Le forum des joueurs de l'Empire à Warhammer Battle, 9e Âge et Age of Sigmar !


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Grand Comté du Wissenland

Aller en bas 
AuteurMessage
Oleg von Raukov
Comte Électeur de l'Ostland
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 25
Date d'inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Grand Comté du Wissenland   Mer 1 Juin 2016 - 19:19

Wissenland



En allemand, Wissen signifie savoir. Ce nom prend son sens lorsque l'on sait que le Wissenland est soumis à Nuln, la ville de la culture et des universités, depuis le début des histoires de l'Empire et du background évolutif de celui-ci.
Sans doute à cause de cet assujettissement, le Wissenland est très peu exploité par les concepteurs (et les joueurs, mais c'est probablement le fait des couleurs de son armée). Le seul autre point caractéristique semble être l'absorption du Sölland. Pour ceux qui se demande comment une province disparue politiquement depuis 800 ans peut encore avoir une telle importance (alors que les peuples des 2 provinces sont très proches), pensez à la Bretagne...
Comme dans les autres sujets, les nombres d'habitants sont sous-dimensionnés par rapport à la taille des provinces.

Nuln aura bientôt son propre sujet, de même que le Sölland, avec la Sylvanie et la Drakwald.

La région

Description

Les Héritiers de Sigmar
La plus méridionale de toutes les provinces de l’Empire, le Wissenland forme un triangle délimité par les Montagnes Noires et Grises sur deux flancs, et par le Reik sur le troisième. Confiné à l’origine aux terres situées à l’ouest de la Sol, le Wissenland absorba au XVIIIe siècle ce qui restait du Solland après l’invasion du Chef de Guerre Orque Gorbad Griff'Eud'Fer. Huit cents ans plus tard, le peuple du Wissenland se réfère encore souvent aux terres situées à l’est de la Sol comme de "l’ancien Solland" ou le "Sudenland", un dérivé moderne.
Le Wissenland occidental est largement irrigué par les cours d’eau qui descendent des montagnes et viennent alimenter la Sol, qui se jette à son tour dans le Reik supérieur à Pfeildorf. Au printemps, ils provoquent de nombreuses inondations dans les villes qu’ils traversent.
Les terres agricoles du Wissenland sont fertiles aux alentours du Reik, mais à mesure que la région s’étend, toujours plus vallonnée vers les montagnes, elle se fait plus aride et rocailleuse. Les silex d’un gris bleu sont si courants que bien des nobles affirment que la terre ne produit rien d’autre que des cailloux.
En raison de la proximité montagnes, les seules cultures du Wissenland occidental sont  de subsistance, et la richesse de la province dépend essentiellement des mines. Tandis que les Nains de Karak Norn et de Karak Hirn se sont approprié de vastes régions de montagnes, des négociations ont au fil des siècles permis aux humains d’asseoir eux aussi leurs droits sur les mines.
Le commerce par voie terrestre est aussi important pour le Wissenland, et des cols traversent les montagnes, reliant la région à la Bretonnie, à la Tilée et aux Principautés Frontalières. Presque toutes les routes des cols convergent à Wusterburg, qui a prospéré grâce aux affaires qui amènent les voyageurs dans ses nombreuses auberges et écuries.
Lors des périodes les plus rudes de l’hiver, presque tous les cols qui mènent au Wissenland sont coupés à cause de la neige. Cela fait de la rivière souterraine qui prend sa source près de Kreutzhofen et qui émerge près de Miragliano, en Tilée, une source inestimable de commerce tout au long de l’année. La valeur qu’on accorde à l’ouverture permanente de la Bruissante est telle que les ancêtres de l’actuelle Comtesse Électrice ont accepté que les Tiléens gardent le contrôle de ce tunnel long de 225 kilomètres. Les revenus qu’ils tirent des biens qui passent sur leurs terres compensent largement le renoncement au contrôle sur le tunnel.
À l’est de la Sol, s’étendent des prairies vallonnées utilisées pour l’élevage des moutons. Cette partie du Wissenland, l’ancien Solland, est célèbre pour sa laine de grande qualité et les belles fourrures que les trappeurs rapportent des montagnes. Toutefois, on trouve de tristes souvenirs du passé dans cette région. Les ruines de bien des villages et villes détruits par Griff'Eud'Fer demeurent.

Localités

Meissen

Les Héritiers de Sigmar
Plus grand port du centre de la Sol et terminus de la route commerciale de Karak Norn, Meissen est une ville prospère et active. Elle est réputée pour les objets d’argent qu’elle produit, et ses coupes, sa vaisselle et ses bijoux sont très demandés dans la plus grande partie du Vieux Monde. Sous contrôle direct de la Comtesse Électrice, Meissen est la seule ville de Wissenland où elle se rend régulièrement en dehors de la capitale officielle, Wissenburg. Elle vient superviser le travail des maîtres artisans de la ville et des artisans Nains, achetant souvent les plus belles pièces pour elle.
Meissen est aussi le site d’un établissement fortifié d’extraction par fusion où le minerai d’argent est fondu en lingots, pour être ensuite utilisé par la guilde des orfèvres. Le bâtiment, de construction Naine, est lourdement fortifié et étroitement gardé. Ce bourg de 700 habitants appartient à la comtesse électrice

Steingart

Les Héritiers de Sigmar
Autrefois la deuxième ville du Solland, Steingart est aujourd’hui un marché agricole tranquille et un centre du commerce de la laine dans le Wissenland oriental. Régi par le baron Friedrich Hebart, Steingart n’apparaîtrait pas sur beaucoup de cartes sans la présence des ruines situées au sud-ouest. Il s’agit d’un vaste cercle de pierres levées contenant un anneau de mégalithes plus petit. L’aspect pointu du cercle de pierres intérieur, et sa ressemblance avec des dents, a amené les habitants du cru à l’appeler les "crocs de Taal". Malgré ce sobriquet, le culte de Taal n’a aucun rapport avec l’endroit et personne ne semble avoir d’informations concernant les bâtisseurs des ruines et leur dessein. Les érudits de l’université de Nuln suggèrent qu’il peut s’agir d’un calendrier astrologique et l’un d’entre eux en particulier affirme qu’il prédit un grand désastre qui devrait s’abattre sous peu sur le sud de l’Empire. Toutefois, la nature de la catastrophe et les détails concernant le site sont le sujet de débats sans fin.

Kroppenleben

Les Héritiers de Sigmar
Située sur le Hornberg supérieur, dans les contreforts des Montagnes Noires, Kroppenleben est à la fois un carrefour du commerce des fourrures et le plus proche marché de taille du royaume Nain de Karak Hirn. Régi par l’hypocondriaque baron Johann von Kalb, le village a une population de Nains importante en comparaison de sa taille. Les Nains du coin font office de guides ou d’éclaireurs pour les groupes qui pénètrent dans les montagnes, et de négociants pour les commerçants qui viennent ici acheter des fourrures aux trappeurs. Ayant déménagé de la région «pour raisons de santé», le baron de Kroppenleben est un propriétaire qui brille par son absence. Il montre si peu d’intérêt pour le village que les anciens, soutenus par les Nains, commencent à réfléchir à la possibilité de demander une charte à la Comtesse Électrice.

Wissenburg

Les Héritiers de Sigmar
Wissenburg, 9000 habitants, est la capitale du Wissenland même si elle est largement éclipsée par Nuln.

Pfeildorf

Tamurkhan, le trône du Chaos
Les Héritiers de Sigmar
Pfeildorf, ancienne capitale du Solland/Sudenland, est aujourd'hui une ville franche du Wissenland. La ville est actuellement dirigée par les Toppenheimer. Elle est connue comme la "ville blanche" à cause des murs et des tours blancs. Elle a été détruite pour la dernière fois en 2511 par la horde chaotique de Tamurkhan, avant que celle-ci ne soit défaite devant Nuln.

Grissenwald

Mort sur le Reik
Les Héritiers de Sigmar
Grissenwald est située à l'extrème nord du Wissenland. La rivière Grissen fait frontière avec le Reikland. Grissenwald a 4500  habitants et dispose de chantiers navals. Sa garnison est conséquente puisqu'il y a 50 soldats d'élite et 250 de qualité moyenne.
Grissenwald est installée là où la rivière Grissen rejoint le Reik. C'est une halte très apprécié des gens de la rivière, qui dispose de nombreuses auberges sur les quais.
Une vingtaine de mineurs nains sont venus des Montagnes grises jusqu'au Crêtes Noires, des collines à 8km au sud de la ville, pour rechercher de l'or. Ils n'ont rien trouvé et se sont installés à Grissenwald. Leur chef est Gorim Grandmarteau (165 ans en 2512CI).

Mittleresdorf

La crypte des secrets
Petite ville située au sud-ouest du Wissenland, à quelques jours de voyage en amont de Wissenburg. Elle est dirigée par un conseiller, généralement un artisan, dont le chois est confirmé par le vote de la population.  Parmi les plus riches, deux factions sont majoritaires:les artisans et les commerçants. Le conseiller est avant tout le tresorier de la ville, il s'occupe des impôts.  Proche des montagnes, la ville abrite une importante proportion de nains. La ville n'abrite pas de temple. Il y a aussi des dock à l'extérieur de la ville.

Dotternbach

Les Héritiers de Sigmar
Dotternbach est un village d'une centaine d'habitants situé non loin de la capitale de la province, Wissenburg. Son économie, florissante, repose sur le commerce de la laine.

Kreutzhofen

Sombre est l'aile de la Mort
Bourg d'environ 500 habitants anciennement dirigé par une famille de nobles tyranniques, et depuis Magnus par une famille bien plus modérée. Située au carrefour des cols de Montdidier,des Crocs de l'Hiver et de la Sol.

Les Habitants

Description

Les Héritiers de Sigmar
Les Wissenlanders sont des descendants des Mérogens, la tribu qui s’installa dans la région à l’époque préimpériale. Les Mérogens entretenaient de bonnes relations avec leurs voisins Nains et ils répondirent en grand nombre à l’appel aux armes de Sigmar. L’influence de la culture Naine est responsable de la concision et de l’esprit pratique des Wissenlanders. On n’y accorde guère de temps aux phrases ampoulées, et encore moins aux artistes et aux Reiklanders prétentieux. Les habitants du Wissenland sont connus pour leur austérité. La chute du Solland fut un sombre chapitre de l’histoire impériale et les Wissenlanders semblent toujours porter la honte associée à cet événement. Ce sont des gens robustes, économes en mots et en émotions. Leur caractère implacable s’adoucit lorsqu’ils sont éméchés. Les Wissenlanders sont stoïques, dignes de confiance et prêts à endurer des privations en cas de nécessité. Ils sont déprimants, ennuyeux et obsédés par les Dieux.
Les Wissenlanders adoucissent le Reikspiel, le parlant d’un ton monotone que certains trouvent extrêmement déprimant.  Ce parler lourd et monocorde et cette nature pratique se retrouvent dans la cuisine locale.

Religion

Le Tome de laRédemption
Les Héritiers de Sigmar
Les Wissenlanders sont pieux, et leurs villes et villages abritent de multiples sanctuaires, chapelles et temples dédiés à tous les Dieux reconnus ainsi qu’à quelques esprits locaux.
Si tous les Dieux sont honorés dans la province, les cultes de Sigmar et de Taal et Rhya ont une importance particulière. Le culte de Sigmar est concentré dans l’ouest, là où les contacts avec les Nains sont les plus importants. Wissenburg et Meissen ont toutes deux de grands temples abritant des autels où les nains peuvent adorer leurs propres divinités. À l’est de la Sol, le culte du couple Taal et Rhya est plus populaire, comme il l’était du temps du Solland. Au nord, Rhya est appelée "Dyrath", signe de l’influence des Reiklanders. Des rumeurs parlent de cultes sinistres et anciens qui survivraient dans les régions isolées du Wissenland, dans des villes et des villages où les étrangers sont considérés avec méfiance, et où les habitants sont encore plus taciturnes que d’ordinaire. Les menhirs et les cercles de pierres sont courants dans ces régions, certains gardés par les adeptes de Taal et Rhya, et d’autres n’appartenant ni aux hommes, ni aux animaux.

Les dieux mineurs locaux sont Ahalt (chasse, fertilité et sacrifice), Khirreth (bois d'Oberstein), Gargali (mines), Mittlmund (gardien des esprits sans repos, Söll (soleil), Wendred (devoir)

Notables

Les Héritiers de Sigmar
La Campagne Impériale

La comtesse électrice passe le moins de temps possible au Wissenland, car elle préfère de loin Nuln.

La Baronne Molly Toppenheimer possède les régions de Pfeildorf, 3800 habitants, et de Geschburg 600 habitants.
Le Comte Bruno Pfeiraucher possède Kreutzhofen, bourg de 515 habitants et Grissenwald, 4500 habitants. Il dirige le Wissenland au nom de la comtesse Emmanuelle. Deux fils lui sont mentionnés (il en a au moins trois): le Margrave Hermann, l'héritier, qui a le titre de chevalier commandant de la Garde Impériale et qui réside au chateau Reiksguard (Gardereik) et le Graf Freidrich, qui a eu un liaison avec Hanna Lastkah, une roturière de Grissenwald.
Le Baron Johann von Kalb possède le village de Kroppenleben.
Le Baron Vincentus Preiss possède  le village de Scharmbeck, site des pierres levés, et la mine voisine de Tierhùgel.
La Baronne Katarina von Heisenberg possède le village de Sonnefurt.
Le Baron Frederich Herbart possède le village de Steingart.
Le Baron Manfred von Eigenhof possède Wusterburg, 800 habitants, proche de la brasserie de Bugman.
Le freiherr (baron) Otto von Dammenblatz habite à Wissenburg.

Janna Colburg est une apprentie mage du métal, à Meissen.

Forces armées


Symbolisme

Uniforms and Heraldry of the Empire

Les troupes provinciales du Wissenland portent du gris et du blanc (souvent réhaussés de rouge). Les habitants du sud de l'Empire révèrent le soleil et l'utilisent comme symbole sur leurs pièces et leurs bannières. Cela vient du fait que la chute du Solland reste l'une des époques les plus sombres de l'histoire de l'Empire. Les dictons locaux disent que le Solland est désormais une région où le soleil ne brillera plus jamais.
Le croc runique se nomme Verse-le-Sang.
Les frontières du Wissenland sont protégées par une série de forts et de tours de guet. Leurs garnisons se reconnaissent par des badges ou des couleurs de plumes distinctives.

Les héritiers du Solland

Omens of war
Ces hommes portant les couleurs du Wissenland sont les descendants du ceux qui ont survécus à la destruction de la province du Solland. Ils ont une inimité amère à l'encontre des peaux-vertes.
Cette unité se compose de 80 épéistes, plus un détachement de 40 arbalétriers.

Les Carreaux de Sterntower

Uniforms and Heraldry of the Empire
Arbalétriers patrouillant dans les Montagnes Noires. Leur couleur tertiaire est le rouge.

L'Ordre de l'Épée Brisée

Uniform and Heraldry of the Empire
Livre d'Armée l'Empire v8
Site internet GW décembre 2007
Les Chevaliers de l’Épée Brisée se sont formés dans le sillage de l'invasion de Gorbad Griff eud'fer. Constitué de nobles des provinces dévastées (Averland, Wissenland et surtout Solland), l'ordre reste une puissance militaire et politique. Il est composé de peu de membres, recrutés dans l'aristocratie locale. Les Chevaliers de l’Épée Brisée portent une armure extrêmement polie. Plumes, écharpes et manteaux sont rouges et bleus.
L'Ordre de l’Épée Brisée est ainsi nommé en hommage à Dott Barthos, lequel commandait des chevaliers mercenaires rassemblés pour traquer une bande d’hommes-bêtes du Chaos. Cette dernière avait, durant des mois, terrorisé la région et pillé plusieurs fermes. Leur plus sanglant raid vit trois familles massacrées, une jeune fille enlevée et trois vaches mutilées. Quelque chose devait être fait pour les arrêter.
C’est ainsi que Dott Barthos et ses chevaliers traquèrent les rejetons du Chaos jusque dans la forêt. Un terrible combat s’ensuivit et Dott Barthos engagea Sizlak Vil-sabot, le chef de la harde. Il fut grièvement blessé, mais dans un dernier coup emplit de haine et de rage, il fendit le crâne du chef homme-bête. Son épée se brisa sous la violence du choc, mais cela ne l’empêcha pas de poursuivre de son ire les ennemis restants. Le tumulte de la bataille finit par s’apaiser, et Dott Barthos succomba à ses blessures. Mais il serrait toujours dans son poing le tronçon de son arme.
Les chevaliers survivants formèrent l’Ordre de l’Épée Brisée et jurèrent de pourchasser le mal et de protéger les citoyens de l’Empire. Le crâne de Sizlak Vil-sabot et les fragments de l’épée de Dott Barthos trônent toujours dans la grande salle de la commanderie de l’Ordre.

L'ordre de l'épée brisée est décrit dans 3 sources: l'ancien site internet GW, avec l'histoire de la lutte contre les hommes-bêtes et la plus ancienne. Des joueurs ont développé le background autour de cette histoire et l'ont placé au Hochland, où serait la commanderie de l'ordre. Cela n'est pas officiel (j'insiste car cette information non-sourcée se trouve sur plusieurs forums)! Et les informations sur la formation post-invasion de l'ordre, présentes dans Uniform and Heraldry of the Empire, et dans le LA v8 qui indique que cet ordre est local et assez petit, permettent de le voir autrement, et c'est pour cela que je le place dans le sujet sur le Wissenland (qui par ailleurs serait sinon bien vide).

Mon avis pour ceux qui aiment le blanc et le gris
-Je pense que le Wissenland a été dès le début pensé comme un à-coté pour Nuln. Vous en avez assez du noir, vous pouvez rester dans le dégradé avec vos troupes!
- Le manque de spécificité se retrouve facilement: je n'ai pas grand-chose à dire ici. Le Wissenland n'est pas pauvre, mais pas parmi les plus riches non plus, il n'y a pas d'unité ni d'ordre de chevalerie vraiment spécifique, ni même de magiciens...
- Par contre, ils sont religieux. Icônes et prêtres de Sigmar, et, mais peu de flagellants, les Wissenlanders ont du bon sens.
-Entourés de montagnes, vous avez des nains, surtout des mineurs et des rangers. Mais attention: le royaume Nain est celui de Karak Hirn, dont le roi est un traditionaliste de la pire espèce (pas de poudre pour un nain!). Cependant, c'est le lieu de la brasserie de Bugman.
-pas trop pauvre et proche de Nuln, l'artillerie (pas naine du coup) est votre amie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Grand Comté du Wissenland
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Conseil Impérial :: Notre chère terre : L'Empire :: La Bibliothèque Impériale :: Descriptions des Provinces...-
Sauter vers: