs de la mort et un lance rocs.
Les troupes de tirs eurent un peu plus de succès que lors du dernier tours et causèrent la mort d’une quinzaine de gobelins.

Tour III

- Gobelin
Pour la troisième fois d’affilé deux unités de gobelins ratèrent leurs test d’animosité et restèrent au même point que durant leur tour de déploiement.
La phase de mouvement permit aux gobelins d’arriver aux pieds des murs de la forteresse sans avoir subit trop de pertes, le poids du monde allait certainement jouer dans la balance.
Deux lance rocs ce disloquèrent à cause de deux miss fire malchanceux ce qui n’empêchât pas le reste de l’artillerie d’ébranler les remparts de la forteresse, ce qui coûta la vie à 4 joueurs d’épées et 6 épéistes.
Les archers gobelins sur 2 rangs criblèrent les murs de leurs flèches blessant de nombreux soldats mais qui heureusement survécurent pour la plus part grâce aux couverts des remparts

- L’Empire
Pour ce troisième tour, le magicien du collège flamboyant usa de ces sorts pour freiner la vague verte. Celui ci fit contrer par la puissance de la Waaag, Gork et Mork avaient permis a leur magicien de dissiper tous les sorts à l’aide de deux double 6.
Le tour 3 permis à l’artillerie impérial de faire à nouveau usage de ça pleine puissance.
Les canons firent des ravages dans les rangs gobelins causant la mort de 27 gobelins et d’un char. Le canon feu d’enfer restant fit honneur à ça réputation en effectuant 30 tirs à courte porté sur l’unité de chevaucheurs de loups la réduisant au silence.
Les autres troupes de tirs concentrèrent leurs efforts sur la même unité de gobelins ce qui permis de la faire fuir avec seulement 30 % encore en vie.

Tour VI

- Gobelin
La loi des séries sembla s’acharné sur les 2 unités d’archers gobelins qui ne quittèrent toujours pas leur zone de déploiement. La proximité des gobelins de la nuit permis de faire sortirent 15 fanatiques dont trois sur la portes du fort et le reste dans les rangs des impériaux, causant la mort de 18 impériaux. Les hommes du fort gardèrent leurs positions essentiellement grâce à l’aide de la grande bannière.
Toujours galvanisé par le soutien de Gork et Mork durant la phase de magie adverse, le chaman succomba à un trop plein d’exitation qui explosa en tuant 2 archers de sont unité
L’artillerie peu verte continua sont massacre sur les joueurs d’épée en, n’en laissant que 4 en vie tout en faisant une brèche dans les fortifications.

- L’Empire
L’artillerie adverse semait la terreur dans les rangs impériaux pendant que les fanatiques gobelins élaguaient les murailles de leurs défenseurs. Le capitaine Von Bremen ordonna à ces lanciers de ce réorganisé autour de la brèche afin de combler le trou béant laisser par les rocs. Le magicien impérial déversa un torrent de flammes sur les assaillant, brûlant vifs 6 gobelins.
Les artilleurs chargèrent à la hâte les canons ce qui provoqua des disfonctionnements mineurs dans 2 d’entre eux.
Le maître ingénieur usa de ces talents balistique afin d’effectuer un tir magistral sur le dernier lance roc.
Les mortiers semèrent la mort de nouveaux gobelins sans pourtant stopper le flux des peaux vertes. Le canon feu d’enfer fit à nouveau parler la poudre en criblant les gobelins de 24 tirs mortelles tuant net 21 gobelins dont l’un des chefs de guerre.
Les derniers archers et les quelques arbalétriers survivants réussirent achever les derniers chevaucheurs de loups.

Tour V

- Gobelin
Les masse des peaux vertes avait déjà fondu sous la pluie de projectiles impérial, mais le nombre jouait toujours en leur faveur. Les fanatiques succombèrent quasiment tous lors de leurs dispersion sauf deux d’entre eux qui vinrent à bout des derniers arquebusiers.
Le seigneur de guerre ordonna que la charges soit donner. Les unités gobelines opérationnelles chargèrent les lanciers à travers les décombres du rempart gauche et un combat acharné éclatât entre les deux blocs. Les 40 gobelins avait l’avantage du nombre et de la charge face a un adversaire résolue sous la bannière du griffon, le murs de pics eux raison de nombreux gobelins mais sans pour autant que l’un des camps puisse prendre l’avantage.
De leurs cotés les 4 derniers joueurs d’épées aidé par les quelques épéistes encore debout réussirent à garder le contrôle des remparts malgré l’assaut des gobelins. Le capitaine Von Bremen et ces hommes menaient un combat acharné sur le rempart droit réussissant à repousser l’une des nombreuses unités de gobelins.

- L’Empire
La situation était critique. Avec un flanc gauche enfoncé et le flanc droit quasiment submergé. Le capitaine Von Bremen du trouver une solution dans l’urgence. Il donna l’ordre au sergent Vargas de mené les franches compagnie sur le flanc gauche afin de soutenir le 26ème lancier. Les hallebardiers ce mirent sur un rang le long du rempart droit afin de combler les trou laissé par l’incessante pluie de flèches.
Les flammes crépitaient dans la main du sorcier jusqu’au moment ou celui ci relâcha son pouvoir sur les archers gobelins, devant le spectacle de leurs compagnons immolé les survivants prirent leurs jambes à leur cou.
Les armes à poudre firent à nouveau cracher leurs projectiles meurtriers sur la masse de peau vertes réussissant à semer la panique dans les rangs ennemis.
Les derniers hommes du 26ème lancier affrontaient un ennemis supérieur en nombre avec une vaillance et une discipline digne des fils de Sigmar. Le combat ce termina à nouveau sur un match nul mais qui petit à petit finirait par ronger les rangs des impériaux.
De leurs coté Von Bremen et ces joueurs d’épée gardèrent le contrôle du rempart droit.

Tour VI (dernier tour)

- Gobelin
Face à une ligne impérial affaiblit, le seigneur de guerre concentrât tous ces efforts sur la brèche dégarnissant l’attaque du flanc droit. Le 4 unités attendaient posté derrière l’unité principale qui affrontait les lanciers. Le chef de guerre qui menait le flanc droit parvint malgré la réorganisation de ces forces à encrer ça position sur le rempart droit. Les archers gobelins firent pleuvoir une dernière pluie de projectiles sur les canons, noircissant le ciel de leurs traits, rendant 2 canons inopérationnels par la suite.

- L’Empire
Alors que les lanciers ce faisaient déborder par les gobelins de la nuit, le sergent Vargas suivit par la franche compagnie, chargèrent le flanc des gobelins. Les derniers joueurs d’épée ce ruèrent sur le chef de guerre gobelins avec la ferme intention de le bouter hors des remparts.
La phase de magie du s’arrêter lorsque le magicien impérial fut victime d’un fiasco mineur.
Profitant que les gobelins soit concentrer autour de la brèche, l’artilleur fit pointer les mortiers sur cette zone. Les explosions successives des deux obus créèrent un vide dans les rangs gobelins tuant net 18 d’entre eux.
La charge des joueurs d’épées fut fatal au chef de guerre qui succomba aux poids des lourdes lames en acier.
De son coté Vargas et ces hommes firent de nombreux morts parmi les gobelins, faisant une percé dans leurs rangs qui leur coûterait chers lors de la résolution du combat.
Battue par 6 points d’écart les gobelins de la nuit tentèrent un ultime test de panique qu’ils eurent l’audace de réussirent grâce à un double 1.

Conclusion :
Cette bataille c’est terminé par une victoire majeurs des gobelins sur l’Empire, ceci grâce à de terrible phases de tirs causant la mort de nombreux impériaux (20 par tours).
La règle des fanatiques avait été modifié en circonstance que nous vouions donner un effet beserker sur les murs, c’est la raison pour laquelle ils ont pu être largué une fois sur les remparts.

Nous avons conclu que les gobelins avaient enfoncé le mur d’enceinte malgré de lourdes pertes, obligeant les forces impériales à ce retrancher derrière le second mur d’enceinte.
Le capitaine Von Bremen sonna la retraite pendant que le sergent Vargas et ces hommes maintenaient un peu de cohésions dans ce qui aurait pu être une débâcle, laissant les gobelins investir les murs extérieurs.
[u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 348
Age : 34
Localisation : Chateau Reikguard (lyon)
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: Le siège de Shisseldorf   Lun 25 Sep 2006 - 23:13

Une bataille bien sympatique apparemment. Ton rapport est bien détaillé :) La vengeance est pour bientot?

ps: on peut avoir des photos la prochaines fois? :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akodo
Paysan
Paysan


Nombre de messages : 10
Age : 35
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Le siège de Shisseldorf   Mar 26 Sep 2006 - 11:39

La prochaine rencontre aura lieu soit ce week end soit le week end prochain.

Pour les photos j'en ai pris plusieurs avec mon téléphone, mais le rendu est bien dégueulasse.

Je ferais suivre des photos avec mon appareil pour les autres rapports.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 22
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le siège de Shisseldorf   Sam 30 Sep 2006 - 10:46

magnifique
encore des gobelins encore des gobelins jocolor
on veut plus de morts on veut plus de morts Twisted Evil lol!

y avait juste un petit probléme ton adversaire avait pré de 300 figurine comparé a lui t'a rien .Remarque les gobbos coutent pas chers .
Sinon le nombre de gobelins devait etre compensé par ton artillerie digne des meilleur batterie de nuln (enfin d'aprés ton intro c'est pas si loin nuln donc sa se comprend) mais pleinde canon ça n'a jamais fait de mal a personne(enfin si justement ça fait mal et c'est pour ça qu'on les aime tant)

Hans qui croit que les meilleurs sont quand meme les canons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimmenrich
Chevalier
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 31
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: Le siège de Shisseldorf   Sam 30 Sep 2006 - 18:53

Personellement je ne comprend pas ton choix pour autant de canon.
En sachant que tu affronterais des gobs pourquoi ne pas avoir pris plus de mortier?

SI tu avais remplacé 3 de tes grand canon par les mortiers ton adversaire aurait vite déchanter

sinon un gobs ça aime pas les mortier Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 22
Localisation : Au bord de l'océan d'un bleu réveur (bon, paris ne me réussi pas)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le siège de Shisseldorf   Ven 6 Oct 2006 - 23:15

ouais des mortiers pour tuer les gobbos Twisted Evil
enfin moi j'aimerai bien voir la suite avec encore plus de massacre (a défaut de me faire massacrer je peu applaudir les massacres des autres)
et que Shissedorf tienne !!!!
tout l'empire te regarde Akodo, nous voulons une victoire sinon......
bin tu feras mieux la prochaine fois s'il,y en a une lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akodo
Paysan
Paysan


Nombre de messages : 10
Age : 35
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Le siège de Shisseldorf   Jeu 19 Oct 2006 - 18:07

Déjà si je n’ai pas pris plus de mortier c’est que je n’en avais pas d’autres en ma possession.
Ensuite les armées que nous avons choisies ne sont pas du tout équilibrer, que ce soit dans le nombre de points de chaque protagoniste ou bien par rapports aux choix des unités.

Nous avons conclu que pour la prochaine rencontre je disposerais d’un avantage.

L’affrontement ce passera de nuit et simulera un commando tentant de faire une sortit pour reprendre les remparts aux gobelins. Nous avons fixé le 29 octobre pour jouer cette revanche.

Pendant ce temps 2 rapports de batailles ont eu lieu. Le premier mettant en scène un affrontement entre des pillards orcs et des miliciens impériaux défendant corps et âmes leurs logis. Le deuxième rapport concerne un convoi nain attaqué par des gobs.

J’ai déjà pris des dispositions pour vous communiquer les photos des prochaines parties.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le siège de Shisseldorf   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le siège de Shisseldorf
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Siège de Constantinople 1453
» Le Siège de l'Anguille
» [Deck - Joute] Le Siège de Port-Real - Siège de Winterfell
» [Question] Agenda - Siège de Winterfell (résolu)
» Agenda siège de winterfell : bataille du bois aux murmures / retraite feinte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Conseil Impérial :: Notre chère terre : L'Empire :: Rapport de bataille-
Sauter vers: